Où faire un bivouac en Autriche : le lac de Gosausee

Faire un bivouac au lac de Gosausee en Autriche

L’été dernier, je suis partie une semaine avec Vanessa du Blog Cash Pistache pour explorer l’Allemagne et l’Autriche. Pendant ce road-trip nous avions envie de bivouaquer, mais nous avons eu beaucoup de malchance concernant la météo. Nous avons eu droit à la pluie presque tous les jours, sauf un seul qui nous a permis d’en profiter pour aller camper dans la nature. Nous avons fait cette expérience au lac de Gosausee qui jouxte la ville touristique d’Hallstatt. Après avoir passé une journée autour Hallstatt, où nous avons affronté le tourisme de masse, nous avons décidé de nous rendre dans un endroit plus sauvage et isoler de la foule. Les paysages que nous avons découverts au cours de ce bivouac nous ont laissé ébahis. C’est pour moi, l’un des plus beaux souvenirs de ce voyage même si vous verrez dans l’article que nous avons eu quelques mésaventures. 


Sommaire :
La réglementation du camping sauvage en Autriche 
Mon équipement pour faire du bivouac en Haute-Autriche 
Quelle est la bonne période pour camper ? 
Randonnée et nuit en bivouac au lac de Gosausee

La réglementation pour faire du camping sauvage en Autriche

La législation sur le camping sauvage en Autriche est très stricte. Pendant les randonnées que nous avons faites nous avons vu beaucoup de panneaux d’interdiction de camping, ce qui nous a fortement refroidit. Cependant chaque région applique ses propres règles, sachez que si vous ne les respectez pas, vous vous exposez à une amande allant jusqu’à 200 euros et une confiscation du matériel de camping. Si vous souhaitez bivouaquer dans un endroit sans être sûr d’être autorisé, vous pouvez toujours demander à quelqu’un du coin qui pourra certainement vous renseigner. 

La loi pour le bivouac en Haute-Autriche

Le bivouac en Haute-Autriche est autorisé du moment où vous êtes dans les hauteurs des montagnes, en dehors de la zone forestière et de pâturage. C’est-à-dire que vous pouvez planter votre tente sur les zones découvertes où il n’y a pas de présence de troupeaux. 

Les zones qui sont interdites au bivouac

La Basse-Autriche, la Carinthie et le Tyrol, sont des régions où le bivouac n’est pas autorisé. Vous vous exposez à une grosse amande si vous tentez de planter votre tente dans la nature. Vous pouvez toujours vous rabattre sur les campings privés et municipaux. 

Les régions en Autriche où le camping sauvage est toléré

À Salzbourg et Vorarlberg, ce sont les autorités qui devront vous donner l’autorisation pour que vous puissiez établir un camping sauvage. Alors qu’en Styrie vous n’aurez besoin d’aucune autorisation du moment où vous ne vous installez pas sur un terrain privé. 

Comment trouver un lieu pour planter sa tente en Autriche ?

Comme vous l’aurez compris, le bivouac en Autriche est très réglementé, mais si vous suivez bien les règles vous pourrez tout de même trouver des lieux sympas dans la montagne surtout en Haute-Autriche. Si jamais vous souhaitez quand même établir un camp dans l’une des régions où cela est interdit, je vous conseillerais de planter votre tente à la tombée de la nuit et de l’enlever avant le lever du jour. Parole de campeur : « pas vu pas pris », dans ce cas évitez de vous faire remarquez en allumant la lampe frontal. 

la technique du pas vu pas prit en Autriche pour faire un camping sauvage

Mon équipement pour faire du bivouac en Haute-Autriche

Nous avons fait ce bivouac en août, alors même que les températures en journée étaient plutôt bonnes, il faisait frais la nuit car nous étions en altitude. Voici une liste de l’équipement que je vous recommande et que j’ai utilisé durant ce bivouac.

Le matériel de camping

Ma tenue pour la randonnée et le bivouac

Conseils
 prenez toujours avec vous une petite trousse de secours avec quelques pansements et du désinfectant car une blessure peut vite arriver et dans la nature il n’y a pas de pharmacie. 

Quelle est la bonne saison pour faire du camping sauvage en Autriche ?

La meilleure saison est bel et bien l’été, car en hiver la neige recouvre les montagnes. Même pendant la période estivale, il peut faire très froid, alors prévoyez le bon équipement quoiqu’il arrive. Si vous souhaitez tout de même randonner et qu’il ne fait vraiment pas beau ce jour-là, vous pouvez toujours essayer de trouver une place en refuge. Les montagnes Autrichienne sont parsemées de petites cabanes dans les hauteurs. 


Randonnée et nuit en bivouac au lac de Gosausee en Haute-Autriche

Carte localisation du lac Gosausee en Autriche

Informations pratiques sur la randonnée du lac de Gosausee jusqu’au lac supérieur

Distance : 15 km
Durée : 5h30
Dénivelé : + 400 – 400
Difficulté : Moyen 

Il existe trois lacs à Gosausee, le premier est le plus connu et le plus fréquenté avec une base de loisir et un restaurant. Ensuite, le sentier continu en direction d’un deuxième lac, caché entre les montagnes. L’eau est si pure que l’on peut voir les grosses pierres qui gisent au fond du lac. Pour arriver au troisième, il vous faudra être un peu plus sportif, car le sentier monte d’un coup pour arriver sur un autre plateau. Le dernier lac se trouve au pied du glacier du Hoher Dachstein, il vaut vraiment le détour. Une fois arrivée au lac supérieur, vous pouvez continuer le sentier qui mène jusqu’à une auberge où vous pourrez vous désaltérer. 

Le départ de la randonnée de Gosausee depuis le parking

Au départ, nous n’avions pas prévu de bivouaquer, car jusqu’à présent nous avions vu des panneaux d’interdiction autour de chaque lac visité en Autriche. Cette fois-ci, nous étions plus que motiver afin de trouver une solution pour planter notre tente. Alors nous avons demandé à l’aubergiste de l’établissement qui se trouvait à l’entrée du parc si nous pouvions aller. Elle a répondu avec un grand sourire que oui, cela était tout à fait possible de rester dormir ici autour du lac. 

Ni une ni deux, nous sommes retournées à la voiture pour faire les sacs à dos et prendre tout le nécessaire pour faire du camping sauvage. Chargées comme des mules, nous avons entamé la randonnée avec cette satisfaction de pouvoir enfin utiliser la tente que nous avions emporté. 

Le tour du premier lac de Gosausee

Une petite boucle fait le tour de ce lac en 1h, c’est une randonnée familiale agréable à faire part une belle journée ensoleillée. Nous étions en fin de journée, le soleil commençait à se coucher et nous devions presser le pas pour trouver un lieu où établir notre camp pour la nuit. Cependant, nous avons commencé à croisé ces fameux panneaux d’interdiction de camping, nous avons eu alors un doute sur le fait que nous pouvions camper ici. L’aubergiste avait l’air tellement sûre d’elle quand elle nous a dit que nous pouvions camper, que nous avons décidé de continuer notre chemin en espérant trouver un endroit un peu à l’écart du sentier pour s’installer. 

Nous avons fait la boucle en prenant à gauche à l’entrée du lac. Nous avons vu plusieurs voies d’escalade qui avaient l’air assez sympathiques. En face de nous, se trouvaient les montagnes, acérées comme des pics, avec les nuages qui venaient s’y accrocher. 

Au pays des fées en Haute-Autriche

Après avoir dépassé le premier lac, nous avons commencé à nous enfoncer dans une forêt. Des maisons en bois, sûrement celles des bergers se trouvaient non loin du sentier. Nous les avons vite dépassées afin de ne pas trop attirer l’attention avec nos gros sacs. Ensuite, nous sommes arrivées au niveau du deuxième lac. Caché par la végétation, ce lac se dévoile lorsqu’on s’en approche par les chemins de traverses. On s’imaginerait bien rester ici pour la soirée, mais le terrain est trop humide. Nous profitons un peu des couleurs de fin de journée qui se reflètent sur l’eau avant de continuer la randonnée. 

les maisons traditionnelles dans les montagnes autrichiennes
Les sentiers de randonnées du autour du lac de Gosausee

L’ascension jusqu’au dernier plateau

Cela faisait déjà presque 2 heures que nous marchions et la nuit tombait vite. Nous ne nous attendions pas à devoir monter une pente aussi raide. Avec nos sacs, l’effort était encore plus intense. En faisant des petites pauses le long du chemin, nous sommes arrivées à bout de cette montée pour rejoindre le dernier plateau et ainsi accéder au lac supérieur. À cet endroit, nous avons fait une pause pour contempler le glacier du Hoher Dachstein devenir rougeâtre avec la lumière de fin de journée. Un couple est arrivé peu de temps après nous à ce point de vue, ils semblaient connaître les lieux, nous en avons profité pour leur poser des questions concernant l’autorisation de bivouac. Le jeune homme nous a dit qu’il fallait absolument que l’on se mette à l’abri des regards afin de ne pas être délogé par l’aubergiste au fond du lac. L’autre solution aurait été de continuer notre chemin en hauteur, mais la lumière s’amenuisait de minute en minute et nous aurions eu du mal à trouver un endroit dans le noir total. 

le lac supérieur de Gosausee à la tombée de la nuit avec le glacier Horer Dachstein

L’établissement du camp Autour du lac supérieur 

Il aurait été tentant d’établir notre camp sur le terrain herbeux plat qui se trouvait à côté de l’auberge, mais étant donné que nous venions d’être avertis par la possibilité de se faire déloger, nous ne voulions pas prendre le risque. Nous avons trouvé un endroit en marge du sentier, à l’abri de tout regard où la tente n’était absolument pas visible. Même si l’espace était très étroit cela nous a suffi pour planter la tente. 

Les montagnes et le glacier de horer Dachstein en Haute-Autriche

Une nuit à écouter tous les bruits de la nature 

Une fois le camp établi, nous avons trouvé plus judicieux de ne pas utiliser nos frontales, mais plutôt de diriger l’une d’entre elles exactement là où nous avions besoin de voir. Nous avons également renoncé à cuisiner, car le bruit du Jetboil aurait pu alerter quelqu’un. Heureusement, nous avions quelques fruits secs, du fromage et du saucisson. Lorsque la nuit est complètement tombée, nous avons eu l’impression d’être seules, entourées de ces grandes montagnes. Aucune de nous deux n’a réussi à fermer l’œil de la nuit. Nous avions trop peur d’être délogées, alors nous avons replié le camp vers 5 heures du matin. 

Les montagnes autrichiennes rien que pour nous 

Une fois que nous avons rangé le matériel dans nos sacs, nous avons pris le petit-déjeuner au bord du lac supérieur. Après cette nuit agitée, nous nous sentions un peu vaseuses, difficile de mettre un pied devant l’autre. Sur le chemin du retour vers le deuxième lac, nous avons croisé un troupeau de vaches. Cette nuit, elles devaient déjà être sur le territoire, heureusement que nous étions déjà partie avant qu’elles ne débarquent. 

Le lac de Gosau et l'itinéraire de randonnée en famille

La sieste revigorante et une baignade improvisée 

Une fois arrivées au premier lac, nous commencions à croiser de plus en plus de marcheurs venus profiter de cette belle journée. C’est là que, d’un consensus muet nous avons décidé de nous poser au bord du lac, sur l’une des petites plages de galets afin de finir (ou plutôt commencer) notre nuit. Les matelas installés et le soleil chauffant nos visages, nous avons pu récupérer un peu d’énergie. Pour se réveiller, Vanessa a proposé que nous nous baignions dans le lac, je dois dire que la fraîcheur de l’eau me rebutait un peu au départ, mais une fois dedans on se sentait bien. 

Retour à la voiture pour continuer le road-trip 

Après ce début de journée un peu dur, nous sommes arrivées à la voiture et nous avons rangé nos affaires. Nous avons profité du lavabo des toilettes du parking pour se rincer un peu le visage et remplir les gourdes avant de reprendre la route en direction de l’Allemagne et du lac de Königssee.

Nous n’étions pas très bien renseignées sur l’autorisation du bivouac en Autriche. À présent, je sais qu’il est compliqué de planter sa tente, surtout aux abords des lacs. Si vous voulez dormir dans la nature, privilégiez les zones montagneuses dans les régions ouvertes au camping sauvage. 

Si cet article vous a plus, n’hésitez pas à laisser un commentaire et à le partager sur vos réseaux sociaux. 

À bientôt sur WildRoad ! 

Les autres articles sur le bivouac en europe et ailleurs :

4 Commentaires

  1. Pas mal ton article Clara ! J’ai toujours eu peur de camper quand c’est interdit mais comme tu dis..  » pas vu pas pris  » ahah. Si j’ai des problèmes je te demanderai des comptes ! xD

    Bisous 🙂

    1. Merci pour ton retour. Écoute on a vraiment essayé de respecter les règles, ont a demandé et on nous a dit ok et ensuite on nous dit non une fois qu’il fait presque nuit ^^ du coup on a tenté le tout pour le tout. Mais si un jour suis amenée à refaire un bivouac en Autriche alors je connaitrais les règles et j’irais plus haut dans la montagne 😉

  2. Le lieu est féérique! Nous sommes allés en Autriche avec une amie l’an passé, et il est certain que nous retournerons y randonner! Ce pays est superbe, il m’a beaucoup rappelé la Slovénie (en même temps, ils ne sont pas voisins pour rien!) Je pense que le bivouac, ce n’est pas pour moi, mais j’adore tes photos prises au petit matin!

    1. Tu étais passé par ce lieu ? Pour l’Autriche j suis bien d’accord il faudrait faire un trip uniquement de randonnée. La Slovénie je ne connais pas, mais ça l’air très beau aussi 😉

Répondre à Clara Ferrand Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *