Débuter en ski de randonnée mes conseils pour bien s’équiper

Comment bien s'équiper pour débuter en ski de randonnée : mes conseils pour faire les meilleurs choix. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Le ski de randonnée est une de ces activités pour laquelle le Covid a été bénéfique. En 2021, Alors que les remontées mécaniques des stations de ski étaient fermées, les adeptes de glisse n’avaient pas d’autres choix que de s’intéresser à cette discipline s’ils voulaient dévaler les montagnes. Pour ma part, j’ai découvert le ski de randonnée à ce moment-là, avec une première expérience en Ariège sur le pic du Tarbesou. Je l’ai pris comme une occasion d’explorer une autre facette de la montagne en hiver : plus sauvage et moins accessible au grand public. Lorsqu’on débute le ski de randonnée, il est important de collecter les conseils de personnes avisées afin de ne pas commettre d’erreur et de bien s’équiper. Dans cet article, je partage avec vous toutes les connaissances acquises au cours de cette année.


Qu’elle est la différence entre ski de randonnée et ski alpin ?
Quel est le matériel essentiel pour pratiquer le ski de randonnée ?
Les conseils du Vieux campeur pour acheter du matériel de qualité
Tester le plus de modèles de ski différents avant d’acheter
Comment choisir ses skis de randonnée quand on est débutant ? 
Choisir des fixations adaptées à sa pratique pour skier en tout sécurité
Bien choisir ses chaussures de ski de randonnée pour débuter
Quel équipement j’ai choisi pour débuter le ski de randonnée ?

Qu’elle est la différence entre ski de randonnée et ski alpin ?

Le ski alpin est le ski que l’on a tous appris en étant petit, il se pratique sur les pistes. Le skieur est habitué aux pistes vertes, bleues, rouges et noires. Le matériel de ski alpin est lourd et sécurisant pour être à l’aise sur tout type de neige.

Le ski de randonnée ressemble sur de nombreux points au ski alpin, mais il permet de gravir des montagnes là où les remontées mécaniques sont absentes. Grâce à un matériel adapté, en particulier l’utilisation de peaux de phoque synthétiques collées sous la semelle des skis et à une fixation qui libère le talon, on peut gravir des sommets.

Comment nomme-t-on le ski de randonnée partout dans le monde ?  L’appellation du ski de randonnée est un nom typiquement français. Lorsque vous allez à l’étranger, on vous parlera de ski backcountry ou de ski touring. Habituez-vous à ces différentes appellations que vous pourrez retrouver sur les guides de ski de randonnée.
Quelle est la différence entre ski alpin et ski de randonnée ? credit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Quel est le matériel essentiel pour pratiquer le ski de randonnée ?

Pour pratiquer le ski de randonnée, il vous faudra plusieurs éléments essentiels :

  • Une paire de ski de randonnée, en général plus léger que les skis alpins
  • Des fixations de randonnée qui permettent au talon d’avoir un mouvement de marche
  • Des chaussures de ski de randonnée avec un débattement 
  • Des peaux de phoques pour que le ski adhère à la montée
  • Des couteaux dans le cas où vous évoluez sur une neige dure.
  • Un kit de sécurité : DVA, pelle et sonde 
  • Des bâtons de ski de rando
  • Le budget moyen pour s’équiper totalement en matériel de ski de rando est d’environ 2000 euros. Cela peut vite passer du simple au double selon le choix des modèles de produits. C’est pourquoi il est important de bien se renseigner sur les différents équipements disponibles avant de sauter le pas.

    Les conseils du Vieux campeur pour acheter du matériel de qualité

    Au Vieux Campeur est une chaîne de magasins outdoor implantée dans toute la France : Paris (25 boutiques), Lyon (9 boutiques), Thonon-les-Bains, Sallanches, Toulouse-Labège, Strasbourg, Albertville, Marseille, Grenoble, Chambéry, Gap. C’est la référence en termes de matériel pour les sports exterieurs, on y trouve toutes les marques et une grande quantité de références de produits. C’est l’endroit incontournable lorsque vous souhaitez vous équipez, car en plus d’un grand choix, vous serez accompagnés par les vendeurs qualifiés prodiguant les meilleurs conseils. Je n’ai jamais été déçue par un de mes achats réalisés Au Vieux Campeur. C’est une très bonne enseigne qui ne cherche pas à tout prix à faire du chiffre, mais surtout à satisfaire ses clients.

    Acheter son équipement de ski de randonnée Au vieux Campeur. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

    Concernant la sélection de skis de rando, Au vieux Campeur pratique des prix compétitifs qui sont bien souvent les meilleurs du marché. L’approvisionnement en matériel se fait tout au long de la saison. De plus, si vous souhaitez acheter un produit dispo dans un autre magasin Au vieux Campeur, il est possible de le faire livrer dans le magasin le plus proche de chez vous. 

    S'équiper dans les magasins Au vieux campeur. crédit photo : Clara Ferrand - blog WIldroad

    Les promotions Au Vieux Campeur pour acheter son matos de ski de rando

    Chaque année au mois de novembre, vous pouvez acquérir du matériel de ski de rando avec une réduction avant-saison de -20 %. Ces offres sont exclusivement réservées aux détenteurs de la carte du Vieux Campeur. Cela permet de s’équiper avant le début de la saison à des prix très attractifs.

    Au vieux campeur et son large choix de marques et de produit en ski. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

    Tester le plus de modèles de ski différents avant d’acheter

    Un des meilleurs conseils que je peux vous donner avant d’acheter, c’est de tester en location plusieurs modèles de ski de rando. Pour vos premières sorties, vous n’avez pas besoin de posséder votre propre matériel. De nombreux magasins de location en station et dans les grandes villes des Alpes, proposent les derniers modèles de ski de différentes marques. C’est de cette manière que j’ai pu tester et définir ce qui me conviendrait le mieux sur le long terme : la taille du ski, la largeur de patin, etc. 

    Au final, même si vous n’achetez pas une marque et un modèle de ski que vous avez essayé, cela vous donnera une idée du type de la paire de ski qui convient à votre pratique et à votre niveau en ski. Pour ma part, j’ai acheté le modèle Elan Ripstick Tour 88, que je n’avais jamais vu en location auparavant. Cependant, il avait des caractéristiques similaires à d’autres skis que j’avais testés

    Louer du materiel de ski de randonnée pour faire le bon choix avant d'acheter. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

    Comment choisir ses skis de randonnée quand on est débutant ?

    Le choix des skis de randonnée dépend de votre niveau de ski, mais aussi de vos prétentions en dénivelé, du type de sortie,… Le poids des skis est un paramètre important à prendre en compte afin que cela ne soit pas un frein à la montée. Pour un ski débutant, il est généralement située autour de 2,5 kg.  De nombreuses marques ont développé une gamme de skis de rando, les leaders français sont : Salomon, Zag, Dynastar, Black Crows…Les autres pays européens ne sont pas en reste avec Volkl pour les allemands, Elan pour les slovènes et bien d’autres encore. 

    Qu’est-ce que la largeur au patin ?

    Lorsque vous allez commencer à vous renseigner sur les skis, on vous parlera très vite de largeur au patin. Cette partie du ski n’est autre que celle entre les fixations, juste en dessous de la chaussure. Lorsqu’on débute en ski de rando, la largeur préconisée est de 85 à 90 mm. Plus la largeur de patin est grande, plus elle est adaptée pour du ski en poudreuse et inversement. Avoir une largeur de patin médium permet plus de polyvalence surtout lorsque l’on débute. 

    Quelle largeur au parti choisir pour un ski de randonnée polyvalent en neige dur et en poudreuse. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

    Qu’est-ce qu’un ski avec rocker ?

    Un rocker, à ne pas confondre avec le cambre du ski, est une évolution de la forme de la spatule et du talon. Le rocker permet une plus grande flottabilité dans la poudreuse et également une maniabilité supplémentaire dans les virages. Selon si le rocker est important dans la conception du ski, il devra être pris en compte pour faire votre choix. 

    Je vous invite à lire cet article pour comprendre la différence entre le cambre et le rocker.

    Tout savoir sur mes peaux de phoques pour débuter en ski de randonnée

    Les marques leaders de peaux de phoque : Coltex, Contour, Gecko, Black Diamond 
    Le prix moyen d’une paire de peaux de phoque : 150 euros

    Qu’est-ce qu’une peau de phoque ?

    Les peaux de phoque sont indispensables pour effectuer une ascension en ski de randonnée. Ce sont des bandes de tissu, souvent un mélange de mohair et de polyamide, qui viennent se coller en dessous des skis afin d’adhérer à la neige en montée. Sans peaux de phoque, impossible de monter en haut d’un sommet. Certains modèles de skis de randonnée sont directement vendus avec les peaux de phoque adaptés. Völkl, Scott, Blizzard…sont des marques qui possèdent leur propre système d’attache. Pour les autres, il faudra acheter une paire de peaux à découper sur mesure. 

    Lors de votre achat d’équipement Au vieux Campeur, vous pouvez bénéficier de la découpe gratuite des peaux de phoque dans l’atelier. Cependant en pleine saison, il se peut que le délai soit de 1 à 2 jours d’attente. 

    Comment prendre soin de ses peaux de phoque

    Avec la pratique du ski de rando, vos peaux de phoque peuvent s’altérer plus ou moins rapidement. Sachant qu’il faut compter en moyenne 150 euros pour une paire de peaux, il est important d’en prendre soin si vous ne voulez pas passer à la caisse à chaque saison. Après chaque sortie, il est nécessaire de bien laisser sécher à l’air vos peaux, sans exposition direct au soleil ou sur une source de chaleur, avant de les ranger. 

    Les peaux sont livrées avec un petit sac de rangement et des feuillets en plastique qui vous permettrons de les ranger proprement. Il faut faire attention à ce que la face collante des peaux ne se replie pas sur elle-même. De plus, lorsque vous dépeautez au sommet, soyez attentifs à ce qu’aucune poussière ou autre matière ne viennent se coller sur vos peaux.

    Gecko, la marque de peaux de phoque sans colle révolutionnaire

    Comme alternative aux peaux de phoque avec colle, la marque Gecko propose des peaux de phoque qui utilisent des polymères de silicone. Quelques soient les conditions climatiques, les peaux adhérent aux skis, elles collent sans colle. Plus besoin de filet pour ranger vos peaux, vous pouvez directement les replier sur elles-mêmes. De plus au niveau prix, elles restent abordables environ 185 euros la paire

    L’accessoire pour venir à bout des pentes gelées : les couteaux

    Les marques leaders de couteaux : Plume, ATK, Dynafit…
    Le prix moyen d’une paire de couteaux : 65 euros

    En plus des peaux de phoque, il y a un autre accessoire incontournable pour réaliser une ascension en ski de randonnée. Les couteaux sont des éléments, qui comme son nom l’indique sont aussi aiguisés que des outils de cuisine. Cela permet lorsque vous êtes engagés dans une pente avec de la neige dure et gelée, de poursuivre votre ascension en toute sécurité. 

    Choisir ses fixations adaptées à sa pratique pour skier en tout sécurité

    Les marques leaders de fixations de skis de rando : Plum, ATK, Dynafit, Marker…
    Le prix moyen des fixations de skis de rando : 550 euros

    Les fixations de skis de randonnée valent bien souvent aussi chères que la paire de skis. Pourquoi ça ? Et bien parce qu’une bonne paire de fixation de skis de rando est tout aussi importante qu’une bonne paire de skis. Comment pour beaucoup de matériel outdoor, je pense notamment aux tentes de bivouac (lien), on paie le prix fort pour ne pas avoir de poids inutile aux pieds. Pour éclairer votre choix, vous aurez plusieurs paramètres à prendre en compte : les cales de montées, les leashs ou stops skis, le poids de la fixation. 

    Quelle est la différence entre une fixation typée rando et une freerando ?

    Lorsqu’on s’intéresse à l’équipement de ski de rando, on entend rapidement parler de freerando. Ce type de ski correspond à une pratique alternative entre le ski alpin et le ski de rando. Il se pratique en dehors des zones balisées sans faire de grosses sorties à la journée. Dans ce cas, l’équipement est plus lourd. Les fixations sont plus sécurisantes en cas de chute, car on déchausse plus facilement. La fixation de randonnée doit être légère pour effectuer des ascensions avec un fort dénivelé. Tout comme la fixation de freerando, elle possède un mode marche qui libère le talon, et un mode descente où la chaussure est fixée au ski.  

    Comment bien utiliser ses cales de montée en randonnée

    Tout comme les raquettes à neige, les fixations de ski de randonnée sont équipées de cales de montée. Cela permet de surélever le talon lorsqu’on est dans une pente afin de rendre l’effort moins intense. La première erreur que l’on fait lorsqu’on débute en ski de randonnée, est de mettre ses cales de montée dans de faibles pentes. 

    Lors de ma première sortie, mon guide m’a fait une remarque très pertinente en observant que je me penchais trop en avant dans la pente. Cette position accentuant l’étirement de mon mollet, cela rend l’effort plus grand. Il m’a incité à modifier la position de mon corps en me tenant plus droite, et ainsi réduire l’étirement des muscles de ma jambe.

    Avant de mettre vos cales de montée, vérifiez bien que votre position est adaptée. Pour ma part, je suis une personne dénuée de flexibilité des membres, j’ai donc plus rapidement besoin de cales de montée quoiqu’il en soit. Pour faire mon choix de fixation, j’ai pris en compte la hauteur de la cale de montée proposée. Certains modèles offrent deux niveaux d’élévation, ce qui est mieux pour les personnes sans grande flexibilité, ou pour les grands randonneurs qui souhaitent s’attaquer à des pentes très raides. 

    Avoir des fixations avec leash ou stop-ski ?

    Le choix du leash ou du stop ski donne bien souvent matière à réflexion lors de votre achat de fixation de skis de randonnée. Le leash est un élastique qui relie votre ski à votre chaussure, cela permet de ne pas perdre vos skis lors d’une chute ou quand vous déchaussez. Cependant, le leash est déconseillé par les guides, car lors d’une avalanche votre leash restera accroché à votre ski et vous serez emportés avec lui comme une ancre au fond de l’océan.

    C’est pour cette raison, mais aussi par praticité que j’ai choisi un modèle de fixation avec stop ski. L’inconvénient de ce système est qu’il est plus lourd que le leash. Si vous souhaitez utiliser vos skis de rando en station, il sera plus évidant de chausser et déchausser vos skis avec des stops skis qu’avec des leashs. De même que lorsque vous dépeautez vos skis de rando en haut du sommet, votre ski ne glissera pas tout seul sur la neige, il sera freiné par le stop ski qui assure une sécurité supplémentaire

    Plum et ATK les leaders du marché de la fixation

    Dans ma recherche de l’équipement parfait pour débuter en ski de rando, j’ai eu de nombreuses recommandations de la part de pratiquants chevronnés pour les produits Plum et ATK. Mon choix s’est finalement orienté vers un modèle de la marque ATK, car les produits sont directement fournis avec stops skis, alors qu’il faut rajouter un petit supplément pour les avoir sur les modèles de la marque Plum. Cependant, Plum est le leader français de la fixation de skis de randonnée légère et polyvalente. Ses modèles phares Guide 12 et Pika, se vendent comme des petits pains. 

    Bien choisir ses chaussures de ski de randonnée pour débuter 

    Le choix des chaussures de ski de randonnée est bien plus important que le choix des skis pour un débutant. Afin de ne pas vous dégoûter rapidement de pratique du ski de rando, il faut trouver la bonne chaussure à son pied. Si vous êtes trop serrés ou pas assez, vous aurez rapidement des ampoules, ce qui rendra votre pratique très désagréable. J’ai passé plusieurs heures, je dirais même plusieurs jours pour essayer des modèles de chaussures de ski de randonnée. Chaque personne a une morphologie différente, ce n’est pas parce que votre ami est super bien dans un modèle de chaussures, que celui-ci vous ira bien. 

    Pour être sûre qu’une chaussure convient à votre pied, le meilleur moyen est de se rendre en magasin et de la porter pendant au moins une heure. Essayez-la en mode marche et en mode ski afin d’identifier des points de douleur. Pour opérer mon choix, j’ai eu la chance d’avoir été bien orienté par un vendeur Au Vieux Campeur, qui a pris beaucoup de temps avec moi afin de me trouver la chaussure parfaite. 

    Choisir ses chaussures de ski de randonnée ou de freerando. crédit photo : Clara Ferrand - blog WIldroad

    Faut-il faire thermoformer ses chaussures de ski de rando ?

    Les modèles de chaussures de ski de randonnée sont pratiquement tous thermoformables. C’est une technique qui constitue à chauffer le chausson et la coque de la chaussure afin que celle-ci s’adapte à la morphologie de votre pied. Avant cette étape, vous devez vous sentir bien dans vos chaussures Cette solution ne s’adresse qu’aux personnes qui ont toujours des points de douleurs après plusieurs utilisations. Pour thermoformer vos chaussures, vous pouvez vous rendre dans un magasin de ski qui s’occupera de l’opération dans la journée, cela prend environ 1 h. La paire de chaussures est d’abord préchauffée dans un four, puis vous devrez la porter avec des patchs avant qu’elle ne soit de nouveau enfournée. 

    Pour en apprendre plus sur cette technique, je vous invite à lire cet article sur le bootfiting

    Dans quel cas peut-on mettre des semelles dans ses chaussures de ski ? 

    Si vous avez un pied compliqué ou pour améliorer votre confort, il est possible que vous ayez besoin de semelles pour ajuster vos chaussures à votre morphologie. Pour ma part, j’avais besoin d’une légère surélévation du talon qui a été corrigée grâce à une semelle de la marque Sidas.  Le professionnel Au Vieux Campeur m’a proposé cette solution après avoir sélectionné les chaussures les plus adaptées. 

    Semelles pour chaussures de ski lorsque la morphologie le nécessite. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

    Quel équipement j’ai choisi pour débuter le ski de randonnée ?

    Après vous avoir présenté en détail l’équipement qu’il faut prévoir pour débuter en ski de rando, il est temps de vous dévoiler le matériel que j’ai choisi grâce aux conseils des vendeurs Au Vieux Campeur

    Mes skis de randonnée : Élan Ripstick Tour 88 en 170cm

    Un ski polyvalent pour débuter en ski de rando. J’ai choisi le modèle Elan Ripstick Tour 88 (2,460 kg la paire) à l’instar du Volkl Rise Above un best seller dans le monde du ski de rando. Au final, j’ai préféré cette marque moins mise en avant par les magazines, mais qui se défend très bien. Je suis très contente de mon choix qui me satisfait en toute neige. Je mesure 1m78, je souhaitais avoir un ski ni trop grand, ni trop petit, donc la taille de 170 cm est parfaite. 

    Ski de randonnée Elan ripstick tour 88.

    Mes fixations de ski de randonnée : ATK Crest 10

    Après avoir essayé plusieurs types de fixation en location, j’ai finalement adopté les ATK Crest 10 à 560g, qui sont pour moi les plus faciles d’utilisation surtout pour les changements de niveaux de cales. De plus, ces fixations sont directement livrées avec des stop-skis. Je trouve qu’elles sont le parfait compromis entre la sécurité et la légèreté, bien que j’ai longtemps hésité avec les Pika de chez Plum qui avait le stop-ski seulement en option. 

    Fixation ATK crest 10 avec stop ski

    Mes chaussures de freerando : Salomon Shift Pro 100

    Ce choix des chaussures Salomon Shift pro 100, en étonnera certainement plus d’un, mais je devais renouveler ma paire de chaussures de ski alpin et je suis quelqu’un de très frileux aux extrémités. Dès le début, mon choix se tournait vers une paire de chaussures de freerando, plus lourde mais aussi plus polyvalente entre le ski de rando et le ski alpin. J’ai mis longtemps à trouver des chaussures confortables. 

    Chaussures freerando Salomon Shift pro 100

    Mes peaux de phoque pour le ski de rando : Contour

    Je n’avais pas particulièrement de marque en tête pour le choix de mes peaux de phoque. Je me suis orientée naturellement vers une paire de peaux mixte, car ce type d’équipement a déjà fait ses preuves. Les peaux Contour avaient un étrier assez large pour la spatule de mes skis Elan Ripstick tour 88, ce qui n’était pas le cas des Coltex. 

    Peau de phoque synthétique Contour.

    Cet article sur le sujet de l’équipement lorsqu’on est débutant en ski de rando étant déjà bien détaillé, je vous propose de retrouver mes conseils pour réaliser vos sorties à ski de randonnée en toute sécurité dans un autre article. Je vous parlerais du kit sécurité avalanche, DVA, pelle, sonde et des autres outils que l’on peut utiliser pour prévenir les accidents en montagnes. 

    Si ce blogpost vous a plu, n’hésitez pas à le relayer sur les réseaux sociaux et à l’enregistrer sur Pinterest pour le relire plus tard. Je vous proposerais prochainement des topos de ski de randonnée pour débutant, mais en attendant, vous pouvez lire mon récit sur mon premier bivouac en ski de rando dans mon article sur les Aravis et Annecy. 

    À bientôt sur Wildroad ! 

    Cet article a été réalisé en partenariat avec Au vieux Campeur, je reste cependant indépendante des choix éditoriaux sur mon blog. 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *