Visiter Cracovie à Noël : les incontournables en 3 jours 

Visiter Cracovie en 3 jours pour la période de Noël. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Cracovie n’est pas la capitale de la Pologne, et pourtant à l’instar de Varsovie beaucoup de touristes la préfère. Cette destination est idéale pour un voyage à la période de Noël. C’est à cette occasion que j’ai pu découvrir Cracovie, au passé tumultueux. Ces voyages mère-fille font maintenant partie de notre tradition « mère-fille ». Cela consiste à partir une semaine dans un pays, à la période de noël, pour en découvrir la culture et les paysages. L’année dernière, nous avions choisi la République Tchèque avec Prague, nous avions trouvé que les pays d’Europe de l’Est avaient un charme particulier à Noël. C’est pour cette raison que nous avons choisi cette année la Pologne. Ces 3 jours à Cracovie nous ont permis de découvrir les traditions polonaises, mais aussi de réviser nos cours d’histoire, la Pologne ayant été très marquée par la Seconde Guerre mondiale. 


Sommaire :
Ce qu’il faut savoir pour voyager en Pologne
Que voir dans la vieille ville de Cracovie et le Rynek 
Visiter le château de Wawel et ses environs
Kazimierz : Le quartier juif et son street-art
L’histoire des Juifs polonais à l’époque du Ghetto
Les choses à faire à Cracovie pour Noël
Les bonnes adresses de restaurants et de cafés

Ce qu’il faut savoir pour voyager en Pologne

  • La monnaie : le Zloty, 1 zlt = 0,22 euros
  • La langue : le polonais
  • Le fuseau horaire : le même qu’en France
  • Prix d’un repas : environ 7 euros
  • Prise de courant : les mêmes qu’en France

Les Polonais sont très accueillants, depuis quelques années, le pays s’ouvre au tourisme et de plus en plus de gens parlent anglais. À Cracovie, nous avons croisé pas mal de français venus pour des vacances. Cette destination de l’Europe de l’Est est en passe de détrôner Prague, qui a pris des allures de parc d’attraction. Ici, on vient chercher l’authentisme et se plonger dans la culture locale. 

Visiter Cracovie à Noël 

Au moment de ma préparation de la visite de Cracovie, j’avais lu que les polonais sont très croyants et ne travaillent pas le 24 et le 25 décembre. Il s’est avéré que contrairement à Prague, nous avons eu beaucoup de difficultés à trouver des lieux ou commerces ouverts le 24 décembre, quasiment tout était fermé le 25. Nous n’avons trouvé aucun restaurant ouvert pour le soir de réveillon, nous avons juste pu acheter quelques pierogis dans une épicerie de quartier pour organiser notre réveillon à notre appartement. Les polonais sont beaucoup plus pratiquants que les tchèques, par conséquent nous avons dû revoir notre programme de visites pour l’adapter au rythme de la vie à Cracovie à cette période. 

Si vous souhaitez passer Noël en Pologne, prévoyez de passer le réveillon à votre hébergement. Une autre solution serait de venir quelques jours avant Noël, le 21, 22, 23 décembre les horaires peuvent être aménagés, mais la plupart des musées restent ouverts.  

Le marcher de noël sur le place du Rynek au centre-ville de Cracovie. crédit photo : Clara Ferrand

Que voir dans la vieille ville de Cracovie et le Rynek

L’incontournable église Notre-Dame

L’église de Notre-Dame trône fièrement au milieu de la place du Rynek, c’est du haut de l’une de ses deux tours qu’est joué toutes les heures un air de trompette. L’intérieur de cette église, à la période de Noël est difficilement accessible, car beaucoup de messes ont lieu ici. Son architecture baroque est reconnue à travers toute la Pologne, à l’intérieur se trouve de magnifiques vitraux ainsi que des fresques d’une grande beauté. Vous pouvez également monter en haut d’une des tours afin d’avoir un panorama sur la ville de Cracovie. 

Informations pratiques pour l'église de Notre-Dame
Horaires : 11h30 à 17h30 du lundi au samedi, 14h à 17h30 le dimanche

Tarifs : 10 zloty tarif plein, 5 zloty tarif réduit

Les souterrains du Rynek : une ville sous la ville

Une fois que vous êtes devant l’église de Notre-Dame, je vous conseille de continuer votre visite avec les souterrains de la ville. Ce musée pas comme les autres expose les découvertes archéologiques, et raconte le fonctionnement de la ville de Cracovie à l’époque médiévale. Comptez environ une heure de visite pour une aventure souterraine qui ravira aussi bien les petits que les grands. 

Informations pratiques pour visiter les souterrains de Cracovie
Adresse : l’entrée se situe sous la halle aux draps, en face de l’église de Notre-Dame.

Tarifs : adulte 19 zloty, réduit 19 zloty

Horaires : lundi de 10h à 20h, 10h à 16h le mardi, 10h à 22h du mercredi au dimanche


La halle aux draps et ses artisans

La halle aux draps est ce grand bâtiment au milieu de la place de la vieille ville. Tout autour se trouve de magnifiques arcades qui permettent de s’abriter lorsqu’il pleut. La halle aux draps tient son nom de sa fonction médiévale. À l’époque, elle abritait les marchants de draps qui venaient faire commerce ici. Aujourd’hui, à la place de ces marchands, se trouvent des artisans qui vendent toutes sortent de souvenirs aux touristes. Vous trouverez de la vaisselle peinte à la main de la Basse-Silèsie ou bien des jouets en bois, ou encore des bijoux avec des pierres précieuses comme de l’ambre. 

À l'intérieur de la Hall aux draps de Cracovie, sur la place du Rynek. credit phto : Clara Ferrand

La barbacane et les remparts de Cracovie

Cracovie était une ville fortifiée avec son château. La barbacane est l’un des seuls vestiges de ces remparts avec la porte Saint-Florent. Cette porte en pierre est la porte d’entrée principale pour accéder à la vieille ville. À l’intérieur de la barbacane, se trouve un musée qui explique l’histoire des remparts de la ville. 

les vestiges des remparts de la ville de Cracovie. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Sur les bancs de l’Université de Cracovie avec Copernic

Cet ensemble baroque du XVème siècle est l’un des plus impressionnants de Cracovie. Le Collegium Maius, autrement appelé l’Université de Cracovie est célèbre pour avoir accueilli dans ses rangs l’un des plus grands astronomes : Copernic. Dans la cours intérieure se trouvent de belles arcades sous lesquelles la balade est agréable. À chaque heure, à partir de 9 h, et ce jusqu’à 17h, l’horloge de l’Université entonne une mélodie accompagnée du défilé de ses figurines en bois, un spectacle à ne pas manquer. L’accès à la cours ainsi qu’à l’horloge se fait de 7h au coucher du soleil et il est gratuit. 

La cours intérieure de l'université où à étudier Copernic à Cracovie en Pologne. crédit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Visiter le château de Wawel et ses environs

La colline de Wawel et son château

Le château de Wawel se trouve sur une colline à 15 minutes à pied de la place du Rynek. On y accède par l’entrée principale en passant par l’une des portes des remparts. Lors de ma visite en hiver, il n’y avait pas beaucoup de monde, mais en été privilégiez de venir tôt le matin si vous souhaitez visiter le château. Les jardins sont accessibles gratuitement et donnent un panorama sur le fleuve de la Vistule. Si vous souhaitez visiter l’intérieur du château, je vous conseille de lire cet article du blog Salut Bye Bye qui vous explique les différents billets à avoir pour visiter les différentes parties du château.

La cathédrale du château est l’un des endroits les plus importants de Wawel, c’est ici que se trouvent les tombes des anciens rois de Pologne. La cathédrale est un patchwork de différents styles architecturaux, cela correspond aux ajouts des rois et des reines lors de leur règne. La cours intérieure du château de style renaissance est également à ne pas manquer. Au milieu de ces arcades à plusieurs étages, nous pourrions nous croire dans un film médiéval. 

Informations pratiques pour visiter le château de Wawel 
Horaires : 9h à 18h tous les jours pour la billetterie,
les jardins sont ouverts de 6h jusqu’au crépuscule

Tarifs : de 8 à 23 zloty selon les salles que vous souhaitez visiter 

Pour les informations détaillées rendez-vous sur le site officiel de la ville de Cracovie

La caverne du dragon du château de Wawel

Cette caverne est à l’origine de plusieurs légendes sur la ville de Cracovie. La première raconte que le roi envoya tous les chevaliers du royaume pour vaincre le dragon et que c’est le prince Krakus qui vint à bout de celui-ci. Le prince donna ainsi son nom à la ville, Krokow. L’autre version de la légende dit que le roi sacrifia toutes les filles de la ville pour que le dragon cesse de tourmenter. Sauf qu’une fois toutes les filles de la ville sacrifiées, il ne resta que la princesse Wanda. Le roi promit alors la main de la princesse à celui qui saura vaincre le dragon. C’est un cordonnier, du nom de Dratewka qui vint à bout de la bête. Aujourd’hui, aux pieds des remparts, se trouve une sculpture de ce dragon qui crache du feu. 

La cathédrale du chateau de Wawel avec ses différents style architecturaux. credit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

La fenêtre pontificale du pape Jean Paul II

Le pape Jean Paul II était originaire de Pologne, lorsqu’il venait rendre visite à sa ville natale, Cracovie, il avait pour habitude de venir saluer à la fenêtre du palais épiscopal. Aujourd’hui, cette fenêtre demeure fermée, car l’actuel archevêque de Pologne n’est pas très apprécié par le Vatican. Toutefois, les fidèles continus à se rendre sous cette fenêtre pour y laisser des bougies aux dates importantes.

Visiter la basilique des franciscains

Cette basilique fait partie des édifices religieux à ne pas manquer lors de votre visite à Cracovie. L’intérieure de celle-ci est magnifiquement décorée avec des fresques et des vitraux d’art nouveau. L’entrée est gratuite, ce qui permet d’accéder à un patrimoine culturel important de la Pologne. Elle se trouve juste en face de la fenêtre pontificale du pape Jean Paul II. 

L'intérieur de la basilique des Franciscain à Cracovie. credit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Kazimierz : Le quartier juif et son street-art

L’histoire de la communauté juive et Kazimierz

Il y a 700 ans, Kazimierz était considérée comme une ville à part entier. Aujourd’hui, c’est devenu un quartier de Cracovie, plus précisément le quartier où habite la communauté juive. Durant l’Holocauste, les Juifs de Cracovie ont subi beaucoup de discriminations et avaient été réunis dans un même ghetto. Ensuite, ils furent pour la plupart exterminés dans le triste et célèbre camp d’Auschwitz qui se trouve non loin de Cracovie. Lors de ma visite de ce quartier, j’ai essayé d’en apprendre un peu plus sur les traditions juives. Plusieurs synagogues sont ouvertes à la visite et le quartier de Kazimierz est aujourd’hui devenu l’un des coins les plus touristiques de la ville. On y trouve de nombreux bars et restaurants branchés, je vous en ai d’ailleurs listé quelques-uns en fin d’article. 

La grande synagogue du quartier juif à Cracovie. credit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

Les œuvres de street art dans le quartier Juif

J’ai construit ma balade autour des œuvres de street art que j’avais préalablement repéré. Au détour des rues, j’ai pu admirer ces peintures sur les murs, d’artistes qui souhaitaient s’exprimer sur l’histoire et le présent de ce quartier à part. Vous trouverez sur le site Krakow in your pocket les street art les plus connus ainsi que leur localisation. J’ai particulièrement aimé la grande fresque créée par Broken Fingaz sur un mur en briques visible depuis un parking qui rend hommage à une famille juive aillant habité ici.

Visiter le quartier juif et faire un parcourt de street art à Kazimierz. credit photo : Clara  Ferrand - blog Wildroad

La synagogue et le cimetière juif de Remuh

Cette synagogue est la plus petite du quartier juif et pourtant elle est l’une des deux seules qui accueille encore un service religieux. Pour la visiter, vous devrez vous acquitter d’une petite somme d’argent qui comprendra l’accès au cimetière juste derrière. Celui-ci fut saccagé par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Après un gros travail de restauration, il est maintenant possible d’admirer de magnifiques tombes juives datant de la renaissance. Ce cimetière n’accueille plus de défunt depuis le 18ème siècle, car un cimetière plus grand fut construit en périphérie de la ville.

Un haut lieu de la culture des foods truck 

Le quartier de Kazimierz est aujourd’hui très réputé pour ses places à food truck, c’est d’ailleurs ici qu’a été inventée la pizza polonaise. Cette pizza n’est autre qu’un bout de baguette de pain garnie de fromage, jambon et champignons. Une halle au centre de Pac Nowy permet de goûter à la variété de cette cuisine émergente. La meilleure saison pour profiter de ces endroits est de venir en été, et plus précisément le dimanche lorsque les gens viennent profiter du soleil, et que la musique sort des enceintes. 

Le quartier de Podgorze : l’histoire des juifs polonais à l’époque du Ghetto

Après avoir visité le quartier juif, je vous invite à continuer votre visite en traversant le pont des danseurs qui permet de rejoindre l’autre rive de la Vistule. Avant la Seconde Guerre mondiale, les Juifs polonais étaient plus de 3 millions, dont 65 000 à Cracovie. En 1945, plus de 90% des Juifs polonais avaient été exterminés dans les camps de la mort. Cette histoire, encore très fraîche, est très présente dans les rues de Cracovie. Ici, se trouvent plusieurs monuments qui nous rappellent le passé. 

Les restes du mur du Ghetto, les traces d’un passé difficile

Le Ghetto Juif a été crée en mars 1941 pour réunir tous les Juifs de Cracovie dans un seul et même endroit que les nazis pouvaient plus facilement contrôler. Avant d’être déportés vers les camps, les Juifs avaient au préalable été entassés comme du bétail dans ces quelques rues du quartier de Podgorze. Aujourd’hui, il reste encore des morceaux du mur que l’on peut voir et aux pieds desquels on peut se souvenir du triste sort de ces personnes innocentes. 

Un bout du mur du ghetto Juif à Cracovie. credit photo : Clara Ferrand

La place Bohaterow Getto et ses chaises en l’honneur des héros

Cette place était le principal lieu de vie du Ghetto juif, aujourd’hui elle est recouverte de 68 chaises en métal qui symbolisent les biens abandonnés mais également l’attente de la déportation des Juifs. Il faut savoir que c’est depuis cette place que s’effectuaient les départs vers les camps de concentration tels qu’Auschwitz. 

Les chaise en pétales de la place de Podgorz en mémoire des juifs déportés pendant les seconde Guerre mondiale. credit photo : Clara Ferrand - blog Wildroad

La pharmacie de l’Aigle pour retracer l’histoire du Ghetto

Sur la place de Bohaterow Getto, se trouve la pharmacie de l’Aigle. Tenu par un polonais non-juif, elle fut la seule à ravitailler les juifs pendant la période du Ghetto. Aujourd’hui, rénovée pour être un musée, la pharmacie permet de retracer l’histoire du Guetto avec des documents officiels et des photographies.

L’usine Schindler : comment un commerçant sauva la vie de millier de Juifs

Oskar Schindler était un polonais non-juif, tout comme Tadeusz Pankiewicz qui tenu la pharmacie de l’Aigle, il aida plusieurs juifs à échapper aux camps de la mort. Steven Spielberg a tiré de cette histoire un film à succès, sorti en 1993 sous le nom de « La liste de Schindler » qui raconte comment un commerçant opportuniste protégea ses employés juifs du gouvernement nazi pour garder cette main d’œuvre à bas coût. Le bureau d’Oskar Schindler est aujourd’hui ouvert à la visite, car il est resté dans un parfait état. 

Les choses à faire à Cracovie pour Noël

Le marché de Noël sur la place du Rynek

À Cracovie il y a un marché de Noël principal que vous ne pouvez pas rater, il s’agit de celui qui s’installe tous les ans sur la place du Rynek. Ici vous trouverez toutes sortes de stands allant de la nourriture traditionnelle aux objets d’artisanat venant de toute la Pologne. J’ai trouvé que ce marché de Noël n’avait pas grand-chose à voir avec ceux de Prague, l’ambiance y est un peu moins festive. Cependant, je vous recommande vraiment de commander à manger à l’un des stands de pierogi, car la nourriture y est simple mais bonne et pas chère. 

Assister à un concert de musique classique dans une église

À la période de Noël, vous pouvez facilement trouver des concerts de musique classique dans une église. Il vous suffit de vous rendre le soir même à l’heure affichée devant l’église pour acheter les billets, ou bien de venir avant le début afin de réserver votre place. Nous avons assisté à un concert de musique de chambre dans l’église Saints Pierre-et-Paul pour une dizaine d’euros. Pensez à bien vous couvrir pour le concert, car l’église n’est pas chauffée, même si on vous distribuera des petits plaids à l’entrée. 

un concert e musique de chambre à l'église de Saints Pierre et Paul à Cracovie pour Noël. crédit photo : Clara Ferrand

La messe des bergers le soir du réveillon de Noël

Si vous êtes croyants ou tout simplement curieux d’assister à l’une des messes les plus importantes de l’année, je vous conseille de vous rendre à la cathédrale du château pour la messe de minuit, autrement appelée la messe des bergers. Cette messe est ouverte à tous, attention cependant à venir bien en avance afin de pouvoir accéder à l’intérieur de la cathédrale, car c’est l’endroit le plus fréquenté pour le réveillon de Noël. D’autres églises de la ville organisent également une messe des bergers, mais elle est réservée aux habitués des lieux. 

Cuisiner les plats traditionnels polonais dans une famille

La cuisine polonaise a été influencée par la cuisine d’autres pays comme la cuisine allemande ou géorgienne. Le soir du 23 décembre, nous avons été invités par Agniezka, une Polonaise qui est également guide francophone, à nous joindre à sa famille pour cuisiner des plats typiques du réveillon de Noël. J’ai beaucoup aimé cette expérience, car cela m’a permis de m’immerger totalement dans la culture polonaise et d’en apprendre un peu plus sur les traditions de Noël. Avec ma maman, nous avons mis la main à la pâte pour faire de beaux pierogis. Nous avons aussi pris part à l’expérience compliquée de faire un strudel. Ensuite, nous nous sommes réunis autour de la table afin de goûter la soupe préparée par Agniezka ainsi que nos pierogis. 

Faire le tour des crèches dans les églises : un concours classé à l’UNESCO

Lors de la période de Noël, les églises accueillent les crèches afin qu’un grand nombre de personnes puissent les admirer. Le jour du réveillon et de Noël de nombreux Polonais se réunissent dans les églises afin de se rendre au confessionnal. Cependant, bien que les fidèles forment une grande queue devant l’église, vous pouvez tout de même vous rendre à l’intérieur pour admirer la crèche. Chaque année se déroule un concours de crèches, celui-ci est classé au patrimoine mondial immatériel de l’UNESCO. Dans les rues, vous pourrez retrouver certaines crèches exposées qui ont gagné les éditions précédentes. Chaque habitant de Cracovie peut participer au concours, il suffit simplement de respecter les règles architecturales.  

Les bonnes adresses de restaurants et de cafés

Dans la vieille ville

  • Pino : Szczepańska 4, 33-332 Kraków, Pologne
    Un restaurant branché pour de la cuisine contemporaine aux accents méditerranéens.
  • Milkbar Tomasza : Świętego Tomasza 24, 33-332 Kraków, Pologne
    Ce bar à lait est issu de la tradition des canines à bas coût où les ouvriers venaient déjeuner. Voici une version plus moderne où les pierogis sont accolées aux paninis. 
  • Café Camelot : Świętego Tomasza 17, 33-332 Kraków, Pologne
    Un café à l’ambiance folklorique où vous pourrez vous détendre après avoir visité la vieille ville. Ici, on vient pour partager une part de gâteau trempé dans son café. 
  • Glonojad : plac Jana Matejki 2, 31-157 Kraków, Pologne
    Une cantine qui propose des plats végétariens et sans gluten de très bon goût à un prix défiants toute concurrence. 
  • Chimera : Świętej Anny 3, 31-008 Kraków, Pologne
    Non loin de l’Université de Cracovie, se trouve cet endroit un peu hors du commun. Ce n’est ni un restaurant ni une cantine, mais bien un entre deux. Ici, vous trouverez des plats traditionnels polonais que vous pourrez déguster à l’intérieur ou sous une grande verrière. C’est ici que viennent se restaurer les étudiants le midi. 

Autour du château de Wawel

  • Bona : Tyniecka 167B, 30-376 Kraków, Pologne
    Ce café, situé au pied du château de Wawel, est un repère pour les artistes. À l’entrée, se trouve une grande bibliothèque avec des canapés permettant de se poser. Ne passez pas à côté des gâteaux traditionnels polonais aux fruits secs. 
  • Pod Aniolami : Grodzka 35, 31-001 Kraków, Pologne
    Pour un dîner chic et romantique dans un restaurant polonais 100% polonais. 

Dans le quartier juif

  • Alchemia : Estery 5, 31-056 Kraków, Pologne
    Entre le bar et le restaurant, l’Alchemia est l’un des lieux incontournables du quartier juif. En week-end, attendez-vous à ce que l’endroit soit rempli à craquer. 
  • Cytat Café : Miodowa 23, 31-055 Kraków, Pologne
    Ce café est l’endroit parfait pour manger sur le pouce ou bien pour s’asseoir tranquillement le temps d’un après-midi pour lire. Particularité de ce bar : il est entièrement décoré avec des livres et sur le thème d’Harry Potter, les fans vont être ravis. 
  • Dawno Temu Na Kazimierzu : Szeroka 1, 31-053 Kraków, Pologne
    Situé à côté de la synagogue du Remuh, ce restaurant à la devanture vintage vous transporte au temps où les Juifs vivaient heureux dans ce quartier. À l’intérieur, les musiciens donnent le rythme, et les plats traditionnels valsent entre les convives sous la lueur des bougies.

J’espère que ce city guide de Cracovie vous aura donné envie de visiter cette ville. Je vous invite à lire les autres articles issus de mon voyage en Pologne pour découvrir les Tatras polonaises ou la ville de Wroclaw

Si cet article vous a plus n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à épingler les images ci-dessous sur Pinterest pour relire l’article plus tard. 

À bientôt sur Wildroad ! 

2 Commentaires

  1. Bonjour Clara
    Encore un beau moment à lire et à regarder tes photos
    Je suis allée à Varsovie 4 jours il y a 2 ans de ça, une très belle ville également (la vieille ville et la place du marché sous la pluie avaient un charme particulier avec des couleurs de façades très belles) mais il est vrai que les gens croisés nous disaient que Cracovie est plus belle Je pense que j irai un jour et ton récit donne envie d aller à sa rencontre

    1. Hello Rachel, je te remercie pour ton passage sur le blog et ton commentaire, ça me fait très plaisir ! Inversement je pense aussi également qu’un jour je passerais par Varsovie pour voir ce qu’il en est 😉

Répondre à Clara Ferrand Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.