Bivouac en Normandie : où faire du camping sauvage ? 

Bivouac en Normandie

En juillet dernier, je me suis rendue à la pointe de la basse-Normandie, à la pointe de la Hague, afin d’être en totale immersion dans la nature sauvage des côtes normandes La Manche est la région située tout au Nord de la Normandie, l’endroit idéal pour se ressourcer et en prendre plein les yeux. Dans cet article, je vous livre mes spots nature coups de cœur, mais surtout, je vous donne mes conseils pour bivouaquer en Normandie. 


La réglementation pour le camping sauvage en France 

Le camping sauvage en France est très réglementé, contrairement à d’autres pays d’Europe comme l’Écosse ou bien la Norvège, il est plus difficile en France de trouver des endroits où le bivouac est autorisé. Cependant, si vous ne restez qu’une nuit à un emplacement vous pouvez planter votre tente dans un endroit qui n’est pas la propriété de quelqu’un. En soit le camping sauvage, c’est-à-dire camper plusieurs jours au même endroit dans la nature est interdit sur les bords de mer, les chemins publics, les sites classés, les forêts classées comme espace à préservé, etc. Bref, la liste est longue ! Le magazine Les Others a d’ailleurs consacré tout un article à la réglementation du camping en France, que je vous invite à consulter si vous décidez de vous lancer dans l’aventure. 

randonnée dans la Manche sur le sentier des douaniers

Quel est le meilleur moment pour camper en Normandie ?

L’été est sans conteste la meilleure saison de l’année pour bivouaquer. La météo normande peut être assez capricieuse et sur les côtes le vent peut atteindre une vitesse affolante. En été, les températures nocturnes peuvent descendre à 10 degrés et l’humidité environnante peut vous envelopper d’une sensation frigorifiante lorsque le soleil est couché. Il est possible de bivouaquer au Printemps à partir de mi-avril et jusqu’à octobre, mais avec un bon équipement, adapté à des températures froides. 

Quel équipement de camping pour bivouaquer dans la Manche ? 

  • Une tente de trekking Quechua, le meilleur rapport qualité prix qu’il existe sur le marché français, la Fresh&Black 3 places m’a accompagnée durant ce séjour. J’ai choisi une tente 3 places afin d’être plus à l’aise à deux et d’avoir assez de place dans le cas où le temps se gâterais pour avoir nous affaire avec nous dans la tente. La Fresh&black est une tente qui permet une isolation totale avec l’extérieur, non pas que nous en avions besoin, mais cela peut se révéler utile lorsqu’on plante la tente dans un camping municipale
Tente Quechua fresh and black
  • Un matelas gonflable Trail lite de Thermarest, pour un confort lors des nuits en tente. Ce matelas est le best-seller de Thermarest, voici maintenant plus de deux ans qu’il m’accompagne dans mes aventures. Son point faible étant de ne pas être très compact, car une couche rembourrage se trouve à l’intérieur du matelas. 
Matelat gonflable Thermarest poru camping
  • Le sac de couchage Forclaz 0 degrés, par mesure de précaution et, car je suis un peu frileuse, j’ai préféré prendre avec moi un sac de couchage à une température confort de 0 degrés. Un sac de couchage avec une température de 10 degrés confort aurait sûrement suffit pour bivouaquer en été en Normandie. 
Sac de couchage Forclaz
  • Le coussin Seat to Summit, ce coussin hyper compact est vraiment le meilleur allié du campeur. Contrairement au coussin gonflable, premier prix de chez décathlon, le coussin Seat to Summit donne un confort de maintien des cervicales durant la nuit qui n’est pas négligeable. 
coussin confort pour camping seat to summit
  • Un Jetboil pour cuisiner. Cet accessoire de camping est indispensable si vous partez camper dans une région venteuse comme la Normandie. Ce réchaud fait appel à une technologie qui préserve la flamme du gaz à l’abri du vent et permet ainsi à l’eau de bouillir rapidement. Autant vous dire que mon Jetboil nous a ravis pour son efficacité à faire le café du matin. 

Jetboil 1L pour faire bouillir de l'eau en camping
café avec le jetboil au matin

BIVOUAC OU CAMPING EN NORMANDIE

Durant mon road trip en Normandie, j’ai pu tester deux manières de dormir en tente.

Le camping municipal ou privé 

 parsemés un peu partout en Normandie les campings municipaux et privés sont des endroits qui proposent différents types d’hébergements. On trouve souvent un grand nombre de mobil-homes, de campingcars et quelques tentes. Ces campings permettent d’avoir accès à un confort qui reste tout de même assez simple. Dans tout camping, vous trouverez une salle d’animation, des sanitaires et des endroits pour faire la vaisselle. Lors d’un long road trip où on ne dort qu’en tente en plein nature, il arrive qu’on ressente le besoin au bout de quelques jours, de faire sa toilette, dans ces moments-là le camping municipal est le bienvenu. Les tarifs de ces campings varient entre 17 et 21 euros la nuit pour une tente avec deux personnes. 

Le bivouac ou camping sauvage

 Le bivouac est une manière de vivre le voyage bien différentes de tous les autres, lorsqu’on décide de voyager simplement avec sa tente on ressent une sorte de liberté. Outre le fait, que bivouaquer soit totalement gratuit, il permet également de vivre des instants magiques au coucher et au lever du soleil dans des endroits naturels époustouflants. Le principe du bivouac est de planter sa tente au coucher du soleil et de la remballer aux premières heures du jour, sans laisser de traces derrière soit. 

Coucher de soleil sur le tente en Normandie

Comment trouver un bon endroit pour bivouaquer ?

Il existe deux applications mobiles qui pourront vous aider à trouver un bon spot de bivouac. 

Maps.Me, la carte hors ligne

 Maps.me est une carte de géolocalisation qui fonctionne également en mode hors ligne, ce qui est très pratique lorsque vus êtes à l’étranger. Sur cette application, plusieurs endroits sont indiqués comme les points de vues, les sites touristiques, mais également les sentiers de randonnée et les parkings. Ces derniers sont souvent de bons endroits pour planter la tente, lorsque vous cherchez un spot, l’idéal est de trouver un espace de terre qui n’appartient à personne, les débuts de sentiers de randonnée et les points de vues m’ont souvent sauvé la mise. 

Park4night, les spots pour van et tente

 cette application de localisation de spot pour passer la nuit est plutôt destinée aux Vans, cependant certains endroits qui se trouvent proches de zones naturelles sont également idéales pour accueillir des tentes. Cette application est pas mal connue donc si vous souhaitez trouver un endroit qui ne soit pas déjà pris, je vous conseille de vous rendre assez tôt dans la journée pour vérifier le spot et sa disponibilité

panorama sur la baie d'ecalgrain depuis le spot de bivouac

DÉCOUVRIR LA POINTE SAUVAGE DE LA MANCHE

Après la première partie de cet article basé sur mes conseils pour faire du bivouac en Normandie, nous voilà à la deuxième partie qui vous décidera sûrement à prendre votre sac à dos pour venir camper par ici. Au programme, les meilleurs spots de la pointe de La Manche, en partant de Gréville pour finir dans les dunes de Vauville, en passant pas le nez de Jobourg. 

La Baie d’Ecalgrain, mon spot de bivouac préféré en Normandie 

Commençons par le meilleur, mon spot bivouac pour cette aventure en Normandie. Nous avons trouvé ce spot grâce à l’application Maps.me qui indiquait un chemin de randonnée, un camping-car nous a mis sur la piste. Ce point de vue entre la baie d’Ecalgrain et le phare de Goury était l’endroit parfait pour planter notre tente. Nous sommes arrivés en fin de journée, lorsque le soleil commençait à rougir, afin de repérer un endroit où s’installer sans abîmer l’environnement et les belles bruyères aux alentours. Au petit matin, nous avons eu la visite de plusieurs randonneurs qui se lançaient sur le sentier des douaniers, un chemin de randonnée magnifique qui longe toute la côte. 

silhouette a coucher du soleil
un par terre de bruyères sauvages en Normandie
la baie d'Ecalgrain depuis le belèdere

Le Nez de Jobourg, des impressions d’Irlande 

À une quinzaine de minutes de là où nous avons campé, se trouve le nez de Jobourg, un endroit très touristique, mais qui est l’un des plus beaux endroits de la côte. L’accès au nez de Jobourg se fait par un sentier très fréquenté, si vous voulez éviter les foules vous pouvez vous y rendre tôt le matin ou en fin de journée pour le coucher du soleil. Cependant, si vous empruntez le sentier qui longe la côte, qui n’est autre que le sentier des douaniers, vous continuer de marcher sur quelques mètres vous vous éloignerais vite de la foule et vous pourrez profiter de la vue sur le nez de Jobourg au calme. Vous pouvez aussi en profiter pour découvrir les grottes de Jobourg lors d’une visite guidée, ce qui vous permettra d’avoir un autre point de vue sur le nez de Jobourg et d’accéder à des endroits préservés. 

LES GROTTES DE JOBOURG
Durée : 5 heures
prix : 5 euros adultes, 2,50 enfant
nombre de personnes par visite : 40
Quand : avril à novembre

La visite des grottes de Jobourg est l’un des activités à ne pas rater si vous êtes dans le coin, renseignez vous auprès de À la découverte de la Hague, pour savoir quel jour les sorties auront lieu, car cela dépend des marées. 

Le site web pour réserver

le paysage sauvage du nez de Jobourg

Le phare de Goury et la pointe de la Hague 

Le phare de Goury est posé au milieu de la mer, lorsque la mer est déchaînée le spectacle ressemble à un film apocalyptique. À marée haute, les rochers qui bordent la côte sont engloutis par les eaux alors qu’à marée basse ils sont totalement découvert et entourent le phare au loin. Après avoir été au point de vue sur le phare, je vous invite à prendre la route qui monte en direction de la baie d’Ecalgrain, vous passerez par de petits villages très charmants et vous arriverez ensuite à un belvédère sur la pointe de la Hague. Encore une fois, les paysages de la région ressemblent étrangement à l’Irlande. 

le phare de Goury et son ambiance apocalyptique

Gréville et le sentier des douaniers dans le viseur du peintre Millet

Gréville est un petit village du bord de mer où l’aura du peintre Millet est encore bien présente. L’accès à la maison natale de l’artiste se fait par les hauteurs du village, on descend la rue principale où les maisons sont bordées d’hortensias, ce qui nous plonge dans l’ambiance de l’époque. Lors de notre balade à Gréville on retrouve les paysages peint par l’artiste quelques siècles auparavant. Les habitants du village ont su conserver l’intimité de ce hameau et ses côtes sauvages auxquelles on accède par le sentier des douaniers. Tout le long de ce chemin de randonnée se trouve des peintures de Millet et on retrouve ainsi le point de vue qu’affectionnait tant le peintre. 

Information pratique musée de Millet
Prix : adultes 4,50 euros, enfant 2 euros, tarif réduit 3 euros
Horaires : 10 février au 10 mars : 14h-18h du dimanche au jeudi
1er avril au 30 juin, septembre, vacances scolaires de printemps et d’automne : 14h-18h du mardi au dimanche
Juillet/aout : 11h-18h tous les jours

Le site web du musée de millet 

le sentier des douaniers à Greville

Port Racine, le plus petit port de France 

Le port Racine est situé entre Gréville et la pointe de la Hague. C’est le plus petit port de France, son allure pittoresque nous plonge dans la vie des pêcheurs d’autrefois. En été, les bateaux du port sortent pour aller pêcher dans la baie et les enfants des villages voisins viennent se jeter du bord de la digue pour se rafraîchir. Au-dessus du port se trouve un hôtel avec une terrasse qui dispose d’un panorama magnifique sur la côte normande. 

le port racine au coucher du soleil

Les dunes de Vauville, un paysage lunaire 

En descendant de la pointe de la Hague, à quelques kilomètres au sud, les dunes de Vauville offrent un paysage unique. Pour accéder au belvédère vous devez prendre la route qui monte en direction de Biville, après avoir contemplé le panorama vous pouvez continuer la route en direction de la réserve où se trouve un parking en bord de plage. Ici, on se perd entre les dunes de sable, on se balade entre les blockhaus disposés le long de la plage, on profite de l’instant présent. 

les dunes de faucille depuis le belvédère

Les autres endroits de La Manche à découvrir 

  • L’île de Tatihou et son fort de Vauban
  • Le fort de la Hougue, fort jumeau de l’île de Tatihou
  • Barrefleur, un des plus beaux village de France
  • Le phare de Gatteville 
  • Gouville-sur-mer et ses cabanes colorées
  • La pointe d’Agon et la cabane de la Poulette
  • La ville côtière de Granville et le jardin de Christian Dior
  • Utah beach, une des plages du débarquement de la Seconde Guerre mondiale

Il y a beaucoup d’autres choses à découvrir dans la Manche et je dois dire que je suis réellement tombée sous le charme de cette région et de ses habitants qui, à chaque rencontre, ont été de bons conseilles pour les spots à visiter. 

Si cet article vous a plus n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux et à l’épingler sur Pinterest avec les images ci-dessous.

À bientôt sur WildRoad. 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *