Randonnée dans la vallée d’Ossau en hiver : les lacs d’Ayous et son refuge

Les lacs d'Ayous en hiver en boucle jusqu'au refuge d'Ayous. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Cet hiver, j’ai eu l’occasion de me rendre plusieurs fois dans les Pyrénées. Une première fois pour un bivouac hivernal au pied des aiguilles d’Ansabère et la deuxième fois pour découvrir la partie ariégeoise. Comme on dit, jamais deux sans trois, je suis retournée dans la partie béarnaise des Pyrénées pour faire une aventure hivernale sur deux jours autour des lacs d’Ayous. Cet endroit est l’un des plus connus de la région pour sa grande beauté et son panorama sur le pic d’Ossau. Faire cette randonnée en hiver, permet de croiser beaucoup moins de monde qu’en été et de profiter de la partie non gardée du refuge, en libre accès l’hiver. Dans cet article, je vous donne toutes les infos utiles pour refaire cette randonnée raquettes. 


Comment accéder à la vallée d’Ossau et aux lacs d’Ayous ?

Depuis Paris, Bordeaux, Toulouse : vous devrez prendre le TGV jusqu’à Pau, environ 4 heures de train depuis Paris. 

Ensuite, vous devez prendre le bus 806, qui circule deux fois par jour en hiver et 4 fois par jour en été. Vous aurez un changement à Laruns pour prendre le bus 806 bis jusqu’au parking de Gabas. Toutes les infos et les horaires sont disponibles sur ce site internet

L’autre solution est de faire du stop depuis Laruns pour aller jusqu’à Gabas. Les gens prennent facilement les auto-stoppeurs dans la région, surtout lorsque vous faites un grand sourire. 

Vous pouvez aussi louer une voiture chez Avis directement en arrivant à la gare de Pau, ce qui facilitera vos déplacements et vous rendra plus flexible pour vos randonnées. 

Le pic d'Ossau et sa vallée en hiver. crédit photo : Clara Ferrand - blog WIldroad

Comment s’équiper pour une randonnée hivernale dans la vallée d’Ossau ?

Pour faire cette randonnée en hiver, vous aurez absolument besoin de raquettes, même si au départ la neige est fondue et peu profonde, en hauteur elle est bien présente. Si vous n’en possédez pas, vous pouvez en louer à Laruns, dans le magasin de sport Loca Ski. Cependant, pensez à réserver vos raquettes si vous venez en période de vacances scolaires ou le week-end, car la vallée est très fréquentée. Si la neige a bien fondu sur les sommets, mais qu’il en reste encore, vous pouvez louer des yatracks, ce qui vous permettra de mieux adhérer sur la neige dure . 

Mes habits pour randonner en hiver dans les Pyrénées :

– Une sous-couche de vêtements thermiques en laine mérinos Vaude 
Une petite doudoune Vaude 
– Un pantalon de ski ou un pantalon de rando hivernale Vaude
– Des chaussures montantes et imperméables pour la neige Merrell
– Une veste de ski bien imperméable Columbia
– Un bonnet petit bivouac 
Des chaussettes montantes en laine mérinos Monnet
– Des guêtres, pour éviter que la neige rentre dans les chaussures
Des lunettes de soleil Julbo
– Des bâtons de randonnée Komperdelle
– Des petits gants et des gants de ski Therm-ic

Que prendre dans son sac à dos pour passer la nuit dans le refuge d’Ayous en hiver ? 

– Un sac à dos de 50L, mon modèle est le asymetric 48L+10L de chez Vaude
– Un duvet minimum 0 degré de confort, si vous avez un -5 degrés ou plus prenez-le
– Un liner thermo reactor de chez Sea to Summit pour rajouter quelques degrés au duvet
– Le réchaud ultraléger Stash de chez Jetboil 
– Des nouilles chinoises avec une soupe pour manger chaud au dîner 
– Une lampe frontale
– Une trousse de secours avec des pansements, sparadraps, compeede, désinfectant…
– Un matelas gonflable hivernal isolant de la marque Vaude 
– Des boules quies pour le vent et les ronfleurs 
– Des chaussettes de rechange
– Un pyjama bien chaud, du type legging et manches-longues en laine mérinos 

À quelle période faire la randonnée des lacs d’Ayous pour un paysage enneigé ?

L’enneigement dans les Pyrénées est très variable selon les années, le mieux est de vous renseigner quelques jours avant si des chutes de neige sont prévues. Pour maximiser les chances de voir des lacs d’Ayous sous la neige, privilégiez la période de fin décembre à fin mars. Avant et après cette période, il est possible qu’il y ait des chutes de neige, mais cela reste plus rare. 

Le informations pratiques pour faire la randonnée des lacs d'Ayous en hiver. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Dormir dans le refuge d’Ayous dans la partie non gardée en hiver 

La particularité de cette rando sur deux jours, est de pouvoir passer une nuit dans le refuge d’Ayous. En hiver, une salle reste libre d’accès au rez-de-chaussée, afin de donner la possibilité à des personnes de dormir sur place. Il y a 14 couchages avec matelas dans des lits superposés. À l’étage, il y a une sorte de petite anti-chambre du refuge d’été, qui peut servir de salle à manger ou bien de deuxième petit refuge d’hiver si la salle du bas est au complet.

Dans tous les refuges non-gardés, la règle reste la même : premier arrivé, premier servi. C’est-à-dire que si vous êtes la 15ème personne à arriver sur place, vous ne profiterez pas d’un matelas et vous devrez vous contenter de dormir par terre, c’est pour ça que je vous conseille d’avoir avec vous un matelas gonflable quoiqu’il arrive. 

L'intérieur du refuge d'Ayous partie hiver non gardée. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Le refuge d’Ayous est situé à 1980 mètres d’altitude, face au pic d’Ossau. C’est l’un des plus beaux de la vallée et aussi l’un des plus confortables. Cependant, il ne possède pas de poêle en hiver, vous devrez donc compter sur votre propre chaleur humaine et celle des autres pour réchauffer le dortoir. Il ne possède pas non plus l’électricité, donc prévoyez bien un réchaud pour cuisiner et une batterie externe pour votre téléphone. Une source d’eau coule juste en contrebas des escaliers à gauche lorsqu’on est face au refuge. 

Une des règles importantes à respecter lorsque vous dormez dans un refuge non-gardé, est de remporter tout ce que vous aviez monté avec vous. Vous devez laisser le refuge dans l’état dans lequel vous l’avez trouvé. Si par malheur, d’autres personne avant vous n’ont pas été respectueux et ont laissé leurs déchets, pensez à les redescendre avec les vôtres, car personne ne va venir nettoyer le refuge. C’est du devoir de chacun de veiller à la bonne tenue d’un refuge non gardé. 

Le refuge d'Ayous face au pic du midi d'Ossau dans les Pyrénées en hiver. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Comment se repérer dans la montagne lorsqu’on randonne en hiver ? 

Si par chance, les chutes de neige ont eu lieu juste avant votre venue dans les Pyrénées, alors vous pourrez profiter de la magie des paysages immaculés de blanc. Cependant, randonner en hiver implique parfois que le sentier estival soit entièrement recouvert et ne puisse plus être distingué. Dans ce cas-là, si vous ne connaissez pas la rando et les environs, il est primordial que vous ayez une carte IGN papier ou sur une application téléphone avec le tracé. 

Si vous n’avez pas encore d’outils pour vous aider à trouver votre chemin, je vous invite à lire mon article sur le top 10 des applications de randonnée.

Quelle application de randonnée choisir pour se repérer en hiver dans la montagne. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Mon itinéraire pour randonner aux lacs d’Ayous et au refuge en hiver 

Informations pratiques pour faire les lacs d’Ayous 

Niveau : Moyen à difficile selon l’enneigement 
Distance : 18,2 km
Dénivelé : 900 D+/D-
Durée : 6 heures aller-retour jusqu’au refuge
Départ et arrivée : le parking de Gabas en hiver 

Variation de la randonnée : il est possible de durcir le niveau de la randonnée en faisant le tour des lacs d’Ayous, ce qui forme une grande boucle. Cependant, cet itinéraire n’est pas conseillé en cas de fort risque avalancheux. Vérifiez le bulletin d’estimation des risques avalancheux (BERA) avant toute sortie hivernale en montagne. 

Remarque : en début ou fin de saison il est possible que la route jusqu’au barrage de Bious Artigues soit ouverte, ce que vous écourtera la randonnée d’environ 4 km sur la partie la moins intéressante. 

Récit de mon aventure hivernale sur 2 jours dans la vallée d’Ossau

Départ de la randonnée depuis le parking de Gabas

En hiver, le départ de la randonnée des lacs d’Ayous se fait depuis le parking de Gabas. Ce parking est assez petit, il peut vite se remplir lorsque la météo est bonne et que ce sont les vacances scolaires ou le week-end. Heureusement, nous étions arrivés assez tôt dans la matinée et nous avons trouvé une place facilement. Le début de la randonnée se trouve sur la droite du parking, là où commence la route qui mène au barrage de Bious Artigues ouverte pendant les beaux jours. Un panneau indique le risque d’avalanche dans la vallée, et juste à côté se trouve les panneaux d’indication des distances. 

Sur la route jusqu’au barrage de Bious Artigues

La première partie de la randonnée hivernale se fait sur la route praticable en été, sans grand intérêt mis à part la rivière en contrebas qui produit un son d’écoulement agréable. Les 4 km de route jusqu’au barrage de Bious Artiques se font facilement jusqu’au pied du barrage où la vue sur le pic d’Ossau se découvre. 

Le barrage de Bious Artigues en hiver. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Une randonnée avec vue sur le pic d’Ossau

La particularité de cette randonnée est de posséder un point de vue constant sur le pic d’Ossau. À partir du barrage de Bious Artigues, celui qu’on nomme Jean-Pierre ne nous quittera plus. Le chemin continue dans la forêt et passe par un pont qui traverse le ruisseau. La montée est régulière, donc on peut économiser notre énergie pour plus tard. Après 1h10 de marche depuis le parking, on arrive au-dessus du barrage et on peut admirer les reflets des sommets pyrénéens dans le lac de Bious Artigues. 

La vallée de Bious comme dans les rocheuses Canadiennes

La veille de cette randonnée, la neige a recouvert sur plusieurs dizaines de centimètres le paysage. Ce manteau neigeux donne à la vallée de Bious, une forte ressemblance aux Rocheuses Canadiennes. Au milieu de celle-ci, coule la rivière gelée avec en toile de fond les pics Paradis et le pic Castérau. Après le pont de Bious, le chemin bifurque à droite pour commencer la montée dans la forêt. 

La randonnée des lacs d'Ayous sur le GR10 en hiver. crédit photo. Clara Ferrand - blog Wildroad

Chemin boisé et cabane pastorale

C’est à ce moment de la randonnée que la montée commence vraiment. Le chemin se fraie un passage entre les racines des arbres sur plusieurs zigzags. Au bout de 45 minutes, nous voilà sortis du bois et nous tombons dans une sorte de petite clairière où se trouve une rivière gelée et une cabane pastorale. On commence à sérieusement prendre de la hauteur avec pour objectif les lacs d’Ayous qui sont encore un peu plus haut

Balisage pour faire la randonnée des lacs d'Ayous en hiver dans les Pyrénées. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Le lac de Roumassot, le premier lac d’une série 

Après cette montée un peu coriace, on arrive au premier lac, celui de Roumassot. Une pause à ce niveau permet de profiter du panorama sur le pic Peyreget qui culmine à 2487 m et le pic d’Ossau. L’endroit est particulièrement photogénique, car autour du lac, des montagnes forment une sorte de barrière rocheuse. Au loin, on aperçoit une cascade, qui n’est autre que le passage délicat par lequel nous devrons monter pour arriver au niveau du refuge. 

La cascade de la vallée d'Ossau avant les lacs d'Ayous. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

La cascade de glace et le lac du Miey 

En hiver, le seul moyen de savoir que nous sommes autour d’un lac est de voir certaines petites rivières couler au creux de la neige. Avant d’arriver au plateau où se trouve le refuge d’Ayous et les deux autres lacs, il faut passer à côté de la cascade. Cette partie peut se révéler dangereuse en cas de fortes chutes de neige ou au moment de la fonte des neiges au printemps. Lorsque nous avons fait la randonnée, nous étions les premiers à passer par cet endroit, car personne n’avait osé s’y aventurer avant nous. La cascade avec la neige était magnifique. Après les rocheuses Canadiennes, nous voici plongés dans une ambiance islandaise. Une fois au-dessus de la cascade, nous apercevons le deuxième lac, le lac de Miey. 

Panorama sur le pic du Peyreget dans les Pyrénées en hiver. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Le lac de Miey, deuxième lac d'Ayous de la randonnée. crédit photo : Clara Ferrand -blog Wildroad

Tout droit jusqu’au refuge d’Ayous

Après plusieurs heures de marche, nous sommes arrivés au lac Gentau, totalement recouvert de neige. Le refuge n’est plus très loin et nous profitons de la belle lumière de fin d’après-midi pour faire quelques photos. Nous arrivons aux alentours de 16h au refuge d’Ayous, nous sommes les premiers à y mettre les pieds pour la journée. La salle d’hiver est en bon état, nous nous installons tranquillement avant que d’autres personnes nous rejoignent pour finalement être au complet. 

Mon itinéraire de la randonnée des lacs d'Ayous dans le Bearn. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

La nuit au refuge d’Ayous par une tempête de vent 

Après avoir posé nos affaires, nous avons décidé de rechausser les raquettes pour partir explorer les environs. Le vent est plus fort au niveau des crêtes et avec le soleil qui disparaît, les températures se refroidissent rapidement. Il est temps de redescendre au refuge pour se réchauffer et préparer la nuit. Nous rencontrons plusieurs petits groupes, des skieurs, des randonneurs et un espagnol, quelques-uns venaient ici pour la première fois. En début de soirée, le vent s’intensifie pour atteindre des rafales à 80km/h. Le pic d’Ossau, alias Jean-Pierre, joue avec les nuages, ce qui donne de belles prises photographiques. Une fois la nuit tombée, j’essaie en vain d’obtenir une photo du ciel étoilé, mais les rafales sont trop fortes pour que je puisse stabiliser le trépied. La nuit est très fraîche et le vent siffle dans les petits trous d’air. 

Photo de nuit en hiver du pic d'Ossau depuis les lacs d'Ayous. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Lever de soleil sur sa majesté le Pic d’Ossau

Après un coucher de soleil très nuageux, le pic d’Ossau a décidé de nous offrir un beau spectacle pour notre réveil. Le ciel se colore d’une nuance de violet et de rose, et tous les pics des Pyrénées suivent le ton. Je mitraille dans tous les sens, mes yeux ne savent plus où regarder tellement c’est beau. La lumière change vite et ces teintes magiques disparaissent comme elles sont arrivées, puis il est déjà l’heure de redescendre. 

Variation du chemin pour rentrer des lacs d’Ayous

Pour le retour, nous avons emprunté une autre voie que celle de l’allée pour éviter de passer par la cascade et faire un peu de hors sentier. Heureusement, je suis accompagnée de connaisseurs du coin, ce qui évite de me perdre. Nous retombons quand même sur la forêt par laquelle nous sommes passés la veille avant de bifurquer vers un autre sentier, pour faire le tour du barrage de Bious Artigues par l’autre côté. Nous passons sur le barrage lui-même avant de redescendre par la route qui mène au parking. 

Le pic du payreget en hiver dans les Pyrénées coté Béarn. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Variante de la randonnée des lacs d'Ayous en hiver. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Le barrage de Bious Artigues avec la neige. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Il est temps de rentrer à Paris après avoir vécu cette belle aventure dans les Pyrénées. J’espère que cet article vous servira pour programmer votre randonnée. N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à l’enregistrer sur Pinterest avec les images ci-dessous. 

À bientôt sur Wildroad ! 

10 Commentaires

  1. Merci pour la personne que tu es et pour tout ce que tu nous partages à travers tes yeux de femme passionnée. Reste comme tu es surtout, ta jolie sensibilité nous fait du bien ! Bises d’un fan inconditionnel ^^ team Cancer :p

  2. magnifique article ! Les photos nous transportent dans des paysages superbes merci pour ce partage et l envie que cela suscite 🙏

  3. Très beau blog ! Complet, beau, les articles sont de qualité et les photographies très belle ! Une mine d’or pour les randonneurs en quête de nouveaux terrains de jeux, merci Clara

  4. Des boules Quies pour les ronfleurs, je ne sais pas du tout de quels ronfleurs tu parles (ahahah)
    Tu étais accompagnée des meilleurs guide de la vallée d’Ossau au monde (en toute modestie lol).
    Magnifiques photos ! En été on pourrait faire l’ascension du Jean-Pierre par la voie normale, il y a juste 3 cheminées (une petite descente en rappel ?)

  5. Merci Clara pour ce superbe article ! C’est magnifique ! J’espère avoir un jour l’occasion de faire cette rando en hiver mais il va me falloir de l’entraînement et du matos 🙂 en tout cas cet article servira ! Merci encore !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.