Week-end vélo sur la Scandibérique dans le Loiret 

La scandibérique à vélo : une idée de micro-aventure autour de Paris. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Vous avez envie d’une micro-aventure à vélo autour de Paris ? Je vous propose un week-end spécial deux roues sur la Scandibérique, de Montargis à Gien. Le département du Loiret est un territoire propice à un séjour où nature et culture s’entremêleront. En septembre, j’ai parcouru environ 75 km, sur cette piste cyclable de 1700 km qui va de Trondheim en Norvège à Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne. Deux jours d’aventure accessibles à tous pour découvrir un département méconnu.


La Scandibérique, un itinéraire à vélo qui traverse 1700 km à travers l’Europe

La Scandibérique, c’est 1700 km de pistes cyclables aménagées de Trodheim en Norvège à Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne. Connue aussi sous le nom d’Eurovélo 3, la Scandibérique coupe la France en plein milieu et passe par le département du Loiret avant de continuer vers le département de l’Indre-et-Loire. Le site internet officiel de l’itinéraire, vous permettra de préparer votre séjour et de le moduler selon le nombre de jours disponibles que vous avez pour réaliser cette aventure.

La Scandibérique ou eurovélo 3 un itinéraire européen de 1700km. credit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Où louer un vélo pour faire la Scandibérique ?

Pour ma part, j’ai loué mon vélo directement Montargis, la ville où j’ai décidé de débuter mon itinéraire. Vélo Mielo est une jeune entreprise locale qui permet de louer des deux-roues pour toutes sorties : VTT, VTC, VAE… Aujourd’hui, les vélos électriques sont de plus en plus répandus, ils permettent de ne pas être trop fatigué à la fin de la journée et de profiter ainsi pleinement des choses à découvrir sur l’itinéraire. Si vous passez par un prestataire local, il a l’habitude de s’occuper de la logistique des touristes qui s’engagent sur la Scandibérique pour plusieurs jours. Votre loueur de vélo, pourra alors s’occuper de vous réserver votre transport de bagages et venir chercher votre vélo à votre point d’arrivée pour le ramener au point de départ.

Pour un vélo électrique, comptez 36 euros la journée ou bien 52 euros le week-end. Il existe également des tarifs préférentiels pour la semaine. 

Où louer un vélo pour faire un itinéraire à vélo dans le Loiret. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Transport de bagages ou sacoches à vélo pour votre micro-aventure ?

Lorsque vous partez pour un week-end à vélo, vous pouvez décider de transporter vos affaires dans des sacoches qui seront accrochées à votre vélo, ou bien de faire appel à un transporteur de bagages. Ce dernier s’occupera de récupérer vos valises pour les amener chaque jour à votre hébergement suivant. Ainsi, vous n’aurez pas à vous soucier de porter vos affaires. 

Optez pour le transport de bagage à Montargis dans le Loiret. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Avoir des sacoches sur son vélo alourdit la monture. Cela n’est pas forcément très agréable lorsqu’on n’est pas habitué à gérer ce surplus de poids. Cependant, l’ajout d’une petite sacoche sur son vélo pour mettre quelques affaires de la journée peut-être très utile. Pour ma part, j’aime bien avoir une sacoche à guidon pour mon appareil photo afin de l’avoir à portée de main. 

Vélo électrique ou vélo musculaire pour faire un séjour à vélo sur la scandibérique. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Trouver des hébergements labellisés accueil vélo sur la Scandibérique

Les hébergements ne sont pas tous équipés pour recevoir des cyclistes. Pour s’assurer de trouver le bon hôtel ou la bonne chambre d’hôte sur l’itinéraire de la Scandibérique, vous pouvez chercher sur le site officiel qui référence tous les endroits labellisés accueil vélo. Ces lieux ont obligatoirement un endroit pour stocker en toute sécurité votre vélo pendant la nuit. Cela vous permettra également de recharger les batteries de votre vélo électrique si vous avez choisi cette option.

trouver des hébergements labellisé accueil vélo sur la scandibérique. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Où dormir à Montargis ?

L’Ibis Hôtel se situe à 20 minutes à pied de la gare de Montargis, il est en plein centre-ville. De bonne facture, l’hôtel Ibis, permet de découvrir la ville. Le restaurant Oh Terroir, situé à quelques mètres de l’hôtel est une bonne table pour dîner en ville. 

Où dormir à Briare ?

Le logis Hôtel du Cerf est un hébergement avec un garage à vélos spécifique. Le couple de gérant réserve un accueil chaleureux à tous ces hôtes. Les chambres sont confortables et vous permettront de récupérer d’une bonne journée à vélo. 

Comment préparer son itinéraire à vélo pour un week-end dans le Loiret ?

La Scandibérique n’est qu’une option parmi tant d’autres d’itinéraires à vélo dans le Loiret. Pour trouver d’autres idées d’itinéraires à vélo dans le département, vous pouvez télécharger l’application Loiret Balades, sur laquelle plusieurs itinéraires sont référencés avec le niveau de difficulté et le nombre de kilomètres à parcourir. Vous pouvez également vous rendre dans un des offices du tourisme des grandes villes du Loiret, pour demander la carte des pistes cyclables aménagées. La Scandibérique fait partie des grands itinéraires cyclables européens, elle est facile à suivre grâce à des panneaux d’indication installés à chaque nouveau croisement. Il est pratiquement impossible de vous perdre sur l’Eurovélo 3. Tout comme pour les itinéraires de l’Alsace à vélo les directions ainsi que le nombre de kilomètres à parcourir restant sont indiqués sur les panneaux.

À quelle période partir en week-end à vélo autour de Paris ?

La région du Centre-Val-de-Loire est une région de France à découvrir à partir du printemps et jusqu’à début septembre. Afin de ne pas avoir trop de jours de pluie, il est préférable de prévoir son séjour à partir de juin. Les mois d’été ne sont pas aussi fréquentés que sur la côte, c’est donc une bonne période pour partir en week-end dans le Loiret. Si vous souhaitez profiter au maximum des activités à faire sur la Loire, privilégiez les mois qui ne sont pas trop secs et adaptez votre programme selon la météo. 

Mon itinéraire de 2 jours à vélo dans le Loiret sur la Scandibérique

Le tracé d ela scandibérique de Montargis à Gien. crédit : Clara Ferrand - blog Wildroad

Se mettre en selle à Montargis, la petite Venise du Gâtinais

Montargis et ses canaux, une ville sous côté du Loiret

Pour débuter cette micro-aventure à vélo dans le Loiret, j’ai décidé de partir de Montargis. Cette ville connue grâce au personnage de fiction Quentin de Montargis et en réalité bien sous côté par rapport à son charme. Le château de Montargis est un édifice du 19ème qui a pris la place d’un château royal où les rois se rendaient autrefois. Aujourd’hui le château de Montargis accueille une école hôtelière et un lycée privé, il n’est pas ouvert à la visite. 

On surnomme Montargis « La petite Venise du Gâtinais » en raison de ses canaux qui traversent le centre-ville, notamment le quartier de pêcherieLes canaux sont entourés de petites maisons aux couleurs pastel, ce qui procure beaucoup de charme à cette partie de la ville. De plus, au printemps, les canaux fleuris donnent encore plus de couleurs à ce paysage. 

Visiter le quartier de la pêcherie dans la ville de Montargis. crédit photo : Clara Ferrand - blog WIldroad

Il faut savoir que Montargis est une ville avec une petite renommée en Chine, car un de ses empereurs serait venu en échange scolaire à Montargis. Une statue atteste de ce lien privilégier avec la Chine à l’entrée de la rue principale de Montargis. 

L'histoire de Montargis : visiter cette ville de Gâtinais. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Déguster les incontournables praslines de la factory Mazet

Depuis 1636, la factory Mazet est un endroit incontournable de Montargis, car on y fabrique les célèbres praslines inventées par l’un des cuisiniers du duc de Praslin. De l’extérieur, la façade en bois se fait remarquée, quant à l’intérieur, l’ambiance est restée telle quelle. On pourrait se croire dans une vieille boutique de confiseries du 17e. Ici, on peut acheter toutes sortes de praslines, de la plus classique au goût le plus original. 

Une pâtisserie est attenante à la boutique, chaque matin sont préparées de délicieuses pâtisseries à base de prasline. Je vous conseille fortement de goûter les choux à la prasline qui sont une petite pépite gustative. Pour prolonger le plaisir à la maison, vous pouvez aussi repartir avec un pot de pâte de prasline, un vrai délice. 

La maison de la Prasline à Montargis : visiter la factory Mazet. crédit photo : Clara Ferrand - blog WIldroad

À vélo sur la Scandibérique à la découverte des maisons éclusières

Après avoir visité Montargis et fait le plein de praslines, il est temps de partir à vélo sur la Scandibérique. Pour cette première journée, nous allons longer le canal de Briare. À Montbuy, se trouve la Maison prodigieuse, une maison éclusière transformée en salon de thé et en librairie, qui ouvre uniquement à partir du printemps et jusqu’à septembre. Les gérants, Laurent et Hélène, possèdent une péniche où se déroule des spectacles de théâtre à l’année, l’été ils tiennent la maison prodigieuse qui est un projet de leur propre initiative. 

Cet endroit est incroyable, j’ai eu un réel coup de cœur pour l’univers de la maison prodigieuse ainsi que pour la décoration. Tout est fait pour que notre esprit s’éveille une fois à l’intérieur. 

La librairie de la maison prodigieuse, une maison éclusière éphémère dans le Loiret. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Sept écluses pour connecter la Loire à la Seine par le canal à Bief 

À Rosny-les-sept-écluses, sur le chemin de la Scandibérique, se trouve un monument historique important. Les sept écluses sont un enchaînement d’écluses réalisé au 17e siècle pour permettre aux bateaux de franchir un gros dénivelé. En effet, la présence d’une colline, obligea les ingénieurs à inventer un système pour permettre aux bateaux d’arriver au bout des 24 m qui séparaient les deux parties du canal. Depuis le 19e, ces écluses ne sont plus en fonction, mais elles restent un élément architectural important de l’histoire de France. 

Visiter Briare et son pont canal

Il existe plusieurs pont-canal en France, et l’un des plus beaux se trouve à Briare. Pour ce week-end à vélo, j’ai décidé de faire étape dans cette petite ville du Loiret. C’est une étape importante de la Scandibérique, car le tracé passe sur le pont-canal. Cet ouvrage en métal était une prouesse architecturale pour le 19e. Les ingénieurs cherchaient à faciliter le cheminement des bateaux qui ravitaillaient les villes, le pont-canal de Briare qui révolutionnât cette région du Centre-Val-de-Loire permis aux bateaux de passer facilement de la Loire au Canal de Briare. À l’époque, c’est de cette manière que les villes pouvaient réceptionner des denrées et d’autres produits venant de différentes régions de France et du monde entier. 

Le port de la ville de Briare. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Balade et pique-nique à bord d’un chaland sur la Loire

La Loire est un fleuve important dans l’histoire de la France. Depuis des siècles, l’eau est définie comme un axe de transport. Naviguer en bateau était le meilleur moyen à l’époque où les voitures n’existaient pas, de relier des villes de France qui se trouvaient non loin de la Loire. Par le courant de l’eau due au déniveler, les bateaux avançaient tout seuls, ils n’avaient pas besoin d’énergie extérieure hormis la force du vent pour aller plus vite. 

Bertrand est un passionné de la Loire, il connaît toute l’histoire de ce fleuve mythique et nous fait réviser nos cours de CM2. Il nous fait prendre conscience qu’au fur et à mesure des révolutions industrielles, nous avons oublié que l’eau des fleuves nous permettait de vivre. En ne prenant pas soin de la Loire et des autres grands cours d’eau qui parcourent la France, nous risquons de nous retrouver sans eau potable, une ressource naturelle essentielle. 

À bord du chaland de Bertrand, un bateau à fond plat typique de la Loire, nous découvrons les paysages depuis le fil de l’eau. Bertrand propose des balades plus ou moins longues, avec la possibilité de pique-niquer avec des produits locaux sur le bateau. C’est une sortie très sympa à faire en famille ou entre amis

Saint-Brisson-sur-Loire, le premier château de la Loire

À Briare, la Scandibérique rejoint un autre itinéraire à vélo très connu de France. Il s’agit de la Loire à vélo. Sur cette portion, jusqu’à Gien, il y a donc un peu plus de monde que sur les kilomètres précédant. À Saint-Brisson-Sur-Loire, je m’arrête pour visiter le château du même nom qui est tenu par une famille que je connais bien. 

Le chateau de Saint-Brisson sur Loire. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Visiter le chateau de Saint-Brisson-sur-Loire sur la scandibérique. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

En effet, si vous vous souvenez il y a un an, j’avais campé dans le jardin d’un château en ruine dans l’Aube. C’est également cette famille qui a racheté le château de Saint-Brisson pour le restaurer et en faire un lieu ouvert au public. L’intérieur est en bien meilleur état que celui que j’avais visité dans l’Aube, des jeux sont également installés dans la cour du château pour les visiteurs. Cet édifice est le premier château de la Loire au niveau géographique. Il ouvre ensuite la voie vers les châteaux plus connus tels que celui de Chambord, Chenonceau ou encore Villandry

Rénovation du chateau de Saint-Brisson, le premier chateau de la Loire. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad
Saint-Brisson sur Loire et son chateau. crédit photo : Clara Ferrand - blog WIldroad

Visiter Gien et sa faïence lors d’un séjour dans le Loiret

Gien est mondialement connue pour sa faïencerie. Depuis deux décennies, l’usine produit des pièces peintes main dans les ateliers. La faïence de Gien est réalisée grâce à trois matériaux : le kaolin du Morbihan, l’argile de Toulon et le sable de Fontainebleau. C’est l’anglais Thomas Edme Hulm, qui décidât d’installer son usine ici dans le Loiret, car la région possédait de grande étendue de forêts dont le bois servait à faire fonctionner les fours à faïence. 

Aujourd’hui, à cause de la crise sanitaire, il n’est plus possible de visiter les ateliers de confection comme autrefois. Maintenant, un musée résume toutes les étapes de fabrication ainsi que l’histoire de la faïencerie de Gien. Chaque année, des collaborations avec des artistes talentueux continuent à faire connaître Gien et sa faïence pour la qualité de ses produits avec un rayonnement de la marque au niveau international. 

Il est possible d’acheter des produits dans le magasin d’usine de Gien, ouvert tous les jours sauf le dimanche. Vous y trouverez des produits de collections passées ou des classiques à des prix réduits. 

C’est à Gien que se termine mon aventure de deux jours à vélo sur la Scandibérique. J’espère que ce récit vous aura plu et vous aura donné envie de partir à votre tour sur l’Eurovélo 3 pour découvrir le Loiret. 

Un week-end à vélo sur la Scandibérique. crédit photo : Clara Ferrand - blog WIldroad

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à l’épingler sur Pinterest avec les images ci-dessous. 

À bientôt sur Wildroad ! 

Cet accueil a été réalisé dans le cadre d’un reportage pour Loire Valley Tourisme et pour Loiret Tourisme. Je reste toutefois indépendante de la ligne éditoriale de ce blog et du contenu publié. 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *