Randonnée dans le massif des Vosges : 3 jours sur le GR5 depuis Thann

La grande traversée du massif des vosges en 3 jours de Thann à Belfort. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Le massif des Vosges est un terrain de jeu rêvé pour les randonneurs qui souhaitent éviter la foule pendant les vacances scolaires. En hiver dernier, je vous proposais un bivouac sur les hauteurs du massif pour un réveillon du nouvel an magique. Aujourd’hui, c’est une toute autre aventure que je vais vous raconter dans cet article. En août, je suis partie 3 jours sur le GR5, avec Mathilde du blog Voyager en photo, pour faire la traversée dans la partie sud du massif des Vosges, de Thann au lac du Malsaucy. L’idée initiale de ce séjour était de découvrir l’Alsace en mobilité douce, c’est-à-dire 3 jours à vélo puis 3 jours en rando. Partir à pied sur le GR5 m’a permis de gravir les sommets et d’accéder aux plus beaux panoramas de la région. Dans cet article, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour vivre à votre tour cette aventure. 


Le sentier de grande randonnée du GR5 dans le massif des Vosges 

Le GR5 est un itinéraire de grande randonnée qui n’est autre que la grande traversée des Alpes. L’intégralité de ce parcours de 1200 km relie Wissembourg à Menton en passant par les Vosges, le Jura et les Alpes. Il se trouve que j’avais déjà réalisé une petite partie du GR5 lors de ma randonnée dans le Jura sur l’Échappée Jurassienne. La grande traversée du massif des Vosges suit le GR5 sur 430 km de sentiers balisés par le club Vosgien avec un rectangle rouge. 

Pour avoir le détail de chaque étape de la grande traversée du massif des Vosges, je vous invite à consulter le site officiel du massif des Vosges tout y est très bien expliqué. Cependant, libre à vous de découper chaque étape comme bon vous semble et même d’introduire des variations selon vos envies. 

Un panorama sur le grand Ballon et la vallée de Thann depuis la grande traversée des Vosges. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
La vallée de Thann depuis Gazon Vert

Quelle est la meilleure période pour randonner dans le massif des Vosges

Le massif des Vosges est accessible presque toute l’année, car les hivers sont de moins en moins rudes et donc la neige n’est pas présente systématiquement. Les sentiers de randonnée sont beaucoup moins techniques et escarpés que dans les Alpes, ce qui rend possible la randonné même lorsque le temps est humide. 

En été, faites attention aux tiques, ces petits insectes parfois porteurs de la maladie de Lyme sont très fréquents dans les hautes herbes du massif. Les sentiers de randonnée sont principalement en sous-bois, ce qui est un avantage en cas de grosses chaleurs car vous serez à l’ombre. 

Arrivée au Thanner-Hubel et à sa ferme auberge pour un panorama sur les Alpes. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
La ferme-auberge du Thanner-Hubel

Les sources d’eau dans le massif des Vosges

Même si le massif des Vosges possède de beaux lacs et de belles cascades, les points d’eaux sont beaucoup plus rares que dans les Alpes. Lorsque vous partez pour une journée de randonnée, surtout en été, prévoyez bien suffisamment d’eau pour chaque personne. Si vous décidez de bivouaquer, renseignez-vous sur l’état des sources avant de partir. Pour l’avoir expérimenté lors de ma randonnée en refuge dans les Vosges, le manque d’eau peut être dangereux. En été, vous pourrez compter sur les auberges pour remplir vos gourdes. 

Le point de vue sur le lac des Perche depuis la tête des Perches dans le massif des Vosges. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
La tête des Perches et le lac des Perches

Le balisage du club Vosgien pour ne pas se perdre 

Le club Vosgien, c’est une institution dans la région. Grâce aux bénévoles du club Vosgien, les sentiers sont entretenus et le balisage est scrupuleusement mis en place pour éviter à tout randonneur de se perdre. Chaque destination est bien balisée par des formes géométriques associées à une couleur. Pour le GR5, il suffit de suivre le rectangle rouge, vous n’aurez vraiment aucune occasion de vous perdre. Lors de ces 3 jours de randonnée, je n’ai pratiquement pas regardé ma trace GPX sur mon téléphone, le sentier était très bien indiqué, même lorsque nous faisions un détour pour aller voir un point de vue. 

Je vous conseille toutefois d’avoir une application de randonnée pour suivre la trace de votre randonnée, que vous aurez téléchargée au préalable. 

Quel est le balisage du club vosgien à suivre pour faire le GR5 dans le massif des Vosges. crédit photo : Clara Ferrand - Blog Wildroad
Le balisage du Club Vosgien dans le massif des Vosges

Les gîtes d’étapes et auberges pour un trek itinérant dans le massif des Vosges

Le massif des Vosges regorge de bonnes adresses pour passer la nuit. J’ai eu l’occasion de tester celle de Gazon Vert pour une nuit avec un panorama incroyable sur la vallée de Thann. Les gîtes d’étapes accueillent les randonneurs pour le repas de midi ou pour la nuit. Il est possible de réserver le pique-nique pour la journée du lendemain, ce qui vous évitera de devoir vous arrêter à un endroit précis pour manger ou de porter votre nourriture sur plusieurs jours. Les gîtes d’étapes apportent un petit confort supplémentaire et permettent de réduire le poids du sac en n’emportant que ses affaires. Le prix d’une nuitée peut varier du simple au double, si vous réservez une chambre privée ou un lit en dortoir. 

Si vous souhaitez ne rien porter du tout en randonnée, cela est possible en faisant appel à un transporteur. C’est lui qui se chargera de prendre votre sac et de l’apporter à votre hébergement de la nuit suivante. 

La randonnée incontournable à faire en Alsace de Thann jusqu'au Ballon d'Alsace. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Autour du sommet de Thanner-Hubel

Bivouac autour du Ballon d’Alsace et du Grand Ballon 

Le bivouac dans le massif des Vosges est autorisé du moment où vous respectez ces 5 règles d’or :
– Installez-vous au coucher du soleil et levez le camp aux premières lueurs du jour.
– Ne faites pas de feu, sauf si vous êtes à proximité d’un refuge et qu’un lieu est dédié spécialement à un feu de camp.
Respectez la faune et la flore, ne faites pas de bruit.
– Ne laissez pas de trace de votre passage, prenez avec vous un sac-poubelle pour rapporter tous vos déchets, et même ceux que d’autres auraient oublié.
– On vérifie qu’on n’est pas sur une propriété privée ou une zone naturelle protégée du type Natura 2000. 

Mon matériel de randonnée pour 3 jours de trek sur la grande traversée des Vosges

J’ai fait ces 3 jours de randonnée en été, le matériel que j’ai pris pour ces 3 jours n’aurait pas été le même si j’étais partie en hiver. 

  • 1 sac Osprey Fraiview Trek 50L
  • 1 tee-shirt manches longues et un manches courtes en laine merinos
  • 1 short
  • 1 pantalon 
  • 3 sous-vêtements
  • une trousse de secours
  • une lampe frontale
  • une batterie externe
  • un appareil photo 
  • du spray anti-tique 
  • une paire de chaussettes Monnet en laine merinos
  • une paire de chaussures de randonnée Merrell 
  • des bâtons de randonnée 
  • une crème Nook anti-frottements pour éviter les ampoules 
  • des sacs de rangement de chez Nature et Découverte
  • des boules quies
  • un masque pour les yeux 

Pour la nuit en bivouac, le matériel a été apporté par notre guide qui nous a rejoint juste avant, nous avons dormis dans un tarp avec un sac de couchage 0 degré confort et des matelas en mousse. 

la randonnée itinérante de la grande traversée des Vosges en 3 jours : toutes les infos pratiques. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Panorama sur le massif des Vosges depuis Wissgrut

Mon itinéraire de 3 jours de randonnée de Thann au lac du Malsaucy

Le tracé de mon itinéraire de 3 jours dans le massif des Vosges. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Cet itinéraire suit le tracé du GR5 sur 3 jours avec un découpage d’environ 20 km par jour, ce qui correspond à une journée de 5 heures de marche sans compter les pauses. 

  • Jour 1 : De Thann au col des Perches
  • Jour 2 : Du gîte de Gazon Vert au sommet du Wissgurt
  • Jour 3 : Du Wissgurt au lac du Malsaucy

Jour 1 : Départ de Thann jusqu’au col des Perches

Distance : 19 km
Dénivelé : D+ 1000 m / D- 500 m 
Durée : 5 heures 
Difficulté : moyen 

Les premiers kilomètres sur le GR5 jusqu’au col du Hundsruck

La veille du départ, nous avons dormi à l’hôtel du Floridor. Cet hébergement est situé dans les hauteurs de Thann et de là, nous pouvons facilement rejoindre le GR5 situé juste au-dessus. Nous repérons rapidement le rectangle rouge, qui n’est autre que le balisage du GR5 que nous suivrons à la trace pendant ces prochains jours. Sur notre chemin, nous trouvons une grande croix en bois érigée par les scouts de la région

Quelle randonnée faire pour de l'itinérance dans le massif des Vosges ; le sentier du GR5 à partir de Thann. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Au départ du GR5 depuis Thann

Le sentier pour cette première matinée ne présente aucune difficulté, le dénivelé viendra sûrement après. Nous croisons un abri et quelques marcheurs en prenant la direction du sommet de Thanner-Hubel. Un peu avant notre arrivée au col de Hundsruck, une petite partie du sentier à flanc de falaise nous permet d’avoir une magnifique vue sur le Grand Ballon et ses alentours. Nous redescendons ensuite au col où se trouve un grand parking avec pas mal de départs de randonnée et un gîte d’étape.

Le col du Hundsruck dans le massif des Vosges. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
La vue depuis le col de Hundsruck en Alsace. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
La vue depuis le col de Hundsruck

Le sommet du Thanner-Hubel et son panorama sur les Alpes

Après avoir tracé pour éviter de nous retrouver dans un groupe de randonneurs, nous voici arrivées à notre première chaume, celle du sommet du Thanner-Hubel où se trouve la ferme-auberge du même nom. Pour accéder au panorama sur la Forêt-Noire et les Alpes, il faut continuer à grimper jusqu’au sommet du Thanner-Hubel et à sa table d’orientation. Ce jour là nous avons eu de la chance que le temps soit dégagé pour admirer les Alpes suisses et le Cervin. 

Les alpes depuis le massif des Vosges au sommet du Thanner-Hubel. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Les Alpes Suisse en fond
La table d'orientation depuis le Thanner-Hubel avec la vue sur la plaine d'Alsace et les sommets des Alpes Suisse. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
La table d’orientation du Thanner-Hubel

La pause pique-nique au rocher de Vogelstein

Ayant dans nos sacs nos pique-niques préparé par notre hôtel de la veille, nous décidons de faire la pause déjeuner un peu plus loin, au niveau du rocher de Vogelstein. Les sommets des massifs des Vosges, en été, sont occupés par les vaches qui viennent prendre le grand air pour produire ensuite le meilleur lait qui servira à la fabrication des fromages locaux comme le munster.

 Le tracé du GR5 nous fait passer par les plus beaux endroits du coin et nous en met plein la vue. Nous arrivons à peine une heure après Thanner-Hubel, au niveau de la roche de Vogelstein. Cet endroit est sûrement l’un des plus remarquables de cette première journée. On y trouve un panorama saisissant sur le massif des Vosges. Le temps de faire quelques photos et d’engloutir notre sandwich, nous voilà ensuite reparties pour notre destination finale, le col des Perches. 

Le rocher de vogelstein et son point de vue sur le massif des Vosges lors de la première journée de randonnée sur le GR5. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Le rocher de Vogelstein

Une tarte aux mirabelles bien méritée à la ferme-auberge de Belacker

Avant de poursuivre de manière sérieuse notre randonnée, nous décidons de nous arrêter à la ferme-auberge de Belacker. C’est là que nous dégustons une délicieuse tarte aux mirabelles, sans avoir idée de la montée qui nous attend ensuite. Sur la dernière portion du GR5 qui nous attend, nous ne croisons plus grand monde, il faut dire qu’en août la chaleur arrive à son maximum en milieux d’après-midi, donc les sorties se font plutôt le matin. Dans la forêt, nous enchaînons les sommets sans avoir de réel point de vue dégagé jusqu’au col des Perches

Le lac des Perches, un incontournable du massif des Vosges

Juste avant de descendre au niveau du col des Perches, nous croisons un chevreuil, le seul animal que nous aurons l’occasion de voir durant cette traversée du massif des Vosges. Avec le temps caniculaire que nous avons eu en ce mois d’août, les animaux ont préféré se cacher au frais. Au loin, nous entendons les cris des enfants qui se baignent dans le lac. Le col des Perches n’offre pas de point de vue, alors nous décidons de continuer un peu pour jouir d’une vue dégagée grâce à un éboulis. La journée touche à sa fin, nous prenons ensuite la direction de notre gîte d’étape à moins d’un kilomètre de là.

Le lac des perches depuis un éboulis sur le sentier du GR5 en continuant du col des perches. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Le lac des Perches

Une nuit au gîte d’étape du Gazon Vert

Le Gazon Vert est un gîte d’étape parfaitement situé, à deux pas du col des Perches. De la terrasse où l’on se désaltère avec une bière locale, on a une vue imprenable sur le Grand Ballon et la vallée de Thann. Le gîte est divisé en plusieurs chambres avec des capacités variant de 2 à 6 personnes et des salles de bain partagées. Le repas servit le soir est traditionnel, souvent avec de la saucisse et de la pomme de terre. Pour le dessert, vous aurez le choix entre la fameuse tarte aux myrtilles et d’autres desserts fait maison. 

Le coucher de soleil sur le Grand Ballon et la vallée de Thann depuis le gîte d'étape du Gazon Vert. crédit photo : Clara Ferrand - Blog Wildroad
La vallée de Thann et le Grand Ballon

Jour 2 : Du col des Perches à notre bivouac autour du Ballon d’Alsace

Distance : 15 km
Dénivelé : D+ 696 m / D- 530 m 
Durée : 4h 
Type : moyen 

Départ de Gazon Vert à la tête des Perches 

Ce matin, nous avons commencé la journée par un petit détour à la tête des Perches au lieu de retourner au col des Perches. Nous avons eu droit à une belle montée jusqu’à l’auberge de Rouge Gazon qui est également une station de ski l’hiver. De là, nous avons accédé à la tête des Perches qui offre un point de vue plongeant sur le lac des Perches. C’est indéniablement un super spot pour admirer le lever du soleil sur le massif des Vosges, et nous n’avons pas regretté notre détour. Nous avons ensuite rejoint facilement le GR5 pour passer par le col des Charbonniers

La station de ski hivernale de Rouge Gazon dans le massif des Vosges. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
La station de ski Rouge Gazon
Le lac des perches depuis la tête des perches sur le sentier de randonnée du GR5. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
La tête des perches et son panorama sur le massif des Vosges

Le refuge non gardé des Hautes-Bers, un spot à bivouac dans le massif des Vosges

Après avoir rejoint le GR5, nous sommes passées devant le refuge non gardé des Hautes-Bers. Ici, se trouve une source d’eau et un spot assez connu de bivouac. A 10h, il restait encore une dizaine de tentes éparpillées un peu partout sur cet espace propice au camping sauvage. On peut imaginer que les soirées doivent être bien animées au refuge des Hautes-Bers. En tout cas, vous pourrez tout à fait planter votre tente à cet endroit pour bivouaquer le premier soir si vous ne souhaitez pas aller dans un gîte comme nous. Il y a également une source d’eau à côté du refuge.

Un enchaînement de points de vue sur les lacs de Neuweiher et la vallée 

Juste après le refuge non-gardé, nous avons croisé de nombreux points de vue sur le massif des Vosges, dont un sur les lacs de Neuweiher qui se trouvait en contrebas. Vous pouvez choisir de faire des petits détours pour y accéder ou bien continuer de suivre le sentier du GR5 jusqu’au Rundkopf où se trouve une table de pique-nique avec la vue sur le Ballon d’Alsace. Cette partie de la randonnée est très agréable, car elle se déroule en sous-bois humide avec une très belle végétation.

le point de vue sur les lac de Neuheiwer en Alsace. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Un point de vue sur les lacs de Neuweiher

Du sommet du Rundkopf au Ballon d’Alsace

De notre spot pique-nique, nous voyons le Ballon d’Alsace et les silhouettes des randonneurs se découper à son sommet. Ce sommet mythique du sud du massif des Vosges a bercé mon enfance. Ayant habité plusieurs années à Belfort, c’est ici que nous allions avec ma famille le week-end pour manger une tarte aux myrtilles et se dégourdir les jambes. Culminant à 1247 m d’altitude, ce sommet est connu des parapentistes qui viennent s’élancer de là pour planer au-dessus des montagnes. 

Une randonnée autour du ballon d'Alsace en une journée. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Depuis le sommet du Ballon d’Alsace

À notre arrivée au Ballon d’Alsace, nous retrouvons les touristes en grand nombre. Alors que nous étions plutôt tranquilles sur nos sentiers de randonnée, nous voici maintenant à marcher le long de la route sur heureusement une toute petite partie de l’itinéraire. Très vite, nous rejoignons la station de ski de la Gentiane où se trouve La Cabane, un endroit calme avec des transats, parfait pour prendre une part de tarte et un thé glacé. 

Notre bivouac autour du Ballon d’Alsace

À la Cabane, nous retrouvons Olivier, notre guide de moyenne montagne qui va nous faire vivre une expérience de bivouac incroyable. Cela fait maintenant plusieurs années que je suis adepte du bivouac, afin d’être au plus proche de la nature pendant mes aventures. Je n’avais cependant, jamais encore dormi sous un tarp. Olivier, est partisan du bivouac léger, afin de limiter le nombre de kilos sur le dos. Le tarp est une toile de parachute qui sert d’abri. Il est bien plus sommaire qu’une tente, mais cela est largement suffisant lorsque la météo est douce. 

Bivouac au sommet du massif des Vosges autour du Ballon d'Alsace. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Bivouac autour du Ballon d’Alsace
Une fondue comtoise lors du bivouac

Nous avons préparé une fondue comtoise avec pour toile de fond les massifs de la Forêt-Noire et les Alpes suisses. Cette nuit-là, une pluie d’étoiles filantes était au rendez-vous, nous n’en n’avons pas loupé une miette. La nuit fut courte, car nous avions mis le réveil à 5h pour le lever du soleil sur le massif des Vosges. Après avoir bu notre tasse de thé et mangé quelques gâteaux, nous avons dû quitter Olivier, notre guide, pour continuer notre route en direction du lac du Malsaucy. 

Booker votre expérience bivouac à partir de 59 euros / personne avec Olivier .

Jour 3 : Du sommet du Wissgurt au lac du Malsaucy 

Distance : 19 km
Dénivelés : D+ 130 m / D- 840 m 
Durée : 4h
Niveau : moyen 

La forêt de hêtres jusqu’à Giromagny

Depuis notre bivouac, nous reprenons le sentier du GR5 qui nous indique la destination de Giromagny. Toute la matinée, nous avons traversé une forêt de hêtres avec parfois une vue dégagée, mais nous sentions bien que la fin de la traversée du massif des Vosges arrivait à grand pas. Pour cette dernière journée, nous avons presque que de la descente au programme. Les sous-bois sont magnifiques, et la lumière filtrée par les arbres rend le sentier encore plus agréable. Les kilomètres qui nous séparent de Giromagny défilent à grande vitesse. Très vite, nous arrivons à l’entrée de la ville, puis nous rejoignons le centre-ville où se trouve le marché. 

Le sentier de randonnée du Wissgurt à Giromany par le forêt du gros hêtre. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
La forêt d’hêtres en direction de Giromany

De Giromagny au lac du Malsaucy 

À cause d’un timing un peu serré, nous n’avons pas pu faire la dernière partie de cette randonnée, mais nous sommes quand même allées au lac du Malsaucy avant de reprendre le train pour Paris. Le lac du Malsaucy est un endroit que je connais bien, pour y avoir passé tous mes étés quand j’étais adolescente. J’adore ces étendues d’eau qui marquent le début du massif des Vosges. Pour finir cette aventure, vous pouvez prendre la ligne de bus local 90 qui relie Giromagny et le lac du Malsaucy à Belfort, la destination finale de cette grande randonnée itinérante. 

Le lac du malsaucy au pied du massif des Vosges. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Le lac du Malsaucy

J’espère que cet article vous aura donné envie de découvrir le massif des Vosges grâce à la randonnée. N’hésitez pas à laisser un commentaire lors de votre passage et si par la suite vous suivez cet itinéraire. 

À bientôt sur Wildroad !

Cet article est le fruit d’une collaboration avec le Massif des Vosges et l’agence AiRPur, je reste toutefois libre de mes choix éditoriaux pour mes articles de blog. 

5 Commentaires

    1. Hello Maud, je te remercie pour ce petit commentaire, ça fait plaisir de voir une trace de ton passage sur le blog 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.