Les Peaks of the Balkans : organiser son trek avec le Balkan trail

Faire la randonnée des Peaks of the Balkans avec le Balkan trail de Travelbase. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Le Balkan trail est une expérience humaine et physique incroyable qui se déroule dans 3 pays méconnus de l’Europe de l’Est : Monténégro, Albanie et Kosovo. Après une semaine en Canoë sur les lacs suédois l’année dernière, j’ai participé de nouveau à une aventure organisée par Travelbase, et je n’ai pas été déçue. Pendant une semaine, j’ai marché sur les sentiers des Peaks of Balkans, un itinéraire de randonnée qui s’enfonce dans les vallées les plus sauvages de la région. Dans cet article, je vous livre toutes les informations pratiques pour réaliser à votre tour cette aventure dépaysante. Mon récit d’aventure est à retrouver en deuxième partie, dans un article dédié.


Qu’est-ce que le sentier des Peaks of the Balkans ?
Comment s’organise le Balkan Trail avec l’agence Travel base ? 
Quelles sont les options pour plus de confort sur le trek ?
Que faire si votre bagage n’arrive pas à destination 
Que prendre dans son sac à dos pour faire un trek de 5 jours ?
L’hygiène sur le Balkan Trail
Quelles chaussures de randonnée prendre pour éviter les ampoules ?
Quelle est la meilleure période pour randonnée au Monténégro ?
Rencontrer d’autres randonneurs avec le Balkan Trail 
Randonner avec un guide local sur les Peaks of the Balkans
Quand est-il de la sécurité sur le sentier de randonnée ?
Réseau internet, mobile et accès à l’électricité durant le trek
Quel niveau sportif faut-il pour s’inscrit à ce séjour ? 

Qu’est-ce que le sentier des Peaks of the Balkans ?

Ce sentier de randonnée parcourt les pays du Monténégro, de l’Albanie et du Kosovo. Ces pays de l’Europe de l’Est sont encore marqués par la guerre de Yougoslavie (1991-2001) qui a donné naissance aux républiques du Kosovo et de l’Albanie. C’est grâce à ce trek itinérant, au cœur des montagnes et de vallées sauvages, que la région profite d’un afflux touristique bénéfique pour l’économie. Nous avons traversé plusieurs petits villages, et j’ai pu remarquer qu’il y avait beaucoup de maisons en chantier. Cela contraste avec le mode de vie simple des habitants et montre un développement poussé par l’existence du trek.

Itinéraire et carte des Peaks of the Balkans. crédit ; Clara Ferrand - blog WIldroad

Les Peaks of the Balkans cumule 192 km découpés en 10 étapes. Le balisage porte les couleurs blanche et rouge soit en simple trait, soit sous forme de rectangle. Lors des grosses intersections, des panneaux indiquent les distances et la durée avant d’atteindre le prochain village étape. Vous pouvez retrouver d’autres informations en anglais à propos de l’itinéraire sur le site officiel du sentier des Peaks of the Balkan.

Le Balkan trail est une version raccourcie du sentier officiel des Peaks of Balkans. Afin d’assurer sa faisabilité en 5 jours, les organisateurs ont modifié certaines étapes en nous permettant d’y accéder plus facilement avec une navette à départ de nos hébergements. Cela nous a bien souvent évité de longues portions plates sur de gros chemins. Au final, nous avons marché 77 km et fait 4600 m de dénivelé positif, avec une moyenne de 16 km par jour

Comment s’organise le Balkan Trail avec l’agence Travel base ?

Travelbase est une agence belge, qui organise des séjours d’aventure à travers le monde. Parmi les formats de prédilection, il y a les trails. Différentes destinations sont proposées au catalogue : Norvège, Maroc, Jordanie, les Balkans… Même si le principe reste le même : un départ en groupe, chaque trek est différent. Par exemple sur le Balkan Trail, nous avions la possibilité de prendre le transport de bagage, alors que cette option n’est pas possible sur le Norway trail

Partir avec une agence de voyage, c’est déléguer totalement l’organisation. Vous n’aurez à vous soucier de rien d’autre que de préparer vos bagages. En amont, les équipes de Travelbase ont réalisé un gros travail de repérage afin de dénicher des hébergements typiques et des guides très sympas. 

Organiser sa semaine dans les Balkans avec l'agence belge Travelbase. crédit photo : Pepijn Van Kassel
Les hébergements dans les Balkans – crédit : Pepijn Val kassel

Quel est le prix de ce séjour organisé ?

Le prix d’une semaine sur le Balkan Trail est de 490 euros 

Cela comprend : 

  • 6 nuitées en camping dans des Guesthouses tenues par des locaux
  • Les billets d’entrée dans les parcs nationaux et les passages de frontières
  • Les transports entre les étapes
  • Les services d’un guide local et du staff Balkan Trail
  • Une balise GPS pour assurer votre sécurité 
  • Le carnet de route du Balkan Trail avec toutes les traces et les bons conseils 

Ce qui n’est pas inclus : 

  • Les billets d’avion ou de train
  • Les pourboires pour le guide local (environ 10 euros/personne) 
Navette entre les étapes du Balkan trail avec Travelbase. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Nos navettes pour les transferts entre les étapes

Quelles sont les options pour plus de confort sur le trek ?

À ce prix-là, vous pouvez choisir de payer un supplément pour certaines options qui vous ajouteront du confort et vous permettront de profiter du Balkan Trail autrement. Rien n’est obligatoire, cependant, si je devais en choisir qu’une seule, je prendrais les repas sur place pour la convivialité de ces moments. 

Optez pour le transport de bagage

Faites transporter votre bagage d’étape en étape pour 120 euros / personne 

Randonnée avec un sac à dos qui contient toutes ses affaires pour une semaine, ainsi que du matériel de camping peu rajouter de la difficulté. Si vous n’avez jamais fait de trek de votre vie, je vous encourage vivement à prendre cette option, car le dénivelé négatif et positif n’épargnera pas vos genoux. Je vous recommande de ne pas dépasser 15 kg dans le cas où vous décideriez de porter votre sac à dos

Si vous choisissez cette option, vous aurez donc deux sacs à dos : un pour la journée de randonnée (maximum 30 L) et un acheminé par l’organisation qui contiendra vos changes et les affaires de camping. Celui-ci ne devra pas dépasser 12 kg, car sur deux étapes il sera porté par des chevaux. Afin d’alléger votre sac, vous pourrez laisser des affaires dans un autre sac qui restera au camp de base et que vous récupérez pour les 2 derniers jours du voyage. 

Prendre l'option du transport de bagage pendant le Balkan trail. crédit photo : Clara Ferrand - blog WIldroad
Portage de sacs sur l’étape Theth à Valbona

Manger à la table des locaux dans les Balkans

L’option Balkan Meals est à 150 euros par personne

Selon moi, cette option est vraiment nécessaire afin de vivre l’expérience complète. Vous serez en pension complète pendant 6 jours. Cela vous donnera l’occasion de goûter aux plats traditionnels et de partager une table conviviale avec tous les autres membres du groupe. Chaque matin, nous avions de proposé un buffet ou à des plats sucrés et salés à partager. Ensuite, nous devions récupérer nos sandwichs qui étaient soit déjà préparés, soit à faire selon notre convenance. Pour le dîner, un grand buffet était organisé avec des options végétariennes. Nous avons mangé à notre faim tous les jours ! 

Cette option n’inclut pas les boissons, telles que les bières ou les sodas qu’il est possible d’acheter dans les mountains bar où vous vous arrêterez au cours de la journée. Comptez entre 2 et 4 euros pour une bière locale. Prévoyez du cash en petite monnaie afin de faciliter le paiement. 

Pension complète avec le Balkan trail. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Les dîners du Balkan trail

Louer son matériel de camping avec Travelbase 

Le kit camping (sac de couchage, matelas et tente) peut être loué pour 65 euros/personne.

J’ai pu tester ce kit malgré moi, car je n’avais pas mon propre matériel de camping resté dans mon sac perdu dans les transports aériens. À mon arrivée, la team Travelbase m’a fourni un sac de couchage +5 degrés confort avec un drap de sac et un matelas gonflable. Le matériel fourni est de l’entrée de gamme, mais cela correspond bien à l’usage sur ce trek en camping. Je n’ai pas eu froid et j’ai passé de très bonnes nuits, bien que j’ai trouvé le matelas étroit. 

Les tentes de location étaient soit des Quechua pour 2 personnes, soit des Vaude 1 personne. Elles étaient assez spacieuses et bien adaptées aux conditions du trek. 

Il est possible de louer des bâtons de marche pour 11 euros par personne

Que faire si votre bagage n’arrive pas à destination ?

Pour la deuxième fois de ma vie, mon bagage n’a pas été livré lors de mon arrivée à l’aéroport final. Lors de ma correspondance à Vienne, celui-ci n’a pas eu le temps de sauter dans la soute de l’avion pour Podorica au Monténégro. J’ai entrepris les démarches directement à l’aéroport en renseignant l’adresse du camp de base du premier jour comme adresse de référence. 

Ce type d’événement arrive plus souvent qu’on ne le pense, alors heureusement pour moi, j’avais mes chaussures de randonnée ainsi qu’une tenue de voyage et mon matériel photo dans mon sac à dos de journée. J’ai de suite informé les organisateurs de cette mésaventure, qui ont prévu un arrêt shopping dans un magasin de sport avant notre transfert en bus au fin fond du pays. Je savais qu’une fois en itinérance sur le trek, il serait difficile de récupérer mes affaires. J’ai donc acheté une tenue de rechange, ainsi que des produits d’hygiène. Ce qui m’a été très utile tout le long du trek, car j’ai récupéré mon bagage qu’une fois la randonnée terminée au camp de base numéro un. 

Que faire si votre bagage est perdu lors d'un vol. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Suivez les conseils disponibles sur le blog de Travelbase à propos des bagages égarés. Avant votre départ, prenez sur vous vos médicaments, une veste de pluie, une tenue de randonnée, ainsi que toutes vos affaires qui ont de la valeur. Cela vous évitera peut-être de devoir racheter des affaires, même si par ailleurs celles-ci sont remboursées par la compagnie aérienne. 

Que prendre dans son sac à dos pour faire un trek de 5 jours ?

Sur le trek, pensez à prendre des habits dans lesquels vous vous sentez à l’aise. Malgré la pluie annoncée, nous avons eu chaud tous les jours. J’étais uniquement vêtue de mon short et d’un tee-shirt. J’enfilais ma veste lorsque nous étions à l’arrêt ou bien que la météo se dégradait. Ne vous encombrez pas trop, vous pourrez faire des lessives à la main si besoin. 

Que mettre dans son sac à dos pour un trek de 5 jours. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Dans mon sac à dos à la journée : 

  • Casquette
  • Coupe-vent imperméable 
  • Crème-solaire
  • Lunettes
  • Papier toilette + sac poubelle
  • Appareil photo 
  • Snacks 
  • Petite trousse de secours 
  • De la monnaie pour les pauses au mountain bar 
  • Une gourde filtrante lifestraw ou des pastilles de micro-pur 
  • Un couteau de poche 

Dans le sac à dos transporté pendant le trek : 

  • Deux paires de chaussettes spéciales randonnée
  • Des sous-vêtements 
  • Un short
  • Deux tee-shirts et éventuellement un débardeur selon la météo 
  • Un legging ou pantalon de randonnée 
  • Une tenue de change pour le soir 
  • Une polaire ou une doudoune
  • Une trousse de toilette : gel douche, déodorant, brosse à cheveux, baume à lèvres 
  • Une serviette de bain
  • Un maillot de bain 
  • Une crème pour les pieds anti-frottement NOK
  • Des tongs 
  • Des boules Quies 

Côté matériel de camping : 

  • Une tente de bivouac MSR acces 2P
  • Un matelas Therm-a-rest
  • Un duvet 0 degré confort 
  • Un petit oreiller gonflable 
  • Une lampe frontale 

L’hygiène sur le Balkan Trail

Je ne m’attendais pas à avoir accès à une douche chaude tous les jours, après avoir vécu un trek à me laver à l’eau glacée au Pérou, cela relevait du luxe. Chaque hébergement était équipé de plusieurs douches, dont l’accès était réservé aux participants du trek. À côté, nous avions aussi accès à des toilettes propres et des lavabos dans lesquels nous pouvions faire une lessive à la main. Prévoyez tout de même du papier toilette, car tous les WC n’en sont pas forcément équipés. 

Quelles chaussures de randonnée prendre pour éviter les ampoules ?

Le sentier des Peaks of the Balkans est un itinéraire avec beaucoup de dénivelé. Lors de ce séjour, nous avons eu seulement deux passages rocailleux. Je vous conseille donc de privilégier des chaussures légères avec un bon amorti plutôt que des grosses chaussures en cuir avec un par-pierre. J’ai choisi de mettre à mes pieds le modèle MOAB mid Gore tex de chez Merrell . Ce sont des chaussures légères et semi-montantes, ce qui permet de maintenir la cheville tout en étant à l’aise sur de grandes variétés de terrain. 

Afin d’éviter les ampoules, portez régulièrement vos chaussures en amont et pratiquez plusieurs randonnées avec elles. Le choix des chaussettes est aussi important, ma préférence se porte sur la marque française Monnet, qui propose des modèles trek en laine mérinos (lien d’affiliation). 

Quelle est la meilleure période pour randonnée au Monténégro ? 

Le Monténégro, tout comme les autres pays des Balkans, jouit de températures favorables de début juin à début septembre. Il peut même parfois faire très chaud en pleine saison. Cependant, vous traverserez des régions montagneuses, la pluie ainsi que les orages aiment passer par là. Pendant mon trek, les températures sont restées autour de 25 degrés la journée et 15 degrés en soirée. En cas de grosses chaleurs, vous trouverez toujours des points d’eau sur le sentier pour vous rafraîchir. 

Quelle est la bonne période pour randonner dans les Balkans : Monténégro, Albanie, Kosovo. crédit photo : Clara Ferrand - blog WIldroad

Rencontrer d’autres randonneurs avec le Balkan Trail 

Lorsque vous vous inscrivez au séjour de Travelbase, vous acceptez de faire partie d’un groupe. Au départ, ces personnes seront des inconnus, mais ils deviendront vite des co-randonneurs dont vous ne pourrez plus vous passer. Fin août, ma session était annoncée complète, avec près de 38 inscrits. Ce chiffre me faisait un peu peur, car même si j’ai déjà randonné en groupe, notamment lors de mes initiations randonné bivouac, je ne l’avais jamais fait avec autant de personnes. 

Groupe de participant édition 2022 Balkan trail en Aout. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Parmi les participants, il y avait plusieurs types de randonneur : les solos, les couples, les amis, les collègues, les bandes de copines, les pères avec leur fils, les frères… Chacun vivait son expérience avec la personne avec qui il est venu, mais aussi avec le groupe lors des moments de convivialité. Pour ma part, j’étais accompagnée de mon amie Marelune, avec qui je n’avais pas le même rythme de marche, alors il m’arrivait de passer la journée en compagnie d’autres participants et de la retrouver sur quelques portions. 

Les 3 amies étudiantes en médecine avec leur tortues. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Les trois tortues étudiantes en médecine

Partager des moments avec un groupe multilingues

Travelbase est une agence belge, francophone et néerlandophone. Dans notre groupe, nous étions 50% à parler français et l’autre moitié à parler néerlandais. Cependant, nous arrivions très bien à communiquer ensemble en anglais. À aucun moment, je n’ai senti de mise à l’écart des francophones de la part des Néerlandais et inversement. Nous avons passé de très bons moments tous ensemble, réunis par cette même passion pour la nature

L'ambiance conviviale du Balkan trail. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Moment convivial autour d’une bière après l’étape du jour

Afin de s’assurer que chaque personne accède aux informations principales dans sa langue maternelle, nous disposions de groupes Whatsapp séparés pour la communication avec les organisateurs. 

Randonner avec un guide local sur les Peaks of the Balkans

Pendant votre séjour, vous serez accompagné d’un guide local. Erind, est un albanais qui connaît par cœur ces montagnes ainsi que leur histoire, il travaille pour le Balkan trail depuis maintenant 2 ans. Vous pourrez échanger avec lui tout au long du trek. C’est lui qui ouvre la marche avec les randonneurs les plus aguerris. 

Vous serez aussi encadré par 4 autres guides du Balkan Trail. Lors de mon séjour Iske et Rowan étaient les guides néerlandophones et Nicolas et François, les guides francophones. Ils s’organisent pour être répartis à l’avant, au milieu et à l’arrière du groupe, afin de ne le laisser personne seul. Les guides communiquent entre eux grâce à des talkies walkies 

Quand est-il de la sécurité sur le sentier de randonnée ?

Il n’y a aucun danger quelconque sur le trek, mis à part vous tordre la cheville par inattention. Cependant, afin de vous assurer une sécurité renforcée, il vous sera fourni dès le premier jour une balise GPS qui vous permettra d’être localisé ou de signaler une urgence vitale. Cette balise est plus là pour vous rassurer, que par nécessité. 

Il est peu probable que vous vous perdiez sur le chemin, car vous aurez toujours devant vous des personnes du groupe qui suivront elles-mêmes d’autres personnes. Pour ma part, j’avais téléchargé sur une application de randonnée les tracés GPX disponibles sur l’application Travelbase une fois mon inscription confirmée. Cela me permettait de suivre notre progression jour par jour sur le sentier et de voir les kilomètres et le dénivelé restant. 

Réseau internet, mobile et accès à l’électricité durant le trek

Lors de votre arrivée dans un pays étranger, pensez toujours à désactiver vos données mobiles, afin que cela n’engendre pas un hors forfait. Avec mon opérateur mobile français, je n’avais pas accès à de la data pour les appels ou l’accès à Internet. J’ai gardé mon téléphone en mode avion du début à la fin du trek. Cependant, tous les soirs dans chaque hébergement, nous avions accès à du wifi. Certes, ce n’était pas une connexion haut débit, mais cela permettait de recevoir ou d’envoyer quelques nouvelles à nos proches. 

le réseau internet et mobil dans les Balkans. crédit photo : Clara Ferrand - blog WIldroad

Moi qui pensais devoir compter uniquement sur des batteries externes pour recharger mes appareils, j’ai eu la bonne surprise de disposer de points de recharge à chaque étape. De plus, les prises électriques sont les mêmes qu’a France, je n’ai pas eu besoin d’adaptateur. Pensez tout de même à prendre une petite batterie externe, car vous serez nombreux à convoiter les prises, il faudra penser collectif. 

Quel niveau sportif faut-il pour s’inscrit à ce séjour ? 

Si vous avez l’habitude de randonnée ou de pratiquer un sport cardio, alors vous n’aurez aucune difficulté à venir à bout du trek. Cependant, pour les personnes ayant un mode de vie plus sédentaire, je vous recommande de vous entraîner pendant les trois mois précédents votre départ. Lors de mon séjour il n’y a pas eu d’abandon, mais certaines personnes ont bénéficié de solutions bis afin d’écourter des étapes avec du dénivelé trop important. Il peut être bénéfique de se dépasser, mais ne sous-estimez pas l’effort à fournir lors d’un trek de 5 jours

Quel niveau sportif faut-il pour réaliser un trek de 5 jours ? crédit photo : Clara Ferrand -blog Wildroad

J’espère avoir répondu à vos interrogations concernant le côté pratique du Balkan Trail. Pour lire mon retour d’expérience et avoir mon impression sur chacune des étapes, rendez-vous sur l’article dédié à mon récit d’aventures des Peaks of the Balkans.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à l’enregistrer sur Pinterest. 

À bientôt sur Wildroad ! 

Ce reportage a été réalisé en partenariat avec l’agence Travelbase, qui m’a permis de vivre cette expérience extraordinaire avec mon amie Marelune qui est l’auteure de certaines des photos de l’article. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *