Comme au Far West à Tupiza

Far west tupiza bolivie

Nous sommes arrivés à Tupiza un soir après une très grosse journée de visite à Potosí et des heures de bus pour venir jusqu’ici. Tupiza c’est la ville de départ pour faire le Salar d’Uyuni et le Sur Lípez en croisant moins de touristes. Nous avons profité de deux jours avant de partir pour cette expédition de 4 jours, pour découvrir la ville de Tupiza et ses alentours.

Comment aller à Tupiza en Bus ?

Nous avons fait environ cinq heures de bus depuis Potosí pour arriver à Tupiza qui est seulement à quelques heures de la frontière avec l’Argentine. Nous avons eu pas mal de difficultés à trouver un bus, car à Potosí, la ville fêtait la Saint-Bartholomé, donc la circulation était interdite durant toute l’après-midi, mais cela nous l’avons découvert qu’une fois que nous avions déjà acheté un billet à la compagnie Panamerica pour un bus qui était censé partir à 14h. Au final le bus de la compagnie n’est jamais arrivé et nous avons dû monter dans le bus d’une autre compagnie, El Mundo, qui partait à 17h pour Tupiza. Le trajet a été quelque peu chaotique car le chauffeur s’arrêtait un peu n’import où lorsque quelqu’un lui demandait ou qu’il devait récupérer un de ses amis sur la route. On a aussi attendu longtemps à une station essence pour refaire le plein alors que cela aurait dû être fait avant le départ. Nous avons aussi eu une petite frayeur à l’arrivée quand nous avons cherché nos sacs à dos qui avait étaient déplacés, heureusement nous les avons retrouvé.

icon-chevron-circle-right Nous avons payé 40 bolivianos chacun pour notre trajet de cinq heures en bus de Potosí à Tupiza avec la compagnie Panamerica.

Notre hébergement à Tupiza

Pour notre hébergement, c’est l’agence avec qui nous sommes partie dans le Salar d’Uyuni qui nous a accueillit dans son hôtel : l‘Hostel Pedro Arraya. L’hôtel est situé à 5 min à pied de la station de bus et à 2 minutes de la place centrale. Le gérant était très aimable et nous avons eu une chambre vraiment très confortable pour un bon prix. Le matin, nous avons pris un petit-dej avec un supplément, mais il était très bon. Nous avons payé 140 bolivianos pour une chambre avec des lits jumeaux, soit 18 euros la nuit.

N’hésitez pas à réserver avec ce lien booking qui vous donnera 10% sur votre prochaine réservation.

Dans quels restaurants manger à Tupiza ?

Le premier soir nous sommes allé à La Torre Italiana, située au milieu de la rue de Florida. Nous y sommes retourné le deuxième soir, car les pizzas étaient vraiment bonnes. Nous avons aussi testé Bella Napoli que je ne recommanderais pas, j’ai commandé des pâtes qui étaient vraiment infâmes. Nous avons également fait une expérience culinaire au petit marché qui se situe aussi dans la Calle Florida, où une grand-mère vendait des sortes de patates frit fourrées à la viande, un vrai délice.

Streetfood marché tupiza

Que faire dans le centre-ville de Tupiza ?

La plaza de la Independencia et la calle de la Florida

Le premier jour nous nous sommes baladé à pied dans le centre-ville, depuis l’hôtel nous avons pris la calle Florida qui mène directement sur la Plaza de la Independencia. C’est dans cette rue que vous trouverez la plupart des restaurants de la ville, c’est aussi dans celle-ci que vous croiserez le plus de touristes, car la ville n’est pas très grande donc tout le monde est au même endroit.

Cathedrale Tupiza Bolivie

Un point de vue sur Tupiza depuis la croix de Jesus

Depuis la place de l’Indépendance vous verrez un Jésus crucifié situé en haut d’une colline. Il est possible d’y monter à pied pour avoir un panorama sur la ville et ses alentours. Pour y parvenir, on passe par des petites ruelles, il n’y a peu d’indications, mais vous pouvez devinez le chemin en suivant la direction de la croix que l’on voit de loin. Une fois en haut, la vue à 360° permet de voir les reliefs qui entourent la ville, de là, on peut voir la terre rouge et le fleuve qui passe non loin du chemin de fer.

panorama de la ville de Tupiza

Acheter un chapeau bolivien au marché Central sur l’avenue Chicas

Pour se rendre au marché central (un autre que celui qui est sur la calle Florida), il faut prendre l’avenue de las Chicas juste après la Torre Italiana sur la calle Florida. Vous trouverez le marché central sur la gauche juste avant l’embranchement avec l’avenue Serrano. Dans ce marché, on trouve de tout, mais surtout les fameux chapeaux boliviens. Je voulais absolument en rapporter un avec moi en France, j’ai donc j’ai dix fois le tour des étalages pour en trouver à ma taille avec une couleur qui me plaisait. Au final, j’ai choisi un chapeau d’homme, car je trouvais cette forme plus facile à porter dans nos pays européens, car en Bolivie, les femmes portent un chapeau melon.

Chapeau bolivien tupiza

Une balade à Cheval comme au Far West

Avec Natural Adventure, notre agence pour de tour du Sur Lipez et du Sara d’Uyuni, nous avons réservé une balade à cheval d’une demie-journée au Sud de Tupiza. Nous avons retrouvé notre guide pour cette aventure à 15 minutes de marche de notre hôtel là où les chevaux se reposaient. Lisa, notre guide pour la balade, nous a équipé de chapeau, d’un foulard et de guêtres, la parfaite panoplie de cow-boy. Théo, qui était avec moi, s’est vu attribuer un cheval plutôt calme, car il n’avait jamais vraiment fait d’équitation auparavant, quant à moi, j’ai eu un cheval plus vif, car j’avais fait de l’équitation pendant quelques années. Nous avons commencé la balade à cheval en suivant les rails qui partaient du ranch, puis une dizaine de minutes plus tard nous avons bifurquer à droite pour nous diriger vers une partie beaucoup plus désertique. Après seulement vingt minutes de cheval, nous avons commencé à voir des paysages digne de l’Ouest American, on était en plein Far West, entourés de cactus et de canyons arides.

Chevaux tupiza bolivie

Far west Tupiza paysage Cactus Tupiza Bolivie

La porte du diable

Notre premier arrêt fut la porte du Diable, il s’agit en fait de deux grands pans de roche rouge qui forment une porte vers les canyons. Si on grimpe un peu on a un superbe point-de-vue sur les reliefs fait de minéraux et de roche friables qui peuvent faire penser aux Bardenas en Espagne. Durant cette pose on en profite pour faire quelques photos clichées en mode cow-boy avec Théo. Ensuite, on reprend le chemin sur le dos de nos fidèles destriers.

Paysage désertiques Tupiza

Cow boy à Tupiza Porte du Diable Tupiza bolivie Cow boy à Tupiza bolivie

La vallée de los Machos

Un peu plus loin, on fait un deuxième arrêt, plus bref cette fois, pour admirer la vallée de los Machos. Cette vallée est appelée ainsi, car elle possède de nombreux pinacles qui peuvent évoquer le sexe masculin. C’est étonnant de voir comment le vent et le sable ont façonné ces sculptures de roche. Dans la vallée, on croise quelques moutons, mais je me demande ce qu’ils peuvent bien trouver à manger dans ces paysages désertiques.

Vallée de los machos tupiza

Sur son cheval à Tupiza

Le canyon del Inca

Avant d’arriver à notre dernier point de vue mon cheval s’emballe et décide de se faire un galop tranquillement, heureusement, je le maîtrise et je le calme, car il y a un groupe de cavaliers devant nous dans lequel il serait prêt à foncer. Dans cet élan de vitalité, le cheval de Théo, qui n’avait jamais fait de galop auparavant, s’emballe aussi, mais il se calme aussitôt. Avec tout cas, on arrive assez vite au canyon del Inca. Un panneau indique l’entrée du Canyon, alors avec Théo, on commence à s’engouffrer dans le petit chemin entouré des hautes falaises, on doit crapahuter pour passer les obstacles et arriver jusqu’à une petite cascade. Apparemment, ce chemin aurait été emprunté par les Incas pour transporter l’argent et l’or qu’on pouvait trouver dans cette région.

Canyon del Inca Tupiza bolivie

Sur le chemin du retour Lisa, notre guide décide de nous faire trotter et galoper pour nous donner un peu d’émotions fortes. Elle est très attentive à ce qu’il n’y ait pas d’incident. On arrive très vite à la ferme où on dit au revoir à nos chevaux après leur avoir fait un gros câlin. Cette balade reste un de nos plus beaux souvenir du séjour et je la recommande vivement si vous passez à Tupiza, même si vous n’avez jamais fait de cheval.

Tarifs : 150 bolivianos par personne pour une demie-journée

Excursion en Jeep dans le Far West bolivien

Pour notre deuxième journée, nous avons fait un tour de jeep offert gracieusement par l’agence Natural Adventure, car au départ nous étions censé partir ce jour-là pour le tour d’Uyuni mais le chauffeur n’a pas pu. Donc pour nous dédommager de cet imprévu l’agence nous a proposé de faire un tour dans les alentours de Tupiza pour profiter des magnifiques paysages de la région. Nous sommes passé par plusieurs point de vues qui étaient vraiment sympas, mais le plus impressionant était le Canyon del Duente

Excursion en jeep Tupiza

Le Canyon del Duente

Traversé par une rivière, le Canyon del Duente ressemble vraiment au paysage que l’on trouve en Californie. Ces hauts pics rocheux et rouge sont brûlés par le soleil qui ne cesse de taper. On se balade un peu autour, mais on a vite le tournis face à la grandeur de ces paysages, on pourrait y passer des heures à les contempler en levant le nez au ciel.

Canyon del Duente Tupiza bolivie

Canyon del Duente Tupiza bolivie

Nous avons passé deux jours à Tupiza alors qu’au départ nous devions seulement avoir une journée avant de partir dans le Salar d’Uyuni. Au final, cela nous aura permis de nous reposer et reprendre des forces avant d’affronter les froides nuits du désert. De plus, nous avons pu découvrir plus amplement les alentours de Tupiza qui sont vraiment magnifiques et qui, je vous le répète une fois de plus, pourraient être le décor d’un western.

N’hésitez pas à épingler les images ci-dessous si l’article vous a plus et que vous souhaitez le partager avec vos amis.

À bientôt pour de nouvelles aventures !

visiter Tupiza en bolivie Far west à tupiza Bolivie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *