Bilan de mon Erasmus en Irlande à 25 ans

Pourquoi j’ai choisi de faire mon Erasmus en Irlande

À 25 ans, j’ai décidé de continuer mes Études en Master Humanité numérique et enjeux technologiques à l’Université Paris 8 afin de pouvoir faire un Erasmus sur un semestre. Je savais que mon Université proposait des échanges avec le Dublin Institut of Technologique. Partir à l’étranger pour faire mes études et découvrir un pays par cette même occasion était un rêve que je nourrissais depuis longtemps, donc quand j’ai vu que les DIT proposaient une formation vidéo, j’ai sauté sur l’occasion. En plus, l’Irlande était le pays idéale, pas trop loin de la France et anglophone avec des possibilités de road-trip et de randonnées infinies. En seulement 1 h 20, je pouvais être à Paris pour remplir mon job de photographe de mode.

Je suis donc partie lors de mon deuxième semestre en étude à Dublin en Janvier 2018. Avant cela, il a fallu faire toutes les démarches administratives et trouver un logement, cela n’a pas été une mince affaire. Je vous passerais les détails, car vous trouverez d’autres articles sur internet qui sauront mieux répondre à vos questions. Je vous dirais juste qu’il faut être un minimum motivé pour se lancer dans l’aventure. Moi, j’avais la motivation de la langue, l’envoie de progresser en anglais était ma motivation majeure.

Slieve League erasmus Irlande

Un break avant de se lancer à 100 % dans la photographie

Depuis que je suis sortie à 20 ans de mon école de photographie, dont je vous parle dans cet article, et que j’ai déménagée à Paris, je n’ai pas arrêté d’avoir des jobs en tant que photographe à droite et à gauche. En même temps, j’ai repris mes études pour avoir un Master en Photographie et Art contemporain, durant quatre ans, j’ai eu deux vies : celle d’étudiante et de photographe freelance. Lorsque j’ai fini mon Master en Photographie, je me suis dit qu’il me restait encore un objectif à remplir avant de quitter définitivement le cursus étudiant. Passer un semestre à l’étranger en Erasmus était l’occasion pour moi de m’accorder un break avant de me lancer à 100% dans le milieu de la photographie. J’avais aussi envie d’exploiter ce qu’Instagram avait à m’offrir et notamment de créer mon blog sur lequel j’écris actuellement. Ces quatre mois ont été plein de réflexions, mais aussi de création photographique, je me suis remise à la photographie de paysage qui était mon premier amour.

Une déception des cours vidéo du Dublin institut of Technologie

Je ne recommanderais pas forcément le DIT pour quelqu’un qui souhaite progresser en Vidéo, aillant déjà des bases grâce à mon métier de photographe les cours de première et deuxième année qui m’étaient accessibles n’était pas d’un haut niveau et plutôt adaptés à une prise de vue old school. J’avais fait en sorte que mon planning se concentre sur 3 jours afin de pouvoir partir le reste de la semaine en expédition à travers l’Irlande. À la fin du semestre je ne me donnais même plus la peine d’aller en cours tellement le niveau était faible, je préférais regarder des tuttos vidéo pour apprendre par moi-même. J’ai également senti un grand décalage entre les élèves irlandais qui avait 20 ans, qui n’avait jamais travaillé et moi qui avais 25 ans et déjà un bon pied dans le monde du travail.

Péninsule de Dingle

Mon Erasmus de quatre mois à parcourir l’Irlande

Cet Erasmus m’aura servi à une chose, renoué avec ma passion pour la photographie qui s’était un peu essoufflé avec mes derniers contrats mode et lifestyle. La photographe de paysage et d’aventure m’ouvrait de nouvelles possibilités que j’avais envie d’exploiter. J’ai acheté des livres de randonnée et mon but était de les avoir toutes faites avant la fin de mon Erasmus. Chaque semaine des amis venait de France et je m’improvisais guide pour leur montrer les plus beaux endroits du pays. C’est comme ça que je suis devenue une experte de l’Irlande. Ces quatre mois m’ont beaucoup appris sur moi-même et sur ce que je voulais faire à mon retour sur Paris. Ce petit temps-mort dans ma vie parisienne a été une bonne décision même si parfois, je regrette de ne pas avoir eu des cours de vidéo de meilleure qualité pour atteindre un des objectifs que je m’étais fixé pour cet Erasmus. Je suis revenu d’Irlande avec une envie de développer mon blog spécialisé dans les randonnées et de transmettre ma passion pour cette activité outdoor qui s’était accrue avec mon séjour en Irlande.

Conor pass route d'Irlande 4 mois sur les routes de l'Irlande

La naissance de WildRoad mon blog de randonnées

C’est en Irlande que mon blog WildRoad est né, de mon envie de raconter ce que je vivais de faire connaître les endroits cachés de l’Irlande accessible seulement par une randonnée. Avec du recul je pense que si je n’avais pas fait cet Erasmus je serais peut-être toujours coincée dans la photographie de mode et de lifestyle car mes commandes me demanderaient trop de temps pour une deuxième activité. Aujourd’hui, j’essaie de répartir mon temps à 50% entre mon Blog/Instagram et mon métier de photographe de mode, même si développer mon blog reste mon but premier pour cette année.

randonnée dans le Connemara durant un erasmus en Irlande

Si vous vous posez des questions pour un Erasmus et surtout si vous avez déjà une activité professionnelle à côté de vos études dites vous que c’est mieux de ne pas vivre avec des « si ». Aujourd’hui, je connais la réponse du « si j’avais fait un Erasmus » même si tous mes objectifs n’ont pas été atteins je reste quand même contente d’avoir pu vivre cette expérience et que celle-ci ait donné naissance à WildRoad.

J’espère que mon retour d’expérience vous aidera si vous envisagiez un Erasmus, n’hésitez pas à me poser des questions en commentaire. Je vous invite à lire les articles de mes road-trip et mes randonnées en Irlande.

À bientôt sur WildRoad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.