11 choses à faire autour de Saint-Malo

11 choses à faire autour Saint-Malo

Saint-Malo est le point de chute idéal pour visiter l’est de la Bretagne et se rendre au Mont-Saint-Michel. Les alentours offrent un terrain de jeu merveilleux pour les amoureux de la nature. Ici, on croise pas mal de randonneurs qui s’aventurent sur le sentier du GR34 qui parcourt les côtes bretonnes. En plus d’avoir des paysages magnifiques la région possède également un patrimoine unique, avec ses forts plus ou moins grands que l’on retrouve perchés sur les falaises. Dans cet article, je vous propose 11 choses à faire lors de votre séjour à Saint-Malo, cette liste n’est pas exhaustive, mais elle vous permettra d’avoir déjà un bon aperçu de ce que vous pouvez faire à Saint-Malo et dans ses alentours. 


1. Prendre l’air au Cap Fréhel
2. Manger des huîtres au port de Cancale
3. Assister au lever de soleil sur le Mont-Saint-Michel
4. Observer les pierres sculptées sur les falaises
5. Flâner au pied des villas de Dinard 
6. Randonner sur le sentier du GR34
7. Boire un verre dans le bar le plus improbable de Bretagne
8. Rêvasser devant le fort du Guesclin
9. Allez au bout de la pointe du Grouin
10. Se balader sur les remparts de Saint-Malo
11. Se rendre à pied depuis Saint-Jacut-de-la-mer sur une des îles de l’archipel des Ebihens

1. Prendre l’air au Cap Fréhel

Commençons par mon coup de cœur, le cap Fhérel. Situé à seulement 45 minutes en voiture à l’ouest de Saint-Malo, le cap Fhérel est un endroit à ne pas manquer. Si vous garer la voiture au parking à côté du phare l’accès se fait très facilement, mais je vous conseillerai plutôt de faire la balade le long de la côte en garant votre voiture entre le cap Fhérel et le fort de La Latte. Ce sentier qui relie le fort de La Latte au Cap Fhérel n’est autre que le GR34, le fameux GR qui longe toute la côte bretonne. En été il y avait pas mal de monde sur le sentier, mais cela nous a permis d’observer le cap Fhérel sous toutes ses coutures et de prendre quelques photos des magnifiques bruyères sauvages qui recouvraient les falaises. Le phare construit en granit est très imposant, lorsqu’on prend le chemin qui mène au bout de la falaise et qu’on se retourne pour le regarder, on a le sentiment d’avoir été téléporté en Irlande

le phare du cap Fhérel

2. Manger des huîtres au port de Cancale

On m’avait beaucoup parlé des huîtres de Cancale et j’étais ravie de pouvoir enfin les goûter par moi-même. Cela fait à peine un an que j’ai passé le cap des huîtres, je mange enfin ce fruit de mer sans aucune appréhension. Au bout du village, se trouve le port et le marché aux huîtres, c’est ici que sont installés une dizaine de stands qui propose à la vente des huîtres plates et des huîtres creuses pour moins de 10 euros la douzaine. Chaque commerçant propose un set d’huîtres à déguster sur la plage juste en contrebas du marché, après avoir savouré le goût iodé de ces fruits de mer, on est invité à jeter les coquilles directement dans la mer. Les huîtres de Cancale sont très fraiches, c’est l’occasion idéale d’enfin goûter une huître pour les personnes les plus réticentes. 

les huîtres plates de Cancale

3. Assister au lever de soleil sur le Mont-Saint-Michel

Le Mont-Saint-Michel était la raison première de ma venue à Saint-Malo. En une heure de route depuis Saint-Malo on accède au Mont-Saint-Michel. Côté normand quelques villes sont aussi sympas comme point de chute, surtout si vous en profitez pour visiter la manche, ce que j’avais fait une semaine auparavant. On ne va pas se le cacher, le Mont-Saint-Michel en été ce n’est pas forcément une bonne idée, donc nous avons choisis de nous lever aux aurores pour profiter de ce site remarquable sans la foule. Nous avions mis le réveil à 5h du matin afin d’être sur place aux alentours de 6h. Je ne regrette absolument pas le réveil matinal, car j’ai pu faire de magnifiques photos du Mont-Saint-Michel et de sa baie sans le flot de touristes et avec une lumière divine. Nous avons visité les rues du Mont-Saint-Michel sans personne, et nous faisions partis des premiers visiteurs à entrer dans l’abbaye. 

lever de soleil sur le Mont-Saint-Michel
l'abbaye du Mont-Saint-Michel

4.Observer les pierres sculptées sur les falaises

Sur certains blogs j’avais remarqué ces pierres sculptées dans la roche pas loin de la commune de Rothéneuf et cela m’avait intrigué. L’histoire raconte que l’auteur de ces œuvres serait un abbé qui aurait perdu la tête. Land art ou art brut, on ne saurait pas classer ce type d’œuvres taillées à même la roche. Balayées par les flots les sculptures représentant des personnages, des animaux ou des figures méconnaissables, sont fragiles et peu entretenues par les propriétaires des lieux qui font payer 2,50 euros l’entrée. On est vite à l’étroit dans cet endroit, qui accueille les touristes venus observer ces curiosités. 

5. Flâner au pied des villas de Dinard 

Dinard est une station balnéaire de la côte d’Émeraude, sûrement la plus réputée grâce à ses villas perchées sur les bords de mer. Avec son casino et ses petites tentes de plage, Dinard fait étrangement penser à Deauville, tout comme cette ville de Normandie, Dinard accueille un festival de films qui attire chaque année des gens de toutes l’Europe. Séparée de Saint-Malo par la Rance et son barrage, on sent que les deux villes s’observent. Au pied des falaises se trouve un sentier qui nous permet d’approcher d’un peu plus près les Dinardaises, ces belles villas intouchables.

6. Randonner sur le sentier du GR34

Avis aux randonneurs aguerris, le GR34 est un beau défi pour ceux qui souhaitent réaliser une randonnée en itinérance. Cependant, si vous êtes plutôt randonneur du dimanche, vous pouvez également randonner à la journée sur le sentier du GR34. Soit du côté du cap Fhérel ou bien du côté de Cancale, où de nombreuse plages paradisiaques vous permettrons de faire une halte reposante. Connue aussi sous le nom de sentier des douaniers, cette randonnée commence dans la baie du Mont-Saint-Michel pour se finir à Saint-Nazaire. Le sentier des douaniers, parcourt 2000 km de côtes bretonnes, l’été étant la période idéale pour se lancer sur le GR34.

sentier de randonnée du chemin des douaniers

7. Boire un verre dans le bar le plus improbable de Bretagne

À Saint-Malo se trouve le bar le plus improbable que vous n’ayez jamais vu : « Le Bar du coin de la rue de la ville du port ». À l’intérieur, se trouve des balançoires, de vieilles affiches de guignol, toutes sortes de poupées freaky, des panneaux de signalisation, un parloir toilettes, etc. Autant de choses abracadabrantes qui donnent à ce lieu son charme unique. Ce bar est familiale, ce n’est pas un bar rock, c’est un bar loufoque réservé à une clientèle touristique. J’ai été déçue de l’accueil que nous ont réservé les serveurs ainsi que le prix du jus de fruit similaires aux prix de Paris. 

8. Rêvasser devant le fort du Guesclin

Les plages de Saint-Coulomb sont connues pour leur beauté sauvage, mais aussi, car l’une d’entre elle possède un fort qui fût habité par Léo Ferret dans les années 60. Accessible seulement à marée basse, ce fort est construit sur un rocher qui appartenait à la famille Du Guesclin, d’où son appellation.

le fort de Guesclin

9. Allez au bout de la pointe du Grouin

De même que le cap Fhérel, la pointe du Grouin est un endroit à ne pas manquer lors de votre passage à Saint-Malo. Située à quelques kilomètres de Cancale, cette pointe laisse entrevoir le bout du monde ou du moins ce qui s’en approche. Perdu dans la mer, se trouve le phare de la Pierre-de-Herpin, il vient terminer l’enfilade d’îlots qui constituent la pointe du Grouin. Le jour de notre visite, nous avons eu la chance de pouvoir voir au loin le Mont-Saint-Michel grâce au temps clair

le Mont-Saint-Michel depuis la pointe de Grouin

10. Se balader sur les remparts de Saint-Malo

À l’heure du coucher de soleil, vous n’échapperez pas à la balade sur les remparts de Saint-Malo. C’est le moment parfait de la journée pour admirer ces grands murs qui se dressent entre la mer et la ville. De la plage de la Môle au fort de la Reine, la balade des remparts invite à la rêverie avec au loin l’île où repose le corps de l’écrivain Chateaubriand. À l’horizon, on observe les vieux gréements ces navires traditionnels fait de bois, toutes voiles hissées, qui voguent entre les phares.

un vieux gréement au large de Saint-Malo
les remparts de Saint-Malo

11. Se rendre à pied depuis Saint-Jacut-de-la-mer sur une des îles de l’archipel des Ebihens

Saint-Jacut-de-la-mer, quel drôle de nom et pourtant cet endroit vaut le détour rien que pour le panorama qu’il offre sur l’archipel des Ebihens. À marée basse, on peut accéder à pied aux nombreuses îles de l’archipel, mais attention à ne pas rester coincé là-bas lorsque remonte la marée. Une expédition à la journée sur l’archipel des Ebihens est une bonne idée pour découvrir la côte d’Émeraude d’une autre façon. En été, vous pouvez y aller en maillot de bain, mais en hiver prévoyez les bottes de pluie afin de vous maintenir au sec et au chaud. 

L'archipel des îles Ebihens

J’espère que cet article vous aura donné des idées de choses à faire autour de Saint-Malo, en tout cas n’hésitez pas à me dire si vous avez suivis mes conseils en commentaire.

Si vous êtes sur Pinterest, je vous invite à épingler cet article avec les photos ci-dessous pour le relire plus tard,

À bientôt sur Wildroad !  

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *