Que faire dans les Alpes japonaises en hiver : Snow monkey parc, Shiga Kogen, Obuse

alpes japonaises road trip japon jigokudani obuse shiga kogenVisiter le Japon en hiver, c’est découvrir une toute autre ambiance que celle des cerisiers en fleur ou des Momji de l’automne. Lorsque la neige recouvre les temples et les montagnes, le japon prend des airs de conte de fées. C’est la période rêvée pour visiter les Alpes japonaises. Le parc de Jigokudani avec ses singes des neiges, Obuse le village du grand maître Hokusai et la station de ski Shiga Kogen sont situés tous au même endroit, dans la préfecture de Nagano. Je vous invite à lire cet article pour découvrir mon itinéraire de trois jours dans les Alpes japonaises. 

 

Sommaire : 

Comment se rendre à Nagano, aux portes des Alpes japonaises : 

Pour venir à Nagano, il existe une ligne de Shinkensen direct depuis Tokyo, il vous faudra 1h20 avec la ligne Hokuriku en direction de Kanazawa.

Le snow Monkey Pass pour circuler en liberté  

Le pass du Jigokudani Monkey Park, valable sur deux jours, vous permettra d’accéder à tous les villages intéressants des Alpes japonaises. Ce pass coûte 3 500 Yen et il comprend deux jours de transport gratuit, navette de train et bus pour accéder au Snow Monkey parc qui se trouve entre Yudanaka et Shiga Kogen. Les trains de la Dentetsu line  partent toutes les 30 minutes depuis la Gare de Nagano et desservent les villages, dont Obuse, qui se trouve sur le chemin de Yukanada. Avec ce pass vous pourrez également accéder au Snow monkey Park, la plus grosse attraction de cette région des Alpes japonaises.

Combien de temps rester dans la région de Nagano dans les Alpes japonaises 

Les Alpes japonaises sont réparties sur deux préfectures, celles de Nagano et de Takayama où se trouve le petit village de Shirakawa-go. Si vous souhaitez découvrir ces deux régions, je vous conseille de prévoir au minimum 5 jours sur place. Si vous souhaitez faire seulement le Snow Monkey Park, une journée depuis Nagano suffit, mais cela serait très réducteur pour la région des Alpes japonaises.

Pourquoi visiter les Alpes japonaises en hiver : 

Tout comme les Alpes françaises, les Alpes japonaises possèdent un climat froid en hiver, avec d’importantes chutes de neige, et une météo agréable en été qui permet d’être un peu plus au frais que dans les villes. L’hiver est la meilleure période pour visiter les Alpes japonaises si vous voulez profiter de tout le folklore ambiant, c’est aussi à ce moment de l’année que les singes sont le plus présent dans les onsen du parc Jigokudani. De plus, vous pourrez profiter de la station de ski de Shiga Kogen afin d’avoir un magnifique panorama sur les montagnes environnantes.

Jour 1 : Le guide pratique pour visiter le Snow monkey Park 

Accéder au Snow Monkey Park : 

Depuis Nagano, vous devez prendre le train local en direction de Yudanaka et vous arrêter à son terminus. De là, prenez le bus en direction de Shiga Kogen, il s’arrêtera au niveau de l’entrée du Snow Monkey Park. Puis, vous devrez marcher environ 45 minutes pour rejoindre les onsen un peu plus haut dans la montagne. En hiver, le chemin est glissant et c’est pour cela que l’information center propose d’acheter ou de louer des crampons à mettre sous ses chaussures. Munissez-vous de votre pass Jigokudani afin de le faire valider à l’entrée du onsen.

Accéder au snow monkey parc jigokudani

Mon avis sur le Snow Monkey Park de Jigokudani : 

Prévoyez d’y passer une grosse demi-journée, le temps de marche au total s’élève à 1h30 sans grosse difficulté. Nous avons passé plus de temps à regarder les singes qu’à marcher, donc au final nous avons passé un peu près 3 heures dans le parc de Jigokudani. L’endroit où se trouvent les singes est assez grand, même s’il y a beaucoup de touristes tout le monde se réparti assez bien à l’intérieur. Les singes sont en totale liberté, ce sont clairement eux qui font la loi.

De l’autre côté, en tant que visiteur nous sommes priés de respecter le chemin qui a été tracé pour nous et ne pas franchir les barrières en bois qui délimites le terrain des singes. Vous trouverez ces barrières autour du bain où le plus grand nombre de singes viennent se baigner. C’est aussi l’endroit le plus photogénique du lieu. Il y a quelques années aucune barrière n’était présente. Les gens pouvaient s’approcher à quelques centimètres des singes, mais il y a eu quelques débordements qui ont donné lieu à la construction de ces limites physiques.

Les règles à respecter dans le Snow Monkey Park : 

À l’entrée, les règles du parc sont affichées afin d’assurer la sécurité des singes et des visiteurs. Il s’agit d’animaux sauvages en totale liberté. Leur réaction peut être impulsive s’ils se sentent en danger. Il est formellement interdit de nourrir les singes ou de les toucher, les visiteurs doivent respecter l’espace privé des singes et ne pas les déranger.

Se restaurer au parc de Jigokudani : 

Une chose que nous n’avions pas prévue à l’avance était le repas, nous avons visité le Snow Monkey à la pause de midi, et nous avons commencé à avoir faim vers 13h. Dans notre recherche d’un restaurant, nous avons essayé le petit village Onsen sans succès. Nous avons donc dû attendre le retour au parking afin de nous restaurer dans le seul restaurant à la ronde. Contrairement à ce que nous pensions, les prix des ramens étaient plutôt raisonnables et le plat très bon. Nous avons pu nous restaurer pour une dizaine d’euros.

Informations pratiques
  • Adresse : Jigokudani Snow Monkey Park, 6845 Hiro, Yamamouchi-machi, shimotakai-gun
  • Horaires : 9h à 16h en hiver, 8h30 à 17h les autres saisons
  • Tarifs : Adulte 800 Yen, enfant 400 Yen

 

  • Site web pour voir les webcams du Parc et vérifier la présence des singes

jigokudani snow monkey parc singe Japon onsen

Shibu Onsen, un logement proche du parc de Jigokudani : 

Le ryokan Koishiya, 400 ans d’histoire et de traditions :

Lors de notre recherche de logement autour du parc Jigokudani, nous avons trouvé un petit ryokan dans le village de Shibu Onsen. Nous avions également exploré la possibilité de dormir à la station de Shiga Kogen, mais les prix des hôtels étaient bien plus élevés (entre 100 et 200 euros). Nous avons réservé une chambre pour trois personnes dans le ryokan Koishiya pour 70 euros. L’établissement possédait un restaurant avec la possibilité de dîner et petit-déjeuner sur place. Les prix étaient très respectables et le repas un vrai délice.

Shibu onsen shiga kogen alpes japonaises

Se relaxer dans les onsen du village Shibu Onsen :

Nous avons eu le temps de visiter le village de Shibu Onsen qui m’a beaucoup fait penser à Kurokawa, un autre village onsen que j’avais visité sur l’île de Kyushu. Ici, les gens se baladent en Yukata, ces kimonos que les hôtels mettent à disposition pour leurs invités. La ville est parsemée de 35 petits onsen qui l’on trouve à chaque coin de rue, on les repère par la fumée qui s’échappe des constructions en bois.

Le Ryokan Koishiya ne possédait pas son propre onsen, mais le personnel était à notre disposition pour nous emmener dans le onsen d’un autre établissement, situé dans le village de Yudanaka : Yoroduya Onsen. Dans cet établissement de luxe, tous les détails sont soignés, les bains sont sûrement les plus extraordinaires que j’ai vu au Japon. Ils sont d’ailleurs répertoriés au patrimoine historique. Le bain extérieur avec la neige m’a plongé dans une ambiance digne du Voyage de Chihiro. Après cette parenthèse de rêve, nous sommes retournés avec la navette de notre hôtel à Shibu Onsen.

Yudanaka Onsen alpes japonaises japon Yadanaka onsen alpes japonaises japon road trip

Jour 2  : Skier à Shiga Kogen, une station au cœur des Alpes japonaises 

Comment accéder à Shiga Kogen 

 Depuis la station de train de Yudanaka, des bus vont directement à la station de ski Shiga Kogen. Cependant les horaires ne sont pas réguliers, donc prévoyez un peu d’avance si vous voulez entrer dans le bus souvent surchargé en hiver. De nombreux touristes australiens viennent skier à Shiga Kogen, vous entendrez leur accent tout au long de votre séjour dans les Alpes japonaises. Je vous conseille de prendre le pass à la journée pour 800 Yen, car un seul trajet pour Shiga Kogen coûte 2100 yen. Prenez le pass directement auprès de chauffeur une fois que vous êtes arrivés à destination.

Shiga kogen nagano sapin blanc ski alpes japonaises

Louer du matériel de ski à Shiga Kogen 

 Si vous n’avez pas de matériel de ski, vous pouvez en louer directement au pied de la station de Shiga Kogen,. Vous pouvez même trouver des habits de ski pour la journée. Une paire de ski et des chaussures vous reviendront à 3500 yen à la journée.

Du ski pour tous les niveaux sur le domaine de Shiga Kogen

Le Japon est réputé pour avoir de la bonne neige, en effet les pistes sont toujours bien recouvertes d’une petite poudreuse, car il neige régulièrement. Vous trouverez dans la station de Shiga Kogen 18 domaines skiables pour satisfaire différents niveaux de ski. Je vous donne plus d’informations dans cet article dédié à la station de Shiga Kogen.

Jour 3 : Obuse, le village du grand maître Hokusaï

Où loger à Obuse : Obuse No kaze Youth Hostel

J’ai eu du mal à trouver un logement dans ce petit village en plein hiver, car même sur Booking.com aucun établissement n’était disponible. J’ai cherché sur Google map tous les hostel du village pour les contacter un par un afin de connaître leur tarif et leur disponibilité. Un seul a su répondre à toutes mes attentes : Obuse No kaze Youth Hostel. Pour 5 800 Yen, j’ai eu le droit à une chambre en dortoir, où il n’y avait personne à part moi, un dîner et un petit-déjeuner. Pour réserver, j’ai demandé à l’hôtel où j’avais passé la nuit précédente de les appeler.

Adresse : Obuse No kaze Youth Hostel, 〒381-0201 長野県上高井郡小布施町大字小布施東町475−2, Japon
Tel : +81 26-247-4489

Nagano prefecture Japon alpes japonaises Obuse

Que faire à Obuse, la capitale de la châtaigne et dernière demeure d’Hokusaï 

Obuse est un petit village au pied des montagnes japonaises. On y accède en 20 minutes par le train local depuis Nagano en direction de Yudanaka. Cet endroit est connu pour ses châtaignes et pour avoir été fréquenté par Hokusaï le grand maître des estampes japonaise dans les dernieres années de sa vie.

Déguster des châtaignes dans le village d’Obuse 

La réputation d’Obuse s’est construite sur sa production de châtaignes et plus particulièrement les châtaignes confites. On trouve de nombreux magasins de confiserie dans tout le village. Cependant les prix de ce produit d’exception restent un peu élevés. Vous pouvez également goûter à une brioche fourrée à la châtaigne, le Fukuguriyaki pour 320 yen. Certaines ruelles du centre du village sont même recouvertes de pavés de châtaignier. Je vous conseille de vous rendre à l’office du tourisme situé juste à côté de la gare pour récupérer une carte de la ville avec tous les lieux d’intérêts.

Quelques adresses pour gouter aux châtaignes d’Obuse :

  • Chikufudo Honten, ouvert de 8h à 19h
  • Kurian Fumido, ouvert de 8h30 à 17h30
  • Obusedo, ouvert de 9h à 17h
  • Sakurai Kanseido Honten, ouvert de 8h30 à 18h
  • Shioya Sakurai, ouvert de 8h30 à 18h

châtaigne Obuse japon alpes japonaises Châtaigne obuse confiserie nagano alpes japonaise JaponLe musée du peintre Hokusaï : 

Hokusaï est venu plusieurs fois à Obuse de 1760 à 1849 sur la demande d’un de ses mécènes, Takai Kozan, un autre peintre qui venait d’une riche famille de marchant, rencontré quelques années auparavant. C’est dans ce village qu’il a réalisé quelques-unes de ses œuvres les plus importantes notamment le phœnix du plafond du temple Ganshô-in. Ce musée, installé dans un bâtiment récent, est plus modeste de celui de Tokyo que j’avais déjà visité et dont je parle dans cet article. Dans les salles d’exposition, on retrouve les estampes du maître japonais, des peintures sur des éventails d’une rare finesse, et les temples flottants sur lesquels on peut voir la vague masculine et la vague féminine au plafond.

Informations pratiques

Tarif : Adultes 100 Yen, enfant et étudiant 700 Yen 

Horaires : 9h à 17h, 9h à 18h en juillet et août, 10h à 15h la semaine du nouvel an

Adresse : Hokusai Museum Obuse, 485 Obuse, obuse-machi, Kamitakai-gun, Nagano-ken 381-0201

Hokusai musée peintre Obuse japon

Takai Kozan Memorial Museum : 

À une rue du musée d’Hokusai, se trouve le Takai Kozan Memorial Museum où l’on peut également admirer d’autres œuvres du peintre. La maison de ce riche marchant est également ouverte aux visites afin que l’on puisse voir comment était construit les demeures au 12e siècle. Si vous avez un temps restreint pour la visite de la ville d’Obuse, je vous conseille de zapper cette visite.

Informations pratiques

Tarifs : 300 Yen adultes, 100 Yen enfant 

Horaires : 9h à 17h (18h en été) 

Adresse : 805 Obuse, Kamitakai District, Nagano Prefecture 381-0201

Le phoenix d’Hokusai au temple Ganshô-In 

Situé à l’écart de la ville, le temple de Ganshô-in possède une réplique du Phoenix d’Hokusai. Cette peinture réalisée sur plusieurs panneaux accrochés au plafond, est l’une des œuvres majeure de la fin de la vie d’Hokusai. Dès qu’on entre dans le temple, on est invité à s’asseoir sur un banc dans la salle où est reproduit le Phoenix pour écouter les explications de l’œuvre enregistrée sur un disque. Ensuite, on peut se promener dans le temple et admirer les tableaux vivant associés à des haïkus. Les photos à l’intérieur du temple sont interdites, mais on peut tout à fait prendre en photo le jardin par les fenêtres.

Informations pratiques

Tarifs : 300 yen adulte, 150 yen enfant 

Adresse : Karida, Obuse, Kamitakai District, Nagano Prefecture 381-0211, Japon

Horaire : 9h à 17h, 9h30 à 16h30 de Décembre à Mars

Japon obuse Hokusai alpes japonaises Japon obuse Gancho-in alpes japonaises

L’ancien temple Jokoji caché dans les bois

À dix minutes à pied du temple Ganshô-in se trouve le temple Jokoji auquel on accède en gravissant des marches qui ont vu passer le temps. Ce lieu est très paisible, ce fut l’un de mes coups de cœur. Le chemin qui mène au temple principal est bordé de grands cèdres centenaires à travers desquels passe les rayons du soleil. Le temple principal est très ancien, son toit en chaume le rend tout à fait charmant dans ce décor au pied des Alpes japonaises.

Pour accéder au temple de Jokoji et de Ganshô-in on peut s’y rendre à pied en 30 min, en taxis en 10 min pour 900 Yen et en bus avec un pass à la journée pour 300 Yen.

Obuse temple nagano alpes japonaises Japon obuse Jokoji temple alpes japonaisesMon article sur mon séjour hivernal dans les Alpes japonaises est fini, j’espère qu’il pourra vous aider à organiser à votre tour, votre voyage dans cette région enchanteresse. N’hésitez pas à partager et à épingler cet article pour le relire plus tard.

Je vous invite à découvrir mes autres articles sur mon voyage au Japon en hiver dans la région d’Hokkaido, Nara et sur l’île de Sado.

À bientôt sur Wildroad !

alpes japonaises obuse nagano shiga kogen Japon alpes japonaises japon Nagano Obuse Shiga Kogen

4 Commentaires

  1. Fascinant et les poses des singes me font sourire. Je comprends que tu ne cesses de les observer durant 3 bonnes heures. Belle ambiance, ça donne envie !
    Amanda (1duvetpour2)

    1. Ils sont tellement drôles et puis leur ressemblance avec nous est frappante. la manière qu’ils ont de prendre soit les uns des autres <3

    1. Merci à toi pour ton retour, j’espère que tu aura l’occasion de t’y rendre un jour avant qu’ils ne construisent d’autres barrières dans le parc de jigokudani.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *