Visiter La Villa Cavrois et le musée de la Piscine dans la métropole Lilloise

Visiter la piscine et la villa Cavrois Au début du mois d’avril, j’ai eu l’occasion de passer un séjour à Lille pour l’évènement du Salon des blogueurs et j’en ai profité pour visiter deux lieux que je rêvais depuis longtemps de découvrir : la villa Cavrois et le musée de la piscine à Roubaix. Ces deux musées ont pour point commun d’avoir une architecture particulière, le premier est une villa des années 30 dont l’histoire lui a donné du fil à retordre et le deuxième est une ancienne piscine transformée en musée d’art. 

Visiter la villa Cavrois, un lieu traversé par plusieurs histoires 

Comment se rendre à la villa Cavrois ? 

  • Depuis Lille en Tram

    Depuis le centre de Lille, prenez le Tram R en direction de Roubaix, sortez à l’arrêt villa Cavrois à une vingtaine de minutes de Lille et marchez environ 10 minutes en suivant les panneaux qui mènent à la villa Cavrois.

  • Depuis Lille en voiture

    Il vous faudra environ 20 minutes pour rejoindre la villa Cavrois depuis le centre Lille. Prenez la direction de Roubaix sur l’A22. Vous pourrez vous garer aux abords de la villa, mais attention il y a un nombre de places limitées car il s’agit d’un quartier résidentiel.

Informations pratiques
  • Adresse : Villa Cavrois, 60 avenue John Fitzgerald Kennedy, 59170 Croix
  • Horaires : Tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h
  • Tarifs :Plein tarif : 8 eurosTarif réduit : 6,5 eurosTarif groupe, à partir de 20 personnes : 6,5 euros

    Gratuité : Moins de 18 ans, 18-25 ans UE, personne handicapée, demandeur d’emploi, carte culture

  • Billet jumelé :
    • Villa Cavrois + La piscine : 15,50 euros
    • Villa Cavrois + Manufacture de Roubaix 9,50 euros
    • Entrée gratuite à la villa pour les détenteurs du Lille City Pass

La construction de la villa Cavrois en 1932 

Paul Cavrois est l’héritier d’une des grandes industries de textile de Roubaix, l’idée de la villa Cavrois lui vient de son aspiration à s’éloigner de son lieu de travail. Alors que les grands industriels construisent des maisons familiales aux portes de leur usine, Paul Cavrois s’excentre de Roubaix pour acheter un terrain à Croix, une petite ville à quelques kilomètres au sud de Roubaix. Au départ, il confie la conception des plans de la villa à Jacques Gréber, un architecte qui a déjà fait ses preuves à Paris. Mais les premiers plans ne correspondent pas à l’attente de Paul Cavrois, ils sont trop traditionnels par rapport à ce que veut l’industriel. À cette époque, un autre architecte commence à faire parler de lui dans le milieu industriel de Roubaix : Robert Mallet-Stevens.

La Villa Cavrois vue de l'exterieur

L’architecte Robert Mallet-Stevens, un nom en vogue 

Lorsque Paul Cavrois décide de finalement confier la construction de sa villa à Robert Mallet-Stevens, l’architecte a déjà fait deux œuvres connues : la villa de Paul Poiret à Mézy-sur-Seine et celle du vicomte de Noailles à Hyères. Au même moment où il travaille sur la villa Noailles, il quitte la société des artistes décorateurs pour fonder celle des artistes modernes. Sa consécration aux yeux de ses pairs arrive lorsqu’il obtient une place au comité directeur de l’architecture. À cette période, seul Le Corbusier était à ce niveau de célébrité.

La villa cavrois et son bassin

Le goût du cinéma, un décor de toute pièce 

Robert Mallet-Stevens disait qu’une pièce en dévoilait plus sur son propriétaire que lui-même. Après avoir travaillé plusieurs fois pour le cinéma, l’architecte sait comment construire un décor. Pour lui, le décor doit présenter le personnage avant même que celui-ci ne se soit montré. Lors de la visite de la villa Cavrois, je pouvais rien qu’en regardant les volumes et les meubles connaître les goûts de Paul Cavrois. Chaque pièce était destinée à un des membres de la famille Cavrois. Ainsi, on sent bien une différence entre les revêtements de la chambre des parents et ceux destinés à celle des enfants.

Les pièces de la villa Cavrois

1940, la villa Cavrois devient une caserne pour l’armée allemande 

La villa Cavrois est située dans un lieu stratégique, en haut de la colline de Beaumont, ce qui en fait un endroit de premier choix pour s’établir et avoir un œil sur les alentours. C’est en 1940 que l’armée Allemande réquisitionne la Villa pour la transformer en caserne. Beaucoup de dégradations auront lieu à ce moment-là. La fonctionnalité militaire du lieu demande également des mises aux normes comme celle du chauffage, des sanitaires, mais aussi du camouflage. Le sous-sol de la villa Cavrois est aujourd’hui un espace d’exposition entièrement dédié à cette époque. Un documentaire sur la restauration des lieux après cette période noire retrace le gros chantier qu’à subit la Villa. De plus, dans une pièce sont exposés les objets d’époque comme les masques à gaz ou les habits militaires.

Vestige de l'armée allemande à la villa Cavrois

L’après-guerre pour la villa Cavrois avec l’architecte Pierre Barbe 

C’est seulement en 1947 que Paul Cavrois et sa famille peuvent se réinstaller dans leur villa. Paul Cavrois fait alors appel à Pierre Barbe pour donner un nouveau souffle à la villa. L’architecte a pour mission de remettre au goût du jour les détails, comme les poignées de portes, mais aussi les meubles qui habillent chacune des pièces. Beaucoup d’architectes reprocheront à Pierre Barbe d’avoir effacé le style de Robert Mallet-Stevens au profit d’un style beaucoup plus banal.

Le mobilier d'epoque de la villa Cavrois après renovation

La redécouverte de la villa Cavrois par les artistes et architectes en 1986 

Après avoir été oubliée au fil des années la villa Cavrois est redécouverte par la revue L’Œil dans le numéro du mois d’octobre 1986. Dans un dossier exclusif consacré à la villa, les photographies de Véra Cardot et les mots de Pierre Joly mettent en lumière cette bâtisse oubliée qui fut jadis au cœur de l’actualité artistique. De là s’en suit une exposition avec une dizaine de photographies de la villa Cavrois à la mairie du XVIème arrondissement de Paris. Ces événements coïncident avec la mort de Lucie Cavrois, la femme de Paul Cavrois, et la vente de la villa à la société Kennedy-Roussel. Cependant, la Villa est alors classée d’office comme monument historique ce qui gèlera tout projet immobilier. En attendant les projets de rénovation, la villa se dégrade et subit des actes de vandalisme.

Les brique jaune de la Villa Cavrois vue de l'extérieur

L’achat par l’Etat et la restauration de la villa Cavrois qui devient un musée 

Le 24 juillet 2001, la société Kennedy Roussel vend la villa à l’État qui entame alors de gros chantiers de restauration. À partir de photographies d’époque, les artisans et les architectes travaillent main dans la main pour remettre en état cette villa qui aujourd’hui est ouverte au public. La villa Cavrois est un endroit extraordinaire qui nous replonge plusieurs décennies auparavant dans le milieu industriel bourgeois de Roubaix. Je vous conseille de passer au minimum deux heures à arpenter chaque pièce en faisant attention aux petits détails. Tout comme moi, vous vous imaginerez sûrement à la place de la famille Cavrois qui habitait autrefois cette villa.

Robert Mallet-steven l'architect de la villa Cavrois

Visiter le musée de La Piscine à Roubaix 

Comment se rendre au musée de La Piscine à Roubaix ?

  • Depuis Lille en tram : Prendre le Métro 2 en direction de Roubaix-Tourcoing et s’arrêter à la Grand-Place de Roubaix, de là marchez environ 10 minutes. 
  • Depuis la villa Cavrois : Prenez le tram à l’arrêt Villa Cavrois en direction de Roubaix et arrêtez-vous à Jean Moulin puis marchez 10 minutes pour rejoindre La Piscine.
  • Depuis Lille en voiture : Prenez la N356 et la D656  en direction de Tourcoing, puis prenez la sortie 10. Prenez le boulevard de la République/ D775, avenue de l’Alsace, rue de l’Alma et Av Jean Lebas en direction de Rue de l’Espérance à Roubaix. Comptez environ 25 minutes en voiture depuis Lille centre.
Informations pratiques
  • Adresse : La Piscine, 23 avenue de l’espérance, 59100 Roubaix
  • Horaires :Mardi, mercredi, jeudi : 11h à 18hVendredi : 11h à 20hSamedi et Dimanche : 13h à 18h
  • Tarifs :Hors exposition : 9 euros, réduit 6 eurosSi exposition : 11 euros, réduit 9 eurosBillet couplé La manufacture – La Piscine : 13,50

    Billet couplé La villa Cavrois – La Piscine : 15,50 euros

Albert Baert, l’architecte de la Piscine de Roubaix 

C’est en 1922 que l’idée de construire la plus belle piscine de France émerge dans l’esprit du maire de Roubaix de l’époque, Jean-Baptiste Lebas. Albert Baert est à ce moment l’architecte de la métropole lilloise ayant le plus réalisé d’architecture de piscines à son actif. Il a construit celle de Lille et de Dunkerque. Lorsque Jean-Baptiste Lebas lui propose le projet, il réfléchit de suite à une architecture de pur style Art déco. Ce style se caractérise par des vitraux, des ornements et des sculptures. La piscine sera fréquentée par les habitants de la métropole jusqu’en 1985 où elle devra fermer à cause de normes de sécurité.

La bassin art déci de la Piscine de Roubaix

La transformation des bains municipaux de Roubaix en musée d’art

Bruno Gaudichon, le directeur du musée en place aujourd’hui et André Diligent, Maire de Roubaix à l’époque, eurent l’idée de transformer cette piscine en musée tout en gardant son charme. L’idée est lumineuse car les œuvres exposées dans le musée mettent tout autant en valeur le bâtiment art-déco que les oeuvres. Le grand bassin dans lequel les nageurs venaient faire leurs longueurs est aujourd’hui plus petit, mais le reflet des vitraux est toujours aussi spectaculaire à sa surface. Aujourd’hui le musée accueille de grandes collections notamment celle de Jules Bastien-Lepage, un peintre naturaliste Français, Marcel Mérignargues un sculpteur exposé au pavillon universelle de 1937, Auguste Rodin que l’on ne présente plus ou encore Henri Bouchard et son atelier de sculpture.

Collection de sculpture du musée d'art et d'industrie roubaix la Piscine

Des expositions temporaires de grande qualité

En plus de l’exposition permanente qui réunit de magnifiques œuvres picturales et des sculptures, le musée organise des expositions temporaires. Pour sa réouverture en octobre 2018 La Piscine a accueilli celles de Picasso et d’Alberto Giacometti, de grands noms de l’art moderne. Chaque exposition temporaire dure environ 3 mois, ce qui laisse le temps de pouvoir la visiter même si on n’habite pas la région. Toutes les propositions d’exposition sont réfléchies en fonction d’une problématique en lien avec le lieu ou avec l’histoire des Hauts-de-France.

visiter La piscine de Roubaix et ses collections

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager et à épingler les images ci-dessous sur Pinterest pour le relire plus tard.

À bientôt sur WildRoad !

 

Visiter la villa Cavrois à Croix Les collections permanente la piscine de roubaix Visiter le musée de La piscine à Roubaix

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *