Bivouac du nouvel an dans le massif des Vosges 

Le nouvel an, c’est toujours toute une histoire, c’est pour cette raison que j’ai décidé de le passer dans la nature cette année. Au départ je pensais trouver refuge dans une cabane perdue dans les bois, et après des discussions et des recherches d’une cabane, je me suis rendue compte que ça serait compliqué car je n’étais pas la seule à avoir eu cette idée. Je me suis alors tournée vers le bivouac, il faut dire que j’ai l’habitude de planter ma tente un peu partout et que j’adore ça. Ensuite, il m’a fallu trouver l’endroit, j’ai pensé directement aux Vosges, car les sommets ne sont pas si hauts et qu’il serait plus facile de les atteindre en cas de chutes de neige. Cet article est un mélange entre récits d’aventure et guide pratique pour que vous puissiez vous aussi passer un nouvel an dans la nature. 


Sommaire : 
Trouver les montagnes parfaites pour fêter la nouvelle année
Mon bivouac-réveillon dans les Vosges pour s’isoler
Partir seule ou accompagnée ?
Pourquoi ne pas passer le réveillon dans un refuge non-gardé ?
Quel matériel prévoir pour un bivouac dans les Vosges en hiver ?
Itinéraire pour la randonnée-bivouac de Linthal au col d’Oberlauchen

Trouver les montagnes parfaites pour fêter la nouvelle année

La première partie de ce projet consistait à faire pas mal de recherches sur les possibilités qu’offrent nos montagnes françaises. Pour moi, il était important qu’il soit facile d’accéder à cet endroit afin de profiter pleinement du temps dont je disposais sur place. J’ai d’abord pensé au Vercors, au Jura et à la vallée de la Chartreuse, mais ce qui a retenu mon intérêt pour les Vosges, c’est l’accès facile depuis Paris soit en voiture, soit en train. De plus, la plupart des gens privilégient les Alpes ou les montagnes bien enneigées afin de pouvoir skier à cette période. 

Paysage du massif des Vosges en Alsace
Le massif des Vosges

Mon bivouac-réveillon dans les Vosges pour s’isoler

Le massif des Vosges est réparti sur plusieurs départements, dont l’Alsace historique. C’est sur cette partie des Vosges que j’ai jeté mon dévolu. Ma cousine habitant à Linthal, cela nous offrait un point de chute idéal pour rayonner autour. Le grand Ballon et le Hohneck sont les sommets les plus populaires et les plus fréquentés des Vosges. J’ai donc concentré ma recherche sur des sommets moins connus afin d’être sûre de m’isoler de tout. Le Klintzkopf m’a été recommandé par Marina et Guillaume, qui l’ont désigné comme étant le plus beau point de vue sur tous les alentours. Sur le papier, cela semblait être l’endroit idéal, cependant le sentier qui mène au sommet est fermé durant la période hivernale pour donner à la faune l’occasion de se reposer. Nous avons finalement bivouaqué au col d’Oberlauchen avec un magnifique panorama sur la vallée de Munster. 

Bivouac hivernal au col de l'Oberlauchen
Bivouac au col de l’Oberlauchen

Partir seule ou accompagnée ?

Pour jouer cartes sur table avec vous, ce projet, je l’avais dans la tête depuis quelques années. Jusqu’à maintenant, je n’avais jamais trouvé le courage de me lancer, peut-être aussi car j’ai préféré la solution facile de fêter le nouvel an en ville avec mes amis. Cette année, j’ai rencontré Alex, avec qui j’ai partagé beaucoup des dernières aventures que vous pouvez lire sur le blog. Même si l’idée première était de partir seule, je l’ai remis en perspective, car j’avais envie de partager ce moment avec un être cher. Pendant cette aventure, nous avons marché côte à côte et partagé de merveilleux moments autour du feu de camp. Nous avons aussi beaucoup parlé de nos envies pour 2020. Nous étions tout de même isolés de tout, de 16h à 10h le lendemain nous n’avons croisé personne. 

faut-il partir seul ou accompagné pour un bivouac dans les Vosges

Pourquoi ne pas passer le réveillon dans un refuge non-gardé ?

Comme je vous le disais plus haut, je me suis renseignée sur cette éventualité, mais à vrai dire beaucoup de locaux m’ont indiqué que les refuges seraient pris d’assaut. Le 31 décembre, lorsque nous avons randonné, nous avons croisé quelques couples, mais surtout un groupe, parti pour quelques jours randonner dans les Vosges. Lorsque nous les avons rencontrés, nous étions déjà installés sur notre spot de bivouac de rêve et nous avons senti une légère hésitation de leur part à savoir s’ils allaient se joindre à nous ou pas. Finalement, ils nous ont confié chercher le refuge du col de Lauchen, situé à 20 minutes de là. Je ne sais pas s’ils étaient seuls au final dans cette cabane, mais ce qui est sûr, c’est un peu la loterie. Les refuges non-gardés dont je vous parlais dans mon article sur ma randonnée au Brézouard, sont en général pris d’assaut pour la nuit du 31

Randonnée du nouvel an dans le massif des Vosges

Quel matériel prévoir pour un bivouac dans les Vosges en hiver ?

  • Un sac de couchage Forclaz 0 degré confort pour Alex, un sac de couchage Haglof -4 degrés confort. 
  • Un liner Thermo Reactor de la marque Seatosummit pour augmenter la température confort du sac de couchage de quelques degrés. 
  • Un matelas gonflable Thermarest Prolite
  • Une couvertures de survie par personne
  • Un kit nomade opinel
  • Une lampe frontale par personne
  • Des seconde peau en laine merinos de la marque Icebreaker pour se tenir au chaud dans le duvet
  • Des chaussettes en piloupilou
  • Une écharpe en laine
  • Un allume-feu
  • Deux assiettes nomade Seatosummit
  • Deux mugs en métal
  • Une trousse à pharmacie avec le minimum ( désinfectant, pansement, pansement à ampoule)
  • Un Jetboil pour cuisiner chaud
  • Des pâtes avec de la sauce pesto

Comment s’habiller pour randonner dans les Vosges en hiver ? 

  • Un tee-shirt manches longues en laine mérinos de chez Icebreaker ou version premier prix chez Décathlon
  • Un pantalon de randonnée d’hiver de chez Forclaz ou carrément un pantalon de ski s’il a neigé.
  • Des chaussettes de randonnée hautes de la marque Monnet en laine mérinos
  • Une veste technique imperméable et Gore-tex 
  • Des chaussures imperméables et Gore-tex de chez Merrell. Comme nous n’avions pas de neige nous avons chaussé les Moab, un modèle qui convient pour l’automne et le printemps dans des terrains humides. 
  • Des gants doubles (moufle et normaux) de la marque Thermic
  • S’il fait très froid, prévoyez de mettre un collant en laine mérinos en dessous de vos pantalons et des chaussettes de ski. 
Portrait clara par Alex dans les vosges

Itinéraire pour la randonnée-bivouac de Linthal au col d’Oberlauchen

Durée : 7h sur deux jours
Départ : Linthal
Distance : 24 km
Dénivelé : + 1030 m -1000 m 
Type : boucle avec retour à Linthal 
Niveau : Moyen 
Lieu de bivouac : col d’Oberlauchen 
Gare : Colmar ( 2h30 depuis Paris)

Conseils de sécurité : avant de vous lancer dans cette randonnée-bivouac,  je vous conseille de vous renseigner sur la météo. Ne prévoyez pas cette sortie en cas de fortes chutes de neige ou de tempête. Prévoyez un équipement adapté à des températures négatives et assez d’eau pour l’effort physique. Dernière mesure de sécurité à prendre : prévenez toujours une personne de vos plans en cas de difficultés inattendues. 

1ère étape : Départ de Linthal jusqu’au sommet du Steinmauer

Cette randonnée commence directement dans le dur, la première partie consiste à atteindre le sommet de Steimauer (1230 mètres). La montée passe par des sous-bois où les hêtres géants côtoient les sapins, pour ensuite traverser une forêt de boulots. Le sentier parcourt le petit hameau d’Hilsen, typique du massif vosgien avec ses fermes où l’on aperçoit même des vaches écossaises. Comptez environ 1h30 pour arriver au sommet de Steinmauer depuis Linthal. Une fois en haut, vous aurez une magnifique vue sur le massif et la vallée de la Lauch. Pour suivre ce chemin, vous devez d’abord emprunter le marquage jaune en direction de Hilsen puis vous diriger vers le petit-ballon sur le GR532 avant de bifurquer à gauche vers les autres sommets. 

panorama sur la vallée de la Lauch et Guebwiller depuis le sentier du petit-Ballon

2ème étape : randonner sur GR5 pour atteindre le sommet du Klintzkopf

Une fois arrivée à l’intersection entre le sentier qui mène au sommet du Steinmauer et le GR5 qui part en direction des autres sommets, vous devrez prendre à gauche et suivre les marquages jaune/GR5 pour rejoindre le Klintzkopf. Après être redescendu sur la crête du Steinmauer, on remonte dans la forêt pour atteindre Hilsenforst et le Langenfeldkopf, où se trouve des restes de neige. On entre alors dans une réserve protégée où le bivouac est interdit, c’est une des raisons qui nous ont poussé à continuer notre randonnée jusqu’au col du Klintzkopf

randonner sur les crêtes des sommets des Vosges

3ème étape : l’enchaînement des sommets et le refuge du col du Lauchen

Après 2 heures de marche dans la forêt entourés de la neige, nous arrivons au niveau du col de Lauchen. Ici, se trouve une cabane non-gardée comme il en existe beaucoup dans le massif des Vosges. Cette cabane est loin d’être la plus glamour que nous ayons vu, les murs sont en béton et seul un poêle trône au milieu de cet espace vide. Cela aurait pu être notre option de replis en cas de forte neige ou s’il avait beaucoup plus, mais heureusement pour nous, la météo était favorable au bivouac. Le col de Lauchen se situe au pied du Klintzkopf, que nous n’avons pas pu gravir en raison de la trêve hivernale. Le sentier reste fermé du 31 Décembre au 30 Juin pour que la faune et la flore puisse se reposer. 

4ème étape : établissement du bivouac au col d’Oberlauchen 

C’est en remontant un peu plus haut sur le sentier, à côté du mémorial de la 2ème guerre mondiale que nous avons trouvé une plateforme avec un magnifique panorama sur la vallée de Munster et une place pour le feu. À nos yeux, cela semblait être l’endroit parfait pour notre bivouac spécial réveillon. Nous avons pu planter la tente sans problème, le terrain était plutôt plat et autour de nous la forêt nous protégeait un peu du vent. Nous avons commencé par chercher du bois dans les alentours afin d’en réunir assez pour faire un feu de camp qui durerait toute la soirée. Après avoir tout installé, nous avons mis une couverture au sol et dégusté avec un verre de champagne les spécialités locales achetées à l’épicerie de Lautenbach. 

coucher de soleil sur le col de l'Oberlauchen pour le nouvel an
Coucher de soleil du 31 Décembre au col de l’Oberlauchen
Quel duvet prévoir pour un bivouac en hiver dans les Vosges
la vue sur la vallée de munster depuis notre bivouac sur le col de l'Oberlauchen
La vallée de Munster depuis notre bivouac

Après avoir passé beaucoup de temps à échanger sur nos envies pour cette nouvelle année, nous avons profité du moment présent avant d’aller nous coucher. À 22h nous étions dans nos duvets prêts à nous endormir bercé par le silence de la nature. Je me suis réveillée en sursaut à 00h alors que dans toute la vallée les feux d’artifices éclataient. J’en ai profité pour faire une photo de la tente au-dessus de laquelle brillaient mille étoiles.

Le premier jour de l’année, nous avons savouré le lever de soleil. Je me suis dit que c’était une merveilleuse manière de passer ce réveillon et que je n’hésiterais pas à le refaire. Après avoir remballé nos affaires et mangé un bout de Kougelhopf, nous avons pris la direction du lac de la Lauch. 

5ème étape : Le lac de la Lauch

Ce matin, nous avons décidé de changer l’itinéraire prévu et de faire une boucle au lieu de faire un aller-retour afin de voir d’autres paysages. La descente du col de l’Oberlauchen au lac de la Lauch passe par un pré vraiment très beau, puis le sentier continu dans une belle forêt vosgienne. Nous arrivons au lac après seulement 30 minutes de marche, celui-ci est encore plongé dans l’ombre. Le lac de la Lauch n’est pas vraiment beau, il est délimité par un gros barrage dénué de charme, c’est pourquoi nous ne tardons pas à reprendre notre chemin dans la forêt domaniale de Guebwiller. 

6ème étape : Les cascades de la forêt de Guebwiller et retour à Linthal 

Il s’agit sans conteste mon étape préférée durant notre deuxième journée de marche. La forêt domaniale de Guebwiller est parsemée de rivières et de cascades, le sentier est très agréable et nous avons pris un grand plaisir à évoluer dans cet environnement enchanteur. Nous en profitons pour remplir les gourdes à l’une des nombreuses sources que nous croisons, il faut dire que l’eau de la vallée est réputée pour être très pure. Ensuite, il nous suffit de suivre la croix bleu sur 6 km qui mène jusqu’à Linthal pour boucler la boucle.

passage d'une cascade sur le sentier du lac de la Lauch vers Linthal

J’espère que ce récit vous aura donné envie de découvrir les Vosges, si c’est le cas, je vous invite à continuer avec le récit de la randonnée des 4 refuges du Brézouard. Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire et à le partager sur vos réseaux sociaux. 

À bientôt sur WildRoad ! 

Découvrez la nouvelle tente Quechua 2 seconde easy

La nouvelle tente 2 secondes easy de Quechua pour débuter en camping

La tente deux secondes de Quechua est un produit iconique de la marque vendue chez Décathlon. Elle a rendu le …

2 comments
Le cirque de Sixt-Fer-à-Cheval pour une randonnée et camper dans la montagne en Haute-Savoie

Le Cirque de Sixt-Fer-à-Cheval : randonnée et bivouac au bout du monde

Après notre séjour à Chamonix avec octobre dernier avec Alex, nous avons décidé de faire un crochet par le cirque de Sixt-fer-à-cheval. Cela faisait …

13 comments
Bivouac t randonnée autour du lac de Gosausee en Autriche

Où faire un bivouac en Autriche : le lac de Gosausee

L’été dernier, je suis partie une semaine avec Vanessa du Blog Cash Pistache pour explorer l’Allemagne et l’Autriche. Pendant ce road-trip nous …

4 comments

8 Commentaires

  1. Je suis très heureux d’avoir pu passer ce moment avec toi. Ce sont de beaux souvenirs, qui restent gravés dans ma mémoire. Depuis les paysages sublimes aperçu depuis le Klintzkopf, aux lueurs des feux d’artifice dans la vallée de Munster. C’était super, du début à la fin ✨

  2. C’est génial comme idée, de passer le réveillon dans la nature et au calme. J’adore l’éclairage que fait la tente dans la nuit ! 🙂

  3. Superbe randonnée et aventure! L’Alsace est ma région natale, je vis aux Antilles mais aujourd’hui j’ai besoin de me ressourcer un peu et pars donc découvrir mon Alsace chérie à travers le regard des autres… merci! et j’en profite pour écrire que je trouve ce blog très chouette, une superbe bouffée d’oxygène et d’évasion en cette période! c’est chouette de prendre le temps de découvrir des jolies pépites…

    1. Merci beaucoup Carla pour ce commentaire, je suis ravie d’avoir pu t’aider à t’évader dans les Vosges. Il est vrais que parfois un retour aux sources est bienfaiteur 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *