4 jours dans le Sur Lipez et le Salar de Uyuni

Cela faisait plus d’un an que j’attendais ce moment avec impatience : découvrir le Sur Lipez et le Salar de Uyuni.

Trouver une agence pour faire un trip de 4 jour

Nous avons fait le choix de partir de Tupiza, une ville au sud de la Bolivie afin de voir le Sur Lipez qu’on ne voit pas forcément en partant depuis Uyuni. De plus, j’avais lu sur certains blogs que cela permettait de ne pas être avec trop de monde à chaque arrêt et de vivre un trip plus « nature ». Parmi les agences qui propose des trip de 4 jours dans le Sur Lipez et le Salar d’Uyuni notre choix s’est arrêté sur Natural Adventure. Cette agence est plus petite que cela de TupizaTour ou Alejandro. Nous avons été reçus par Silvia qui nous a de suite mis à l’aise, nous parlons espagnol, mais elle parle aussi très bien anglais.

Nous avons choisi le Magic Uyuni Tour de 4 jours à 200$

Avec compris :

  • 4 petits-dej
  • 4 déjeuners
  • 3 dîners
  • 24 L d’eau
  • Des fruits
  • Et une bouteille de fin pur la dernière nuit

Le prix n’inclu pas :

  • L’entrée au par Edouardo 150 bolivianos
  • La douche de la 2 ème nuit 10 bolivianos
  • Le duvet 70 bolivianos pour 4 nuits
  • La visite du Peublo fantasma 15 bolivianos
  • Les eaux thermales 6 bolivianos
  • L’île d’Incahuasi  30 bolivianos

Nous sommes parti à 4 touriste, nous avec un couples de Français que ne nous connaissions pas avant mais tout s’est très bien passé, nous avons même continué sur La Paz ensemble.

Salar de Uyuni Bolivie

Le Guide et la Cuisinière :

Un des points qui me faisait le plus peur c’était de tomber sur des personnes lassées de toujours faire le même tour avec les touristes. Nous avons eu beaucoup de chance d’avoir Christoval et Noemie comme chauffeur et cuisinière. Ce petit couple de la quarentaine nous a gâté tout le long du séjour. Christoval faisait des pauses photos avec plaisir alors que les autres chauffeurs laissaient à peine le temps aux touristes de faire des photos du paysage. Sa conduite était vraiment irréprochable. Noémie nous a régalé à tous les repas et a particulièrement fait attention à mes goûts sachant que je ne mange pas du tout épicé ni beaucoup de viande, j’avais toujours une petite assiette de légume en plus.

Salar de Uyuni Bolivie

Salar de Uyuni Bolivie gateau

Les logements dans le désert :

Nous avons passé 3 nuits dans le désert. Début septembre, lorsque nous avons fait le tour du désert, c’était la fin de l’hiver, les températures commençaient à remonter petit à petit, mais cela restait tout de même froid. Nous avions pris un duvet en plus pour être confortable au cas où les températures étaient trop froides dans la nuit. Le premier hôtel que nous avons fait était le plus sommaire : les murs étaient simples et donc n’isolaient pas beaucoup du froid. Les draps ne semblaient pas avoir étaient lavé la veille et il n’y avait pas de douche. Ça a été la nuit la plus dure du séjour, car je n’ai pas réussi à m’endormir vraiment, le froid me réveillait toutes les heures. Le deuxième logement que nous avons eu était beaucoup mieux, les lits étaient propres et il ne faisait pas si froid, j’ai même dormis sans duvet (mais avec un pull). De plus, nous avons pu prendre une bonne douche chaude grâce aux panneaux solaires. Pour la dernière nuit, nous avons dormi dans un hôtel fait en partie de sel : les tables, les tabourets et les sommiers sont fais de parpaing de sel. Pour cette nuit, nous n’avons pas eu froid, mais l’eau de la douche était tellement glacée que nous n’en n’avons pas pris une. Dans tous les hôtels que nous avons eu, il était possible de charger les batteries de nos téléphones et appareils photo.

En résumé, je vous conseille de prendre un duvet ou bien un pyjama bien chaud avec des chaussettes en pilou-pilou. N’oubliez pas non plus votre frontale qui vous sera bien utile le soir pour décharger les affaires.

Salar de Uyuni Hotel de sel Bolivie

Le programme du Magic Tour Uyuni en 4 jours

Jour 1 : De Tupiza au Parc Eduardo Avaroa

Nous avons mis le réveil à 6h pour un départ de l’agence à 6h30, sachant que nous dormions sur place la veille. Premier stop de la journée : le Sillar, des formations en pointes dans les montagnes, façonnées par le vent et la pluie. Nous avons pris le petit-déjeuner avec la vue sur la vallée. Ensuite, nous avons continué la route vers le Sud de la Bolivie, en chemin nous avons croisé beaucoup de lamas et à notre grande surprise, des autruches !

Nous avons rejoint le pueblo fantasma (ou village fantôme) qui se nomme ainsi car il a été abandonné par ses habitants qui pensaient qu’il était hanté par le diable. Nous avons eu le droit à une visite guidée (très amateure) et à la découverte d’une mine d’argent et d’or qui faisait la richesse de ce village autrefois. C’était la journée où nous devions faire le plus de route pour rejoindre le parc Eduardo Avaroa, une zone de protection de la faune et de la flore et 7 000 km2 aux frontières de l’Argentine et du Chili situé dans la province du Sur Lipez en Bolivie.

Pour moi, cette journée n’était que le prémisse de ce qui nous attendait demain, les montagnes commençaient déjà à rougir et l’horizon s’étendait à l’infini. Nous sommes arrivé tard à notre hôtel qui pour la première nuit était vraiment très rude, de plus le village est très haut en altitude, à environ 4 000 m, il faisait donc assez froid la nuit. Le ciel était très dégagé nous sommes sortis pour admirer les étoiles et nous avons vu notre première voie lactée !

 

Tupiza découverte Sur lipez Tupiza découverte Sur lipez Tupiza découverte Sur lipez Tupiza découverte Sur lipez

Jour 2 : Le parque Eduardo Avaroa dans la région de Sur Lipez

La deuxième journée était la plus dense, mais aussi pour moi celui qui m’a le plus émerveillé. Nous sommes rentrée dans le parc Edouardo Avaroa qui compte un grand nombre de lacs dont la Laguna Verde avec en toile de fond le volcan Licancabour. Nous avons commencé la journée avec la laguna Kollpa sur laquelle nous avons vu les premiers flamants roses. Puis nous avons passé le Salar de Chalviri qui s’étant jusqu’à perte de vue avec des nuances dans les tons roses et ocres. Ensuite, nous avons marqué une pause dans le désert de Dali (ou Siloli) qui revêt les mêmes couleurs que les tableaux du peintre. Puis nous sommes allé chatouiller la frontière chilienne avec le volcan Licancabour et la Laguna Verde.

Desert de Siloli ou de Dali Volcan Licancabour

À midi, nous avons pris un bain dans les eaux thermales entre le désert de Dali et le Salar de Chalviri, ce qui nous a permis de nous décrasser un peu. Puis, nous avons repris la route vers les impressionnants geysers qui culmine à plus de 5 000 m d’altitude. Nous avons continué notre route vers la laguna Colorada en croisant régulièrement des vicuñas, ces lamas sauvages reconnaissables par leur long cou et leur couleur orangé et blanche sur le ventre, moi, je trouve qu’elles ressemblent un peu à des biches.

En fin de journée, nous sommes sortie du parque Edouardo Avaroa pour rejoindre notre hôtel dans le village de Villa Mar.

 

Lamas au laguna Colorada Flamants roses au Laguna Colorada Lama avec la Laguna Colorada Geyser sol de la manana Geyser sol de la manana Termes sur Lipez

 

Jours 3 : Formations rocheuses et coucher de soleil sur le Salar de Uyuni

Après un deuxième jour très chargé, la fatigue commençait à se faire sentir, car nous nous couchions vers 23 h avec un levé vers 6h du matin pour admirer les premières lueurs du jour sur les magnifiques paysages qui nous entouraient. Ce matin-là, nous avons commencé par la formation rocheuse qui ressemble à la coupe du monde et à Little Italy d’autres formations rocheuses, plus imposantes avec des ouvertures dans la roche qui nous font penser à des fenêtres de maison. Ensuite nous sommes arrêté à la laguna Vinto où plein de Lamas étaient en train de marcher au bord du lac. J’en ai profité pour faire pas mal de photos avec en prime la bergère et les flamants roses. Puis nous avons continué jusqu’au canyon Anaconda, qui tien ce nom de la forme que prend la rivière au fond du canyon, elle serpente au milieu des roches…

Canyon de l'anaconda Sur Lipez bolivie Lamas Sur Lipez Bolivie Sur Lipez Bolivie laguna negra

Pour le déjeuner, nous avons posé le camp proche de cette rivière juste après le canyon. Ensuite, c’était l’heure de la ballade digestive pour se rendre au lac noir. En revenant vers la voiture nous avons vu des chinchilla, ces sortes de lapin à la longue queue et aux longues moustaches. Vers 16h, nous avons goûté aux bières locales dans un petit village traversé par l’ancien chemin de fer qui permettait d’acheminer l’or et l’argent que l’on pouvait trouver dans cette région vers les grandes villes. Au niveau des bières, nous avions le choix entre un gout miel, coca ou cactus, nous avons goûté les 3 et celui que j’ai préféré est le cactus qui est un peu moins sucré que le miel.

4x4 sur le Salar d'Uyuni Illusion d'optique Salar d'Uyuni constellation Salar d'Uyuni

Après cet apéro improvisé nous sommes allé déposer les affaires à notre hôtel de sel situé aux portes du Salar de Uyuni. Nous sommes ensuite ressortis pour profiter du coucher de soleil sur le Salar. Beaucoup d’autres jeep avaient eu la même idée et nous étions entouré de touristes faisant des photos trompe l’oeil. J’aurais bien voulu un coucher de soleil un peu plus à l’écart. Nous sommes rentré à l’hôtel où Noemi, notre cuisinière, nous avait préparé un magnifique repas avec au menu des lasagnes et un dessert à la pêche. Après le dîner nous sommes ressorti pour profiter une nouvelle fois des étoiles sans pollution lumineuse, c’est là que j’ai pris en photo la voie lactée. Nous en avons aussi profité pour faire un peu de light painting.

We love bolivia

Jour 4 : L’île Incahuasi et le Salar de Uyuni

Pour ce dernier jour nous, nous sommes levé à 4h du matin afin d’être à 5h30 au pied de l’île d’Incahuasi et faire l’ascension de 15 min pour admirer le lever de soleil depuis le sommet de l’île d’Incahuasi qui est connue pour ses cactus. Nous étions la première jeep à arriver sur place et donc les premiers à être en haut de l’île. Les autres jeep sont arrivées au fur et à mesure, nous commencions à être nombreux au point de vue pour voir le soleil se lever. J’ai décidé de descendre un peu un contrebas, en repassant par le chemin que nous avions emprunté à l’aller pour admirer ce spectacle loin de la foule et réaliser les photos que je souhaitais. C’était vraiment beau… Le Salar de Uyuni qui venait de sortir de son sommeil échanger ses couleur violine contre un manteau d’or, les cactus allaient pouvoir prendre leur bain de soleil matinal.

Nous sommes resté au moins 1h sur l’île, le temps de bien imprimer ces images dans nos têtes. Puis nous sommes redescendu vers la Jeep où Noémie et Chritoval nous attendaient pour prendre le petit-déjeuner avec un beau gâteau aux Oreos fait la veille par Noemie. Ensuite, nous avons continué la route dans le Salar, un peu plus loin nous avons fait un stop, car Chritoval voulait nous montrer quelque chose : les cristaux de sel. En plongeant sa main dans les trous qui laissaient découvrir l’eau qu’il y avait en dessous du Salar, Christoval décrochait les cristaux qui prenaient un bain au fond des trous. Après cette découverte, nous avons refait une session photo trompe l’oeil. Puis nous sommes allé au premier hôtel de sel qui n’accueille plus de client aujourd’hui.

Après que le Rallye du Dakar soit passé en 2014 par le Salar de Uyuni, les politiques de la région on décidé de ne plus faire d’actions qui compromettraient l’environnement du Salar, car le Dakar avait montré comment la pollution pouvait dégrader ce magnifique lieu.

Nous avons fini le tour sur un arrêt au Marcher artisanal, où il est pratiquement impossible de négocier, je vous recommande donc de ne pas faire vos achats de souvenirs là-bas, sauf si vous voulez absolument une figurine en sel.

Nous avons quitté Noémie et Christoval après le déjeuner, car il était temps pour nous de rejoindre La Paz.

 

De Uyuni à La Paz en transport

Depuis la ville d’Uyuni, qui n’a franchement pas d’intérêt en elle même, nous devions rejoindre La Paz, nous avons donc trouvé un collectivo que nous avons partagé avec nos amis à 4 pour aller jusqu’à Oruro (3h30) puis de Oruro nous avons pris un autre collectivo pour aller jusqu’à La Paz (2h30), pour un total de 130 bolivianos. Il existe un autre moyen de rejoindre La Paz : le bus de nuit de 9h. Cruz del Norte propose un trajet en bus de nuit pour 220 boliviano, il part à 20h et arrive le matin sur La Paz. Étant donné que notre tour se finissait vers 13h, nous ne voulions par perdre une demie journée à Uyuni donc nous avons privilégié un départ en début d’après-midi. Par rapport à ce que nous avions lu dans nos guides Lonely Planet et Le Routard nous avons fait deux fois moins de temps de trajet que ce qui était indiqué. Il se trouve que les dirigeants de Bolivie ont décidés de rénover plusieurs de ces grandes routes qui auparavant étaient des piste de terres pour en faire des belles vois à double sens asphaltées.

 

Bonus : La faune dans le désert

Au cours de ce road trip dans la région du Sur Lipez et le Salar de Uyuni nous avons croisé pas mal d’animaux.

  • Le renard du Desert
  • Le flamant rose
  • Les autruches
  • Les chinchilla
  • Les vicuñas
  • Les Lamas
  • Les perdries
  • Les mouettes du desert

Tupiza Renard Desert

Sur Lipiez Bolivie Vicuna
Vicunas
Autruche Sur Lipez Bolivie
Les Autruches
WILDROAD_salaruyuni_bolivia-8257
Les Lamas
WILDROAD_salaruyuni_bolivia-8392
Les flamants rose
WILDROAD_salaruyuni_bolivia-1680 copie
Le chinchilla

Si vous voulez en savoir un peu plus sur notre voyage en Bolivie je vous invite à lire mon article sur notre itinéraire de 10 jours en Bolivie. Ce voyage était combiné avec 15 jours au Pérou, je vous recommande également les articles sur ce pays.

 

pinterest_wildroad_salaruyuni   pinterest_wildroad_salaruyuni2

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *