Les îles Lofoten et Senja en 15 Jours

Jour 1, Départ vers Bodø :

Nous avons pris notre avion avec Norwegian airline à l’aéroport de Paris Charles de Gaule pour arriver vers 17h à Bodø.

Une fois sur place c’était un peu la course car nous étions samedi soir et le dimanche beaucoup de magasins sont fermés, il était important de trouver du gaz pour le réchaud. Nous nous sommes donc rendu dans le centre ville de Bodo où nous avons trouvé un magasin de sport qui vendait du gaz, puis nous avons été faire les grosses courses afin de cuisiner nous même nos repas.

Nous avons dormit dans un camping à la sortie de la ville, notre ferry ne partant que le lendemain après midi pour l’île de Varøy.

Le Magasin où nous avons acheté notre réchaud : Koch Shopping Center, Storgata 5, 8006 Bodø

Bodo Lofoten

Jour 2, arrivée sur Varøy :

Nous avons profité d’avoir un peu de temps avant de prendre le ferry pour visiter les environs de Bodø, nous avons fait quelques ballades et nous sommes allé en voiture vers des lacs. Puis vers 16h nous avons pris le ferry en direction de Varøy.

Nous sommes arrivé vers 22H30 à Varøy après 6h de ferry. Dès que nous avons débarqué nous avons voulu gravir la montagne ørnhus pour voir une vue sur l’île. Puis nous avons trouvé une petite plage, Nordlanshagen (67°41’02.66″N 12°39’14.96″E), pour faire un bivouac, il y avait même des toilettes et un robinet pour faire notre vaisselle .

Varoy LofotenVaroy LofotenVaroy Lofoten

Jour 3, Randonnée jusqu’au village de Måstad  :

Måstad est un petit village de pêcheur est abandonné depuis les années 70. Lorsque l’on arrive sur place on comprend vite pourquoi : le village est isolé de tout ! Pour y aller il faut soit un bateau soit de bonnes jambes, avec l’hivers cela doit être encore plus difficile d’y accéder… Les gens ont abandonné ce village car il les conditions de vie étaient trop difficiles, et ils ont déménagé vers la ville principale. Cependant les maisons paraissent encore bien entretenues. Nous avons pris la journée pour faire cette randonnée, en pique-niquant au village. Puis nous sommes retourné sur la plage où nous avions campé la veille, pour y dormir de nouveau.

Information pour la randonnée de Måstad

Varoy Lofoten

Varoy LofotenVaroy Lofoten

Jour 4, Hamnøy et randonnée sur le Ryten :

Nous avons replié le campement tranquillement avant d’aller prendre notre ferry pour Moskenes, le sud des Lofoten. À peine débarqué du ferry nous sommes allé en direction de Å afin de nous imprégner des premiers paysages de cartes postales des Lofoten.  Puis nous nous sommes arrêté au pont qui passe au dessus de Hamnøy, afin de faire la photo que tout Instagram a déjà fait de cet endroit.

Hamnoy Lofoten
Hamnoy

Ce jour là le temps n’était pas clément, il nous a fallut attendre quelques heures dans la voiture que la pluie cesse pour débuter notre randonnée vers le mont Ryten, connu pour sa vue imprenable sur la plage de Kvalvika. Nous avons eu de la chance que les nuages se dissipent une fois arrivé en haut. Après cette randonnée nous sommes allé nous installer dans un camping dans le village de Ramberg car la météo allait de nouveau ce gâter le soir même, à ce moment là on ignorait qu’il allait devenir notre camp de replis pour tout le séjour.

Camping de Ramberg : Ramberg Gjestegård AS, Flakstadveien 361, 8380 Ramberg, Norvège (environ 17 euros pour une tente avec 2 personnes)

Informations pour la randonnée du mont Ryten

Ryten Lofoten
Le Ryten, vue sur Kvalvika

Jour 5, Nusfjord et randonnée sur Nubben:

Ce jour là il pleuvait beaucoup, j’ai donc sortie de ma poche le Routard que j’avais acheté avant de partir « au cas où », pour y trouver un petit fjord sympa à visiter. C’est comme cela que nous nous sommes rendu à Nusfjord. nous nous sommes baladé autour du village, en marchant jusqu’à un petit phare depuis lequel nous avions une vue sur les alentours.

Nusjford Lofoten
Nusfjord

C’est dans ce petit village de pêcheur que nous avons goûté pour la premiere fois au Cianamon roll norvégien. Ces petites brioches à la cannelle savent adoucir les moeurs lorsque le temps n’est pas au beau fixe. Hansines Bakeri ouvert tout les jours de 10H à 15H30 à Nusfjord.

Nusjford Lofoten bakery

Après la visite de Nusfjord nous avons décidé de ne pas nous laisser abattre par la pluie et de monter Nubben, la montagne au dessus de notre camping, qui figure d’ailleurs dans le livre Randonnée des Lofoten. La montée était éprouvante car c’était comme si ont avait tracé une ligne droite sur la montagne. Une fois arrivée en haut on pouvait deviner que la vue était splendide, cependant les nuages bas ne nous ont pas permis d’avoir une vue claire.

Information pour la randonnée de Nubben

Ce soir là nous sommes retourné au même camping, celui de Ramberg car la météo annonçait encore de la pluie pour toute la nuit et le lendemain.

Nubben Lofoten norvège
Vue depuis Nubben

Jour 6, Journée off à Leknes :

Les prévisions de la veille se sont révélées bien pire que prévue, nous avons eu de la pluie sans discontinuer. Nous avons donc décidé d’aller visiter Leknes, une des villes principales des Lofoten. Là bas vous trouverez plusieurs magasins de sport dans lesquels faire des achats si jamais il vous manque quelque chose à votre équipement. Mais attention les prix norvégiens reste plus élevés qu’en France, sauf quand il s’agit de leur marque.

Jour 7, Randonnées sur Reinebringen et Tindstinden :

Enfin nous avons eu un jour de beau temps, nous avons donc entrepris de faire la randonnée de Reinebringen. Randonnée phare des Lofoten, qui est officiellement interdite mais qu’il est possible de faire en restant vigilant. Je ne conseillerais pas à quelqu’un qui ne fait pas de rando d’y aller car il y a quand même quelques risques de chute. Le sentier est très escarpé et glissant. De plus la montée est éprouvante car il y a 450m de dénivelé sur 1,5km. Mais la vue au sommet est sans doute la plus iconique des Lofoten. Beaucoup de gens monte et se dirige vers la droite pour avoir un point de vue rapide sur le fjord de Reine. Mais je vous recommande de continuer votre chemin et d’aller vers la gauche pour longer la crête, vous serez aussi plus à l’écart des touristes qui affluent en masse une fois au sommet.

Information pour la randonnée de Reinebringen

Reinerigen Norvège

Reinerigen Norvège
Vue depuis Reinebringen

Après cette randonnée nous avons entrepris d’en faire une autre, mais avant cela nous avons fait une petite pause à la boulangerie de Å pour déguster notre cianammon roll du jour.

Boulangerie de Å : Bakeriet på Å, 880, E10, 8392 Sørvågen, Norvège, 9h-15h tout les jours.

Nous avons décidé de gravir le mont Tindstinden dont le sommet s’élève à 490m. La vue est plutôt sympa d’en haut, car on voit les fjords de Å et Sørvågen, de plus la randonnée se fait assez rapidement  (en 3h aller/retour). Le soir nous sommes retournés au camping de Ramberg.

Information pour la randonnée de Tindstinden

Lofoten randonnée

Lofoten randonnée Tindstinden
Vue depuis Tindstinden

Jour 8, Direction le centre des Lofoten :

La météo faisant une fois de plus des siennes nous avons décidé de lever le camp pour aller un peu plus au nord, direction Hennigsvaer. Il nous a fallut un peu près 2h pour rejoindre un camping qui a fait l’affaire pour la nuit.

Camping Hennigsvaer :  Lofoten Bobilcamping, Lyngvær, 8313 Kleppstad, Norvège (environ 15 euros pour une tente et deux personnes)

Jour 9, Hennigsvaer :

Nous nous sommes levé tôt pour profiter du soleil que avait décidé de pointer le bout de sont nez. Nous sommes allé voir le fameux terrain de foot construit sur un fjord au bout d’Hennigsvaer. Puis nous avons fait une randonnée vers le mont Festvagtinden qui donne une vue imprenable sur le fjord d’Hennigsvaer.

Informations pour la randonnée de  Festvagtinden

Hennigsvaer Lofoten
Hennigsvaer
Hennigsvaer Lofoten
Vue sur Hennigsvaer depuis Festvagtinden

Ensuite nous avons pris la route dans le but d’atteindre Senja dans la soirée. Nous avons donc traversé toute la partie nord de Lofoten d’une traite. Nos yeux ont été émerveillé par les paysages que nous avons vu sur la route. J’ai particulièrement aimé l’île d’Austagoya, avec ses hauteurs enneigées.

Lofoten roadtrip

Nous sommes arrivés vers 19h sur Senja, et nous nous sommes directement arrêté pour avoir la vue sur les pics du diable, ces belles montagnes que l’on voit au loin. Puis nous sommes allés vers une plage que l’on m’avait indiqué pour installer notre campement. Ersfjord Beach est l’endroit idéal pour un bivouac, car une fois de plus les norvégiens ont été intelligent en installant un robinet d’eau courante et des toilettes.

Les pics du diable Senja
Les pics du diable
Ersfjord beach Lofoten
Ersfjord Beach

Jour 10, L’île de Senja :

À notre réveil les nuages avaient repris le dessus et nous avons fait le tour de l’île en passant par Hamn et Gryllefjord. L’ambiance n’a clairement rien à voir avec celle des Lofoten même si les paysages se ressemblent. Senja est beaucoup moins touristique, sur la route nous croisons peu de caravanes, alors que les Lofoten ne sont que des enfilade de ces gros engins. J’ai eu le sentiment d’être au bout du monde, beaucoup de shop ont fermé car les habitants ont déserté : conditions trop rudes ? trop peu de touristes ?

Hamn Senja
Hamn, Senja

En début de soirée le ciel se dégage, et j’entrevois l’espoir de pouvoir faire la randonnée pour laquelle je voulais absolument venir sur Senja : Segla. La meilleure vue sur cette montagne s’obtient en grimpant sur la montagne à sa droite et non sur Segla elle même.

Segla Senja

Segla Senja
Segla

Après cette randonnée ont retourne au campement, où on avait laissé nos tentes plantées. Mais là on s’aperçoit que ma tente n’y est plus ce qui est surement due aux vents est très forts qui s’abattent à ce moment même sur nous. Sur la plage, nos voisins de campement viennent me voir en me disant qu’ils ont récupéré ma tente qui s’était envolée. Et la tente de mes amis s’est cassée devant nos yeux, l’arceau a cédé sous la violence du vent. Nous nous retrouvons donc sans abris pour la nuit, obligé de dormir dans la voiture. Nous prenons la route de Tromsø, la grande ville la plus proche (3h de voiture depuis Ersfjord Beach)

Jour 11, Réparation des tentes à Tromsø :

Le matin on arrive à Tromsø dans le but de trouver un moyen de réparer nos tentes. Ça sera un scotch d’electricien pour moi et une attelle pour l’arceau de la tente de mes amis. Puis on décidé de reprendre la route vers les Lofoten car le temps devrait s’améliorer. Nous avons environ 8h de route pour rejoindre le sud des Lofoten, nous décidons donc de couper le trajet en deux et de dormir dans le nord des Lofoten ce soir. De plus la Norvège est en vigilance orange pour le vent, il nous est donc impossible de planter notre tente, nous avons trouvé un petit airbnb très sympa sur le trajet.

Jour 12, Retour au sud des Lofoten :

Nous redescendons toutes les Lofoten, en nous arrêtant à Hennigsvaer le temps de profiter d’un petit cinamon roll et d’un carrot cake pour mes amis. (adresse). Puis nous arrivons le soir au camping de Ramberg, notre QG, pour y passer la nuit, car la pluie sera une fois de plus au rendez-vous jusqu’au lendemain matin.

Jour 13, Bivouac à Bunes beach:

Ce jour là nous avons pris le bateau pour rejoindre Vindstad et marcher jusqu’à Bunes beach, où nous bivouaquerons cette nuit.Comptez environ 12euros aller/retour en bateau, attention les places sont limitées, donc présentez vous sur le port en avance pour être sûr de pouvoir monter à bord.

Reine Lofoten

Il faut compter de 30 à 45 min pour rejoindre la plage, une marche qui est assez facile même avec les sacs à dos. Une fois sur place nous nous imprégnons du calme de ce lieu. Nous sommes des privilégiés, peu de gens peuvent se permettre de bivouaquer ici, car on est loin de tout.

Information pour la randonnée de Bunes beach

Une fois que nous avons établis notre campement nous avons décidé de prendre de la hauteur pour admirer cette plage sauvage, on a marché sur les rochers à gauche de la plage lorsqu’on est face à la mer.

Bunes beach Lofoten

Bunes beach Lofoten
Bivouac Bunes Beach

Jour 14, Bivouac à Mukenbu Hut :

Le lendemain matin on s’est réveillé tôt pour prendre le bateau qui nous ramène à Reine. vers 11h on arrive à la voiture, on décide de faire une petite pause, avec un ciannamon roll (vous commencez à comprendre mon addiction 🙂 ) avant de repartir pour un autre bivouac à Munkebu Hut.

Informations pour la randonné jusqu’à Munkenbu hut à Munken 

Ce lieu est assez connu par les touristes et les guides, le chemin est fréquenté, mais on croise plus de gens qui descendent dans l’après-midi. On arrive en début de soirée et c’est là que commence la chasse pour trouver une place pas trop humide et plate pour nos tentes. On trouvera deux grosses pierres sur lesquelles poser nos tentes. L’endroit est paisible, la vue sur les lacs est impressionnante même si les sommets sont toujours couverts par ces nuages bas qui ne veulent pas nous lâcher.

Munkenbu Hut Lofoten
Munkenbu Hut

Jour 15, L’ascension de Munken et retour notre sur Bodø :

Ce matin on entreprend de faire l’ascension du mont Munken, depuis les huttes il faut compter environ 1h. Une fois arrivé en haut on aperçoit un peu les reliefs. puis nous redescendant vers le parking d’une traite, ce qui nous prendra environ 3h, sur le chemin nous croisons beaucoup de monde, dont des familles qui viennent aussi faire l’expérience du bivouac à Munkenbu Hut.

Munkenbu Hut Lofoten
Munken, vue sur les Munkenbu Hut

Après avoir rejoins la voiture nous retournons au camping pour prendre une douche rapide avant de reprendre le ferry pour le continent. Le ferry part à 20H45 de Bodø et arrive à 23h45.

Une fois débarqué nous décidons de trouver un endroit pour planter la tente afin de dormir avant de reprendre l’avion et rentrer à Paris. C’est comme cela que nous trouvons une petite plage à la sortie de la ville (67°20’04.96″N 14°29’28.67″E)

Lofoten sunset
Soleil de minuit depuis le ferry retour

Jour 16, retour sur Paris :

15h30 il est temps de dire au revoir à notre voiture de location et de retourner dans la capitale, Paris nous revoilà.

 

Si vous prévoyez un séjour aux Lofotens je vous conseil de lire mon article sur comment préparer son voyage. 

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *