Les créateurs de contenus : quand les influenceurs prennent le relais des boites de com’ 

Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler d’un sujet qui ne concerne pas vraiment le voyage, mais qui me concerne en tant que photographe et influenceuse. On me demande souvent comment je fais pour gagner ma vie. La création de contenu fait partie de mes sources de revenues, je vous parle de cette partie de mon travail plus en détail dans cet article.

 

D’où vient le terme de créateur de contenu

Le terme de créateur de contenu existait bien avant qu’il ne soit utilisé par tout les influenceurs pour nommer leur travail. Les agences de communication, les photographes et les vidéastes étaient déjà des créateurs de contenus pour les marques. Cependant, l’utilisation de ce terme s’est accrue à partir de 2016. Des influenceurs, qui n’avaient pas forcément de formations techniques dans ces métiers créatifs, se sont mis à employer cette étiquette un peu fourre-tout pour définir leur travail.

Qu’est-ce qu’un créateur de contenu sur les réseaux sociaux

Un créateur de contenu est souvent également un influenceur, c’est-à-dire une personne ayant une grosse communauté sur les réseaux sociaux. Il est contacté par des marques pour produire des photographies, des vidéos ou encore des créations graphiques dans le but qu’elles soient utilisé dans la communication digitale de la marque. Les influenceurs sont invités à réfléchir à un contenu qui puisse véhiculer le message que la marque souhaite faire passer tout en respectant le style de l’influenceur, c’est-à-dire les codes couleurs de son feed Instagram ou encore le ton humoristique d’une vidéo Youtube. L’influenceur est payé par la marque pour cette création artistique qui reflète son univers, mais but commercial.

Liberté de création ou campagne de communication très cadrée 


Les créations de contenu avec un cahier des charges précis 

Lorsqu’une marque approche un influenceur pour lui demander de créer un contenu elle a parfois des idées très précise de ce qu’elle veut. Par exemple, une marque de Cornflex qui veut communiquer sur ses nouvelles céréales aux goût chocolat voudra des vidéos montrant l’influenceur en train de manger ces céréales le matin. Dans ce cas, le cadre temporel et la technique utilisée (la vidéo) est déjà définis. L’influenceur n’a plus qu’à trouver une histoire à raconter dans ce cadre précis pour que la vidéo soit originale.

Exemple de création de contenu trop précise : Soupe Knorr

 

Voir cette publication sur Instagram

 

{Concours de gourmand} 🍅🍵 Bonjour par ici ! Me revoilà aujourd’hui avec une petite surprise, concoctée avec amour par les équipes @knorrfrance. . Rappelez-vous, il y a quelques temps, je vous parlais de leurs nouvelles soupes « Comme à la Maison » (ma préférée, c’est toujours celle à la tomate). . L’idée est aujourd’hui de proposer à deux d’entre vous de remporter une livraison exclusive de soupes (elle arrivera par triporteur, rien que pour vous !) afin que vous puissiez les essayer à votre tour. . Seule condition pour participer : habiter ou travailler sur Paris / proche banlieue, car Monsieur Soupman ne peut pas faire des centaines de kilomètres pour vous livrer (vraiment désolée pour les autres ❤️) . Pour participer : 1️⃣ Likez cette photo + suivre les comptes @LiliBlueCherry @knorrfrance 2️⃣ Indiquez-moi en commentaire l’emoji de votre légume préféré et invitez 2/3 amis à participer. 3️⃣ Fin du jeu vendredi 15 février, à 23h59. . C’est un petit concours tout simple mais j’espère qu’il vous fera plaisir ! Bonne chance tout le monde ! 🙂 . #knorr #soupecommealamaison #soupman #sponsorisé

Une publication partagée par Alicia (@lilibluecherry) le

 

Les créations de contenu avec carte blanche 

D’autres marques, quant à elle, préfèrent laisser carte blanche aux influenceurs pour qu’ils ne se sentent pas bridés par un cahier des charges trop restrictif. Dans ce cas, c’est l’influenceur qui choisit quel type de contenu il va proposer à la marque. L’influeuceur choisit alors l’histoire qu’il veut raconter, mais aussi le contexte et le moyen de création. Lorsque l’influceur a carte blanche, il produit un contenu qui lui correspond et donc que sa communauté accueillera mieux que dans le cas où le placement de produit est trop visible, car le cahier des charges était trop précis. Le risque que prennent les marques à donner une carte blanche est qu’elle ne soi pas totalement en accord avec le message que véhicule le contenu crée par l’influenceur.

Exemple de carte blanche : LG laptop

 

Voir cette publication sur Instagram

 

AD – If only travel really was as easy as this. Just type out your destination and leap on in. The only difficult part would be deciding where to go. For me, it would be back to Batu Batu Island – how about you? The new LG gram @lg_tech.it might have a huge 17” screen, but that doesn’t equal a huge weight. Actually, quite the opposite. It’s incredibly and impressively lightweight – only 2.95lbs – meaning you can work, watch and play wherever you go. No lugging about heavy laptop bags, no aching arms, just easy, hassle-free (and painless) travelling. Even flying through the sky with a bunch of balloons isn’t out of the question 😉 #LGgram #laptop #ScaleupLightweight Participate in LG gram’s #ScaleUpIdea (Trick Photo) event to win a 17” LG gram! Just submit your creative perspective photo with any objects around you ☺️

Une publication partagée par Dominique & Dominic (@allthatisshe) le

Les qualités à avoir pour être créateur de contenu :

La créativité : dans son livre Natacha Bird, parle de sa créativité, de sa manière de se renouveler sans arrêt pour proposer un contenu toujours plus attractif et interactif à sa communauté. Cette influenceuse à plus de 259 000 followers sur Instagram, fait chaque mois de nombreux partenariats avec des marques qui lui demandent de créer du contenu.

Posséder son propre style : si une marque fait appel à un influenceur plutôt qu’à un autre pour une création de contenu, c’est parce qu’elle aime son style ou qu’elle partage ses valeurs. Un influenceur doit se démarquer au niveau du contenu proposer pour être choisi par une marque pour sa prochaine campagne de communication. Les influenceurs possédant un style bien à eux ont souvent une communauté plus engagée et plus réactive.

Avoir une bonne maîtrise des outils créatifs : pour être un bon créateur de contenu, il faut avoir une bonne connaissance des outils créatifs, que ce soit des applications mobiles ou bien de la photographie ou de la vidéo. Si l’influenceur ne possède pas lui-même ces compétences il saura s’entourer de personnes qui produiront pour lui un contenu de qualité.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

❝Creativity is more than just being different. Making the simple awesomely simple, that’s creativity❞ ✨ ☾ Il y a des gens comme ça, Sans jamais les avoir rencontré, Qui bouleverse votre vie d’un claquement de doigts Il y a des gens comme ça, Que le destin met sur votre chemin pour vous inspirer, Et dont l’art vous émerveille un peu plus chaque fois Inspirations, le titre de son merveilleux livre Inspiration, ce que son univers me fait vivre Merci @natachabirds de m’avoir tant inspiré et poussé à développer ma créativité, et surtout pour cet incroyable ouvrage que je vous recommande à tous 💜 ↠ There are people like that, Who come out of the blue And change your life just like that There are people like that, That destiny puts on your way to inspire you, Who amaze you by their art Inspirations, the title of his wonderful book Inspiration, what her universe made me feel from the first look Thank you @natachabirds for having inspired me so much and pushed me to develop my creativity and especially for this incredible book that I recommend to you all 💜 ☾

Une publication partagée par Adelaide (@adelaidemarshal) le

En quoi le créateur de contenu est différent d’une boite de communication ?

Bien souvent, on compare le travail d’un créateur de contenu à celui d’une boite de communication. Ces dernières sont présentes sur le marché depuis bien longtemps la série tv Mad men est d’ailleurs un bon exemple si vous voulez en savoir plus sur le fonctionnement de ces boites de com’. L’influenceur est en roue libre, il est bien souvent en free-lance et donc son propre patron, c’est lui qui va négocier le tarif avec la marque, proposer un contenu pour aller dans le sens de ce que la marque veut véhiculer sur tel produit.
Mais il existe un nouveau type d’entreprises : celles qui s’occupent de l’influence marketing, bien souvent, il se place en amont du contact avec l’influenceur et ils proposent à la marque différentes opération et leur donnant une liste d’influenceur spécifique qui pourrait correspondre à leur demande, c’est ce que fait l’agence Reech, spécialisée dans la mise en relation entre les marques et les influenceurs.

 

Quels sont les différents types de création de contenu fait par les influenceurs 

Article de blog : ils sont un bon moyen de parler plus en détail d’un produit, les articles mettent souvent en scène l’utilisation du produit avec l’explication de son fonctionnement et des photos pour accompagner le réçit. De plus cela créer un contenu permanent sur internet et la marque dispose d’un backlink, c’est-à-dire un lien de son produit qui ramène au site internet de la marque.

Vidéo Youtube : la vidéo est un bon moyen pour communiquer de manière plus interactif sur un produit. La plateforme Youtube est un lieu d’échange et de découvert où chaque vidéo de grand influenceur fait des millions de vues. Ce moyen de communication est également plus moderne que le spot publicitaire qui passe à la TV.

Placement de produit en photo sur Instagram
Instagram est devenu un des leader des réseaux sociaux avec Facebook et Youtube. Basé sur l’image, ce réseau social est un bon outil pour faire la promotion de produit qui cible les 20-35 ans. La plateforme a même pensé à ajouté une mention « rémunérer par » afin de rendre le partenariat plus visible et transparent pour les followers des influenceurs.

 

Interview avec Victoria, Laugh of artist, influenceuse et créatrice de contenu 

1. Comment définirais-tu ton travail en tant que créatrice de contenu 

Mon travail se résume à « créer une identité » ou refléter les envies et l’identité de la marque à travers du contenu type vidéos ou photos pour ses besoins digital. Ce contenu est à destination des réseaux sociaux, website(…)

2. Quelle a été ta première demande de création de contenu par une marque.

C’était il y a un moment maintenant, à mes tout début. C’était pour une box de thés. Je devais créer des ambiances teatime pour refléter le thème de la box du mois.

3. Quelle a été ton opération de communication préféré et pourquoi ? 

Il y a beaucoup de shooting / création un peu plus fun que du street. Où il y a une réflexion artistique derrière. Par exemple l’opération pour Kenzo je savais que je voulais la faire sur le pont Alexandre III.. être en robe rouge pour rappeler les codes du parfum iconique Flower by Kenzo.
Je voulais jouer avec les différents niveaux du pont pour intégrer par la suite des coquelicots après ça c’est jouer avec le vent pour que la robe tombe bien ahah. Le stylisme est très important dans une création de contenu.. si on veut mettre en avant un produit etc

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#CONCOURS 💫 Le coquelicot n’a pas d’odeur, @kenzoparfums l’a crée💃🏼 J’ai le plaisir d’inviter l’une d’entre vous à vivre en exclu l’événement @kenzoparfums du 26 mai prochain en ma compagnie ♥️ La marque investit place #Beaubourg le temp d’un week-end avec une superbe sphere et son fameux champ de #coquelicots .. La gagnante repartira notamment avec un petit flacon Flower by Kenzo Eau de #Parfum ♡ Pour participer : – Follow @kenzoparfums & @laugh_of_artist – Commente ce post Tu peux taguer la personne avec qui tu aimerais venir également ♥️ Important : Pour participer il faut que tu sois disponible une petite heure maximum le 26 mai prochain en début de matinée (à partir de 9h30), sinon, l’événement sera ouvert au public dès 10h30 ! (Ps : +1 accepté) #FlowerbyKenzo #Paris LA GAGNANTE EST @lovelylivia_ ♥️

Une publication partagée par Victoria Gasperi (@laugh_of_artist) le

4. Quel outil de création préfères-tu (photo, vidéo, story…) ?

La photo depuis toujours je crois, après j’aime beaucoup la vidéo mais c’est plus délicat pour « former » quelqu’un pour ce que l’on aimerait comme rendu .. ou alors il faut connaître quelqu’un de vraiment talentueux et disponible dans son entourage

Victoria et Ali en shooting création de contenus

5. Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui débute dans le milieu de l’influence ? 

On me demande souvent un conseil, mais je n’en ai pas à donné. Ce qui a marche pour moi ne le sera sans doute pas pour quelqu’un d’autre. Je dirais la qualité, la passion, la patience et la régularité !
Les clefs de tout business finalement

Je remercie Victoria pour le temps qu’elle m’a accordé et sa gentillesse, n’hésitez pas à suivre son compte Instagram et à aller voir son blog.

J’espère que cet article vous aura permis de comprendre ce qu’est un créateur de contenu et comment il travaille avec les marques. N’hésitez pas à partager cet article et à l’épingler sur Pinteret.

À bientôt sur Wildroad !

devenir créateur de contenus sur les réseaux sociaux

3 Commentaires

Répondre à Clara Ferrand Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *