La randonnée incontournable des 3 becs et la forêt de Saou 

La randonnée des 3 becs et la foret de Saou dans la Drôme

Aujourd’hui, je vous emmène à la découverte des 3 becs, une des randonnées incontournables de la vallée de la Drôme. Cette randonnée permet d’accéder aux sommets mythiques qui surplombent le pays de Crest et la forêt de Saou. Sur les crêtes d’un des plus beaux synclinaux perchés d’Europe, le panorama s’étend jusqu’au Écrins dont les sommets des glaciers sont visibles depuis le sentier. Cet endroit est reconnu dans toute la région pour sa beauté incomparable, alors même si vous n’êtes pas un pro de la rando je vous la recommande. 


Informations pratiques sur la randonnée des 3 becs 

Durée : 5h15
Distance : 10,3 km
Dénivelé : 680m D+
Départ : col de la Chaudière
Type : boucle 

Le synclinal perché de la Forêt de Saou

Avant de rentrer dans les détails de la randonnée je souhaitais vous parler du phénomène géologique à l’origine de ce relief particulier. La forêt de Saou et les 3 becs forment ce qu’on appelle un synclinal, il s’agit d’un grand pli de sédiment où la couche la plus récente se trouve à l’intérieur du relief. Le synclinal perché est reconnaissable par ses sommets prédominants formés par l’érosion. Les 3 becs sont les sommets de ce relief tout à fait particulier. En France, il existe d’autres synclinaux perchés comme la dent d’Arclusaz dans les Bauges ou encore le synclinal de Platé dans le parc des Aiguille Rouges en Haute-Savoie. 

Le synclinal de la forêt de Saou dans la Drôme. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Mes conseils pour faire cette randonnée incontournable de la vallée de la Drôme 

  •  La randonnée des 3 becs est accessible à des personnes en bonne santé. Je ne vous recommande pas de vous y engager avec des enfants en bas âge, cependant vous pouvez la faire avec des enfants plus grands qui ont déjà l’habitude de marcher. 
  • Prévoyez bien une bouteille d’eau pour cette randonnée, car il n’y a pas de source sur le sentier et que l’effort est constant. Si vous souhaitez la faire en été, partez tôt le matin pour éviter les grosses chaleurs, car le sentier n’est pas à l’ombre sur une très grande partie, de cette manière vous éviterez également le grand flux de marcheurs. 
  •  Chaussez-vous avec de vraies baskets ou de chaussures de randonnée, car le sentier est un peu escarpé par endroits. Pour vous aider, prévoyez éventuellement des bâtons de marche.
Mes conseils pur faire la randonnée des 3 becs dans la vallée de la drome. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Bivouac au sommet des 3 becs avec la vue sur la forêt de Saou 

Il est possible de bivouaquer vers les 3 becs, cependant les sommets étant exposés au vent et pentus, je ne vous recommande pas de planter votre tente en haut de l’un d’eux. Vous pourrez trouver un endroit un peu plus à l’abri près du rocher de la laveuse ou au niveau du Pré de l’Âne. Le soleil se couche du côté de la forêt de Saou et se lève en direction du Vercors et des Écrins. Si vous faites un bivouac, veillez à ne pas laisser de trace de votre passage et à ne pas faire de feu, car cet endroit peut être à risque. 

La massif des 3 becs depuis la route départementale en direction du col de la chaudière. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Les variantes de la randonnée des 3 becs dans la Drôme

Il existe des variantes pour faire cette randonnée, vous pouvez tout à fait choisir de partir du bas de la forêt de Saou ou bien encore de débuter du pas des Auberts pour faire une grande boucle en passant par les 3 sommets puis en redescendant par le col de la Chaudière. La randonnée peut être adaptée selon votre niveau et vos envies de difficulté. Cependant, si vous n’êtes pas un marcheur régulier, je vous recommande de rester sur le tracé le plus populaire dont je vous parle dans cet article. 

Faire un bivouac au sommet des 3 becs dans la forêt de Saou. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Les étapes clés pour faire la randonnée des 3 becs 

Départ du sentier au col de la Chaudière 

Le col de la Chaudière est accessible en prenant la D156 depuis Saillant ou depuis Bourdeaux. Au niveau du col, se trouve un parking qui peut accueillir une trentaine de voitures, pour ne pas avoir de problème pour vous garer, je vous conseille de vous y rendre tôt le matin. Le sentier du départ de la randonnée se trouve juste derrière le parking, il est indiqué par un grand panneau. De là, débute la montée dans une forêt pendant quelques kilomètres. Le sentier a été aménagé il n’y a pas longtemps, des marches en pierre ont été construites pour faciliter l’accès. 

Lever de soleil depuis la randonnée des 3 becs sur le massif de Vercors et des Écrins. crédit photo : Clara Ferrand - blog WIldroad

Arrivée au premier belvédère puis Pas da Siara 

Une fois que vous quittez la forêt, vous arrivez à un magnifique belvédère qui donne une vue imprenable sur les montagnes de Couspeau et son sommet mythique le Grand Delmas. Au lever du soleil, le spectacle est saisissant, les rayons traversent le massif de Diois et des Écrins pour venir éclairer les montagnes aux alentours. Pour arriver au Pas da Siara, un petit passage rocheux demandera un peu de technique et de vigilance pour ne pas glisser. S’en suit un petit replat qui mène tout droit au croisement du Pré de l’Âne où vous devrez prendre à droite pour démarrer l’ascension vers le premier sommet, le mont Veyou. 

Du col de la chaudière au 3 becs une randonnée incontournable de la Drôme. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

En zigzag du Pré de l’Âne au mont Veyou à 1550 m d’altitude 

Cette partie de la randonnée est celle qui demande le plus d’endurance, la montée jusqu’au mont Veyou se fait par un sentier en zigzag très bien aménagé. Outre le dénivelé, cela ne représente aucune difficulté, montez à votre rythme pour garder un peu d’énergie pour la suite de la randonnée. Le mont Veyou est le plus haut sommet du Synclinal, il culmine à 1550 m d’altitude et donne un magnifique point de vue pour observer le lever de soleil. 

La foret de Saou vue des 3 becs. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Le plus haut sommet du synclinal de la foret de Saou, le signal à 1570 mètre. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Le panorama du depuis le Veyou sur la randonnée des 3 becs. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Du mont Veyou au Signal, le 2ème sommet le plus haut du synclinal 

Pour arriver au Signal, le deuxième sommet de cette randonnée qui culmine à 1532 m d’altitude, il vous faudra redescendre du Veyou pour ensuite remonter. Sur cette portion du sentier, vous avez un magnifique point de vue sur la forêt de Saou. Le Signal est d’après moi, le sommet le plus insolite, car lorsqu’on s’approche de la falaise, on peut voir des formations rocheuses en pic avec le vide juste en bas. Encore une fois, l’horizon s’étend au loin avec le massif du Vercors face à nous et le village de Saillant juste à nos pieds. 

Les différents sommet du synclinal de la forêt de Saou. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Au sommet du Signal sur la randonnée des 3 becs dans la vallée de la Drôme. crédit photo : Clara Ferrand -blog Wildroad

Du Signal à la Roche Courbe par les alpages

Nous voici sur la dernière portion de la randonnée avec un bon dénivelé. Vous devrez redescendre du dernier sommet pour accéder au prochain, celui de la Roche Courbe. Avant d’entamer son ascension, on rentre dans la zone d’alpages. Au loin, on entend les cloches des moutons et le patou qui veille sur le troupeau. D’ailleurs, des loups sont présents dans les parages, mais rassurez-vous, vous avez très peu de chance de les croiser en pleine journée. Du haut de la Roche Courbe, on peut voir tous les villages de la vallée de la Drôme, de Crest à Pontaix. De là, on voit également les deux autres sommets du synclinal que l’on vient de traverser. 

Le sentier de randonnée des 3 becs et son itinéraire populaire par le col de la chaudière. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Le panorama sur la vallée de la drome depuis la roche Courbe au sommet des 3 becs. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Le rocher de la laveuse et les chamois de la Drôme 

Une dernière étape singulière nous attend avant d’entamer la route du retour. Le rocher de la laveuse est une curiosité géologique qui mérite le détour. Ce rocher possède un trou qui est comme une fenêtre en direction de la vallée. D’ailleurs, autour de ce rocher se trouve des traces d’anciens bivouacs. Au niveau du point de vue sur le rocher, ouvrez l’œil, car vous aurez sûrement l’occasion de voir des chamois dans les pentes rocheuses en contrebas. Si vous avez la chance d’en voir, ne faites pas de bruit et observez les sans les déranger.

Le rocher de la laveuse dans le massif des 3 becs. crédit photo : Clara Ferrand - wildroad

Sur les traces du GR9 jusqu’au Pré de l’Âne

Nous entamons la dernière partie de la randonnée, une descente dans le sous-bois sur les traces du GR9. Le sentier s’élargit au fur et à mesure jusqu’à ce qu’on remonte un peu pour rejoindre le Pré de l’Âne. Une fois arrivée au croisement que nous avons pris quelques heures plus tôt en direction du mont Veyou, nous choisissons cette fois-ci de redescendre en direction du Pas da Siera puis du parking. 

Le GR9 sur le sentier de la randonnée des 3 becs. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

La fin de la randonnée passe par le même chemin qu’au début, on retrouve notre forêt avec le sentier aménagé qui mène jusqu’à la voiture qui nous attend au col de la Chaudière. 

J’espère que ce récit de la randonnée des 3 becs vous aura donné envie de vous engager sur ce sentier incontournable de la vallée de la Drôme. Je trouve que c’est une randonnée qui donne accès aux plus beaux panoramas de la région. 

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à la partager et à laisser un commentaire. Je vous recommande également d’autres randonnées dans la région Auvergne-Rhône-Alpes telle que le pas de l’Aiguille dans le Vercors.

À bientôt sur Wildroad ! 

Un commentaire

  1. J’aurais appris un nouveau terme, je ne connaissais pas le synclinal. L’article est très bien construit et les photos sont réussies (surtout avec le soleil encore bas dans le ciel). Je penserai à cette rando si je passe un jour dans la Drôme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.