Le Cirque de Saint-Même : une randonnée dans la Chartreuse

faire la randonnée du cirque de Saint-même en hiver

Le Cirque de Saint-Même est niché au creux des montagnes du massif de la Chartreuse. Cet endroit est l’un des plus beaux que je connaisse. Il est accessible facilement en famille et idéal pour une petite randonnée du week-end. Je m’y étais rendue il y a quelques années en été pour la première fois. Ce jour de janvier, c’est avec un manteau neigeux que j’ai redécouvert cette randonnée, qui est pour moi l’une des incontournables du massif de la Chartreuse. La randonnée des cascades vous donnera accès à des paysages somptueux en moins d’une heure. 


Mise à jour pour l’Été : Le cirque de Saint-Même étant très fréquenté durant la période estivale, un péage a été mis en place afin de réguler son accès. Si vous souhaitez vous garer au niveau du parking le plus proche, vous devrez vous acquitter d’une somme de 3,50 euros par voiture tous les week-end à partir d’Avril ainsi que tous les jours le mois de Juillet et Août. Sinon, vous pouvez vous garer au niveau du village de Saint-Pierre d’Entremont et marcher jusqu’au cirque, cela vous rajoutera 1 heure de marche environ.

Où se trouve le massif de la Chartreuse 

Le massif de la Chartreuse se trouve à cheval entre le département de la Savoie et de l’Isère avec comme villes principales d’accès, Chambéry et Grenoble. Le parc naturel régional de la Chartreuse est un espace protégé avec une faune et une flore sauvage importante. La randonnée de la traversée de la Chartreuse peut se faire en 4 jours et parcourt les principaux sommets. Le point culminant est Chamechaude à 2082 mètres d’altitude, le Granier est un autre sommet emblématique du massif pour son érosion calcaire. 

Comment accéder au cirque de Saint-Même ?

  • Venir depuis Chambéry : comptez un peu moins d’une heure depuis Chambéry en voiture pour accéder au Cirque de Saint-Même. Vous passerez par le col du Granier et les petits villages de la Chartreuse comme Entremont-le-Vieux. La route départementale qui mène au cirque peut être très étroite par certains moments et en hiver elle est recouverte de neige. 
  • Venir depuis Grenoble : comptez une heure depuis Grenoble pour accéder au Cirque de Saint-Même en voiture. Vous pourrez passer par la D512 qui rejoint Saint-Pierre-d’Entremont pour ensuite s’enfoncer vers le cirque.
la grande cascade et le pont en bois au cirque de Saint-Même

Les différents circuits de randonnée du cirque de Saint-Même

Le sentier du tour du cirque : facile, 30 min.

 Ce sentier permet d’accéder au fond du cirque et de traverser le pont au-dessus du Guiers pour faire le tour. Vous pouvez le faire avec des enfants en bas âges

Le sentier des cascades : facile, 1h30. 

Le plus beau sentier selon moi, il permet d’accéder au point de vue sur la grande cascade qui est la plus impressionnante. La montée est un peu sportive mais faisable par des enfants.

Le sentier de la source du Guiers : moyen, 2h.

 Un peu plus technique pour la partie qui monte à la source, ce sentier est adapté pour des personnes un peu plus sportives qui souhaitent avoir un beau point de vue sur la Chartreuse. Au retour, on passe également par la grande cascade. Ce sentier n’est pas praticable en hiver, car les passages techniques peuvent être dangereux. 

Mon équipement pour la randonnée des cascades

été comme hiver, je vous conseille de porter des chaussures de marche, car le sol sera toujours un peu glissant à cause de l’humidité générée par les cascades. Pour faire cette randonnée en hiver prévoyez des yatraks, des sortes de petits crampons qui vous permettront d’accrocher sur la glace, et s’il a beaucoup neigé avant, chaussez les raquettes. Les bâtons de marche ne sont pas indispensables, sauf en hiver. Prenez avec vous une bouteille d’eau ainsi qu’un petit snack pour faire une pause au pied de la cascade. 

La randonnée du sentier des cascades en hiver

J’ai effectué cette randonnée en plein milieu du mois de janvier, c’est-à-dire durant la saison hivernale. Après avoir déposé la voiture au parking gratuit à l’entrée du cirque, je me suis enfoncée dans la plaine qui mène au fond de ce dernier. La vue sur les montagnes et sur le Guiers Vif qui coule entre les petites îles est magnifique, on pourrait se croire au Canada. L’hiver, la Chartreuse est souvent enneigée et les sapins blancs donnent un charme incontestable à cette balade. Peu de personnes s’aventurent dans le cirque à cette saison, j’ai croisé seulement un couple qui faisait la randonnée. 

le paysage du Corque de Saint-même sous la neige

Le sentier jusqu’au fond du cirque ne présente aucune difficulté, il n’y a pas de dénivelé, et même si en hiver le sol était un peu verglacé, on peut marcher sans problème avec des chaussures de randonnée. Au bout d’une dizaine de minutes, on arrive à la bifurcation entre le sentier des cascades et le sentier du tour du cirque, j’ai pris à gauche pour entamer l’ascension vers la grande cascade. Heureusement, j’avais une paire de bâtons et des bonnes chaussures pour ne pas glisser, même en été ce sentier est humide alors prévoyez l’équipement nécessaire. 

Un premier point de vue sur la cascade de la pisse du Guiers permet de faire une pause dans la montée. On peut admirer cette cascade au loin jaillir des arbres. Ensuite, on reprend l’ascension et je me retourner régulièrement pour admirer la vue sur le massif de la Chartreuse. Ensuite, je tombe sur un autre croisement, celui avec le sentier qui permet de monter jusqu’à la source du Guiers. En hiver, ce sentier n’est pas recommandé, car certains passages nécessitent un peu d’agilité et peuvent être très glissants avec la neige et la glace.

Panorama sur le massif de la Chartreuse depuis le sentier des Cascades

J’ai poursuivi sur le sentier des cascades qui rejoint quelques mètres plus bas la grande cascade. Le spectacle est majestueux, le Guiers coule à gros débit le long d’une grande paroi rocheuse en arc de cercle. Avec les températures négatives, l’eau a gelé pour former de gros stalactites, je me dis qu’à tout moment ils peuvent se décrocher et venir s’éclater avec fracas en bas de la cascade. Après une pause pour fixer l’image de cette cascade dans ma mémoire, je reprends le sentier qui mène jusqu’à un pont en bois où le point de vue sur la cascade est encore différent.

la grande Cascade du Cirque de Saint-même gelée en hiver

L’architecture de ce pont s’intègre parfaitement au paysage. Je me sens totalement isolée du monde sur cette passerelle qui surplombe le Guiers. Le sentier redescend ensuite en direction du chalet du Cirque, là où j’ai débuté la randonnée. Mais avant, je fais un petit crochet par la cascade isolée qui est accessible par un sentier qui part sur la droite. Le chemin principal traverse une zone avec de gigantesques roches, je me sens toute petite à côté d’eux. Ils semblent avoir été posés là par des géants. 

la grande cascade et le pont en bois du cirque de Saint-Même

Pour finir cette balade dans le cirque de Saint-Même, je décide de m’octroyer une petite crêpe au chalet du cirque qui est ouvert toute l’année. Au milieu de la pièce, crépite un feu de bois qui pose l’ambiance. Ici, je retrouve le couple croisé un peu plus haut qui déjeune. Au menu, il y a un large choix de plats cuisinés avec des produits locaux et des boissons. 

Magnifique vue sur la vallée de la Chartreuse et le cirque de Saint-Même
le restaurant du chalet du cirque de Saint-Même

Sur la route du retour en direction de Chambéry, je me suis arrêtée au col du Granier duquel part un petit sentier de randonnée qui offre un magnifique point de vue sur le Granier. En fin de journée, la lumière est particulièrement belle sur le massif de la Chartreuse et on voit également les massifs des Bauges et des Belledonnes. 

Point de vue depuis le col du Granier sur le massif de la Chartreuse

Vous pouvez retrouver d’autres idées de randonnée en France et partout dans le monde dans la rubrique spéciale sur le blog

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et à l’épingler avec l’image ci-dessous sur Pinterest. Si vous avez des questions spécifiques sur cette randonnée vous pouvez les poser en commentaire. 

À bientôt sur WildRoad ! 

11 Commentaires

    1. ce lieu est vraiment beau à toute les saisons, mais c’est vrais qu’avec la neige c’est particulièrement féerique. À vrais dire, je ne m’attendais pas à ce que ça soit aussi blanc car dans la vallée il n’avait pas neigé depuis longtemps !

    1. Cette grande cascade c’est vraiment le plus impressionnant, c’est à ce moment que tu te dis qu’en france on est quand même bien fournit au niveau paysage !

  1. Les paysages sont sublimes. J’adore toute la neige, les cascades et le pont qui a l’air d’être un endroit génial pour contempler la nature ! 🙂

  2. Mais que c’est beau ! je suis allée en Chartreuse l’hiver dernier et j’en ai un souvenir merveilleux (notamment du monastère mythique…) mais je ne connais pas ce site extraordinaire. Je m’épingle ça pour y aller à mon tour, c’est tellement grandiose !

    1. Ah je ne connais pas ce monastère dont tu parles. À vrai dire je connais assez peu ce coin alors que ma mère habite à Chambéry ! Il y a tellement de pépites dans les Alpes <3

    1. Hello Charline, il est interdit de bivouaquer à l’intérieur du cirque, mais tu peux monter dans les hauteurs de la Chartreuse et planter ta tente vers les sommets.

Répondre à Maïlys LD Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *